Le jour le plus noir pour tony stark : iron man #182

LE JOUR LE PLUS NOIR POUR TONY STARK : IRON MAN #182 Nous revenons aujourd'hui sur l'alcoolisme de Tony Stark et sa période de déchéance complète, au début des années 80. Le numéro 182 de la série régulière est non seulement exemplaire pour comprendre ce qui s'est produit alors, mais c'est aussi une des histoires les plus poignantes et intéressante que Marvel a présenté durant cette décennie. Le jour où Tony a vraiment touché le fond (de la bouteille?)
Une tempête de neige s'est abattue sur la ville de New York, alors que les habitants s'apprêtent à fêter Noël. Stark n'a plus aucun endroit où se réfugier, son concurrent et ennemi Stane est parvenu à faire geler ses comptes en banque, à saisir ses biens et ses propriétés. L'ancien milliardaire est donc contraint de vivre dans la rue, sans aucun endroit où se réchauffer, désormais dominé par l'alcool. Il conserve un seul point d'appui bien fragile, une jeune sans abri du nom de Gretl, qui est enceinte et sur le point d'accoucher. Mais même cette relation est en danger, les deux s'étant disputé, Stark erre sous la neige, à la recherche de sa nouvelle amie, et pour oublier ses déboires il dépense ses derniers dollars pour une bouteille de bourbon, qui pourrait bien être la dernière consommation avant la mort, dans l'indifférence générale et le froid glacial.
Le moment fort de ce récit est justement l'accouchement de Gretl, alors que Tony est accroché à sa bouteille. La jeune fille meurt en couche tout en demandant à Stark de protéger son enfant. Celui-ci reste un héros, même au fond du trou. Il va protéger le nouveau-né à l'intérieur de sa veste et passer la nuit ainsi, à attendre les secours ou la mort. Au petit matin Gretl est donc décédée, son enfant miraculeusement sauvé, et Stark hospitalisé pour une cirrhose et de nombreuses engelures. Mais cette expérience extrême va lui faire prendre conscience de l'importance de toute vie humaine, y comprit la sienne, et de la nécessité d'aller demander de l'aide, plutôt que de feindre que tout va bien... est-ce qu'il est encore possible de contrôler l'incontrôlable?  Et dans tout cela, où se trouve son meilleur ami, James Rhodes, qui a repris l'armure d'Iron Man? Et bien il était transporté momentanément sur la planète du Beyonder pour participer aux Guerres Secrètes. À peine est-il de retour à New York qu'il se rend au chevet de Tony à l'hôpital, mais il est clair que sa personnalité commence elle aussi à flancher... il est de plus en plus accro à l'armure et craint fortement de devoir un jour la rendre à son propriétaire. Ajoutez à cela le sentiment de culpabilité de n'avoir pas été présent dans les moment de besoin de Tony...  C'est vraiment un petit chef-d'œuvre de la part de Denny O'Neil, une histoire qui doit être lue encore et encore. Luke McDonnell signe son meilleur travail chez Marvel. Le dessin renforce l'empathie du lecteur envers le héros et offre une vision poignante et réellement tragique de sa descente aux enfers. Impossible de parler ou évoquer la dépendance à l'alcool de Tony Stark, sans connaître ces moments forts sur le bout des doigts. LE JOUR LE PLUS NOIR POUR TONY STARK : IRON MAN #182 LE JOUR LE PLUS NOIR POUR TONY STARK : IRON MAN #182 Suivez-nous chaque jour sur Facebook

wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Pas de secrets entre nous - Samantha Downing
wallpaper-1019588
Pause estivale
wallpaper-1019588
Frieda : La véritable histoire de Lady Chatterley d'Annabel Abbs
wallpaper-1019588
In my mailbox (du 1er au 31 mai 2020)