La science de l'esquive - Nicolas MALESKI

La science de l'esquive - Nicolas MALESKI

Définition de l'esquive : partir discrètement, sans être remarqué. Kamel Wozniak l'applique à la lettre ou presque. Mais pourquoi ? Le titre du roman prend tout son sens à la fin de la lecture.

Kamel Wozniak arrive, en autobus, dans un village isolé des Causses où il a loué un meublé "Les Catalpas".

C'est la première étape de sa fuite. Le but final est de rallier la Tasmanie. L'argent n'est pas un problème.

Dès son installation, il essaye de se faire discret. Pas si facile, surtout lorsque l'on sauve un jeune, Kévin, de la noyade. Le propriétaire, Richard Villersexel, l'officier de gendarmerie Soraya Brahimi et les copains du jeune homme, Prune, Lisa, Florian et L-A (Luc-Alban) trouvent sa compagnie très agréable. Laure, sa voisine, lui trouve beaucoup de charme. Surtout que son mari, Victor Delmas, joue le play-boy dans la ville voisine.

Chacun a ses secrets, ses fêlures, Kamel, est le point qui les relie. Que cache t- il, lui, l'ancien boxeur, qui se dérobe sur son passé et le pourquoi de sa présence ici. Quel geste inavouable a-t-il commis ? Pourquoi cette retraite d'un homme qui semble "fréquentable" ?

Je ne sais pas si l'épreuve, que j'ai eue sur ma liseuse, est celle de la version éditée mais le manque de chapitre est désagréable. On a l'impression de sauter du coq à l'âne.

Les personnages sont attachants. La vie dans le village est agréable. On se sent bien dans ce livre. L'auteur nous balade et on est loin de se douter où il veut nous emmener.

Kamel est comme nous, il est heureux de se poser. Il profite de la curiosité des habitants qui, c'est normal, veulent connaître leur nouveau voisin. Et tout compte fait ce n'est pas désagréable de nouer des amitiés avec les jeunes, Soraya ou Laure. De se dévoiler un peu, de profiter du paysage, de la vie.

J'ai lu des remarques sur quelques longueurs. J'ai l'impression que, comme Kamel, je me suis posée et j'ai laissé le temps filé. Bien sûr, tout le long de notre lecture, on se demande le pourquoi de l'isolement, mais l'auteur sait nous distiller quelques éléments qui nous permettent d'attendre.

Roman noir ou psychologique ? Je ne sais pas dans quelle case le classer. C'est par l'étude des personnages, l'ambiance dans le village, l'objet de la fugue que ce roman s'enrichit.

Une lecture à découvrir. Je vais surveiller les prochaines publications.

En résumé (avis très personnel) , à vous maintenant :

+ L'humour n'est pas absent de notre lecture.

+ Écriture recherchée mais accessible

+ Livre qui ne peut pas laisser indifférent

💜 6+/10 J'ai aimé mais la construction du livre m'a empêché de l'apprécier pleinement

Titre : La science de l'esquive (8 janvier 2020) [lecture numérique pour moi]

ISBN numérique : 9791033906391

Nombre de page numérique : 224

Nombre de pages (papier) : 224

Prix : broché 17 € /numérique 10 € 99

Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI ou ICI (non sponsorisé)

Écoutez l'interview de l'auteur ICI ou lisez ICI vous en apprendrez beaucoup

Amitié, violence, oubli, fuite, intrigant, humanité, nature, suspense, cavale,

Aucun homme n'est celui pour lequel il se prend. (E. 608)

Pour en savoir un peu plus :

La science de l'esquive - Nicolas MALESKI

La science de l'esquive - Nicolas MALESKI

Comme la vie des livres n'a pas de limite, je vous rappelle les chroniques faites il y a ... un certain temps. Vous avez lu ce (ou ces) livres ? Qu'en avez-vous pensé ?


wallpaper-1019588
Drug Store in Another World – The Slow Life of a Cheat Pharmacist
wallpaper-1019588
Miniatures : deux plateaux de dégustation littéraire
wallpaper-1019588
"Sur l'autre rive" d'Emmanuel Grand
wallpaper-1019588
Passage à la bibliothèque