Siège 7A de Sebastian Fitzek

Auteur: Sebastian Fitzek
Maison d'édition: l'archipel  
Genre: thriller  
Prix: 22€
Pages:  378
Date d'édition: 2020
Résumé 
Il existe une arme létale que chacun peut embarquer à bord d'un avion.
Aucun contrôle au monde ne peut la détecter...

Un vol de nuit Buenos Aires-Berlin.

Une passagère fragile psychologiquement.
Un psychiatre contraint de la manipuler afin de provoquer le crash de l'appareil. À défaut, sa fille, la seule famille qu'il lui reste, mourra.
Siège 7A de Sebastian Fitzek
16/20 

Ce que j'en ai pensé : 
  
 Dans l'ensemble, j'ai passé un bon moment de lecture, mais je pense que ce livre ne sera pas inoubliable. Tout était très bon et prenant, mais j'ai une légère impression de trop gros pour que je croie totalement en cette intrigue. Bizarrement, c'est bien passé quand même.


Qui sont les personnages .

  J'ai appréciée les personnages. Je pense que c'est même un des points forts de ce récit. Des personnages intéressants, passionnants, assez attachants et subtils. J'ai bien aimé la psychologie des personnages et comment l'auteur s'amuse à les torturer.


   J'ai adorée Mats, ce psychologue qui est atteint d'aviophobie. Il va devoir choisir entre la vie de centaines d'innocents et la vie de sa fille. Un choix morbide qui va le torturer. Sa fille Nele est atteinte de VIH et prête à accoucher quand elle se fait kidnapper. J'ai adoré  voir comment son instinct maternelle la pousse à trouver la force de combattre dans le plus profond de son âme.

    J'ai également bien aimé découvrir la jeune passagère que Mats va devoir manipuler pour créer une bombe humaine. Cette jeune femme torturée que l'on apprend à connaitre petit à petit est passionnante. J'ai aussi trouvé passionnant les personnages secondaires, notamment le kidnappeur de Nele


Quelle est l'histoire de ce livre?
    
  J'ai été happée dans cette histoire. Alors certes, tout me paraissait parfois un peu gros et j'ai noté quelques invraisemblances, mais c'est passé comme une lettre à la poste. En effet, l'auteur a un certain talent pour créer une atmosphère prenante et surtout pour amener des twists qui donnent envie de continuer jusqu'à la révélation finale. De plus, certains thèmes abordés sont vraiment intéressants, notamment l'aviophobie ou encore les motivations des personnages.

  Mats est psychologue, il a une peur profonde de l'avion. Il décide de rejoindre sa fille Nele qui est prête à accoucher. Il se lance dans un vol de plus de 3h, Buenos Aires - Berlin. Mais ce vol tourne au cauchemar. Mats apprend que sa fille Nele vient d'être kidnappée. Un cruel dilemme lui est imposé. Soit il manipule une ancienne patiente pour mener à un crash d'avion soit sa fille mourra. Mats est-il prêt à sacrifier des centaines de personnes pour la vie de sa fille ? Qui essaie de faire chanter le psychologue et pourquoi ?


Le style d'écriture. 
  La plume de Sebastian Fitzek est assez efficace. C'était mon premier roman de l'auteur et je dois bien avouer que j'ai beaucoup aimé. Il a un certain talent pour créer du rythme et des twists. Il a su me prendre totalement dans son roman, malgré les défauts.
Conclusion 
J'ai dans l'ensemble apprécié cette lecture. Même si cette histoire a clairement des défauts, notamment les invraisemblances, c'est quand même passé comme une lettre à la poste. L'auteur a su créer une atmosphère de huis clos, très prenante et angoissante dans cet avion. Certains thèmes abordés sont très intéressants, comme par exemple les motivations des "méchants" ou encore la peur de l'avion. L'auteur a su me captiver jusqu'à la fin grâce à des twists intelligents et bien amenés. C'était bien, prenant, haletant, bien que pas inoubliable.
Les + :


* L'histoire en elle-même est plutôt prenante. J'ai adoré voir comment les protagonistes essaient de se sortir au maximum de la situation. J'ai aussi apprécié les différents twists et révélations.

* J'ai beaucoup aimé les personnages. Ils sont plutôt complexes et attachants. J'ai aimé voir comment ils essaient tous de s'en sortir.

* La plume de l'auteur est vraiment prenante. Je dois bien avouer que Sebastian Fitzek a un certain talent pour prendre le lecteur et créer des twists qui donnent sans cesse envie de continuer.


Les - :


* Tout m'a paru un peu gros mais bizarrement c'est quand même bien passé.

* Il y a quand même des invraisemblances !
Une Citation pour se faire une idée de la plume?
  Mats se méprisait presque d'avoir employé cette astuce de psychologie de comptoir, même s'il s'accordait en l'occurrence des circonstances atténuantes. Sa fille enceinte était menacée de mort et un fou furieux le faisait chanter pour qu'il commette un meurtre de masse. Rien d'étonnant à ce qu'il décharge sa colère sur une personne plus faible.

wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Throwback Thursday livresque n°73 – Automne
wallpaper-1019588
Code Triche Mots Croisés en Français - Pro des Mots APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Les enfants de l’ombre de Sabrina Guerreiro
wallpaper-1019588
Code Triche World War Doh : PvP temps réel APK MOD (Astuce)