Dévisagée

DévisagéeAuteur : Erin Stewart

Editeur : Gallimard

Genre : Young adult

Parution : 2020

Pages : 452

Tout le monde a des cicatrices, certaines sont juste plus visibles que d’autres.

Ava a tout perdu dans l’incendie qui a ravagé sa maison. Ses parents. Sa meilleure amie. Même son visage. Elle n’a pas besoin d’un miroir pour savoir à quoi elle ressemble: la violence du regard des autres suffit. De retour au Lycée, Ava ne pensait pas tenir plus d’une semaine. Jusqu’à ce qu’elle rencontre la piquante Piper, qui porte comme elle des cicatrices, et Asad, technicien du groupe théâtre -qui partagent sa force de caractère et son humour à toute épreuve.


Dévisagée

Dévisagée est un roman qui aborde un thème très peu vu dans la littérature young adult : les grands brûlés. J’étais très curieuse de voir comment l’autrice pouvait aborder ce sujet sachant qu’elle a interviewé plusieurs grands brûlés afin de saisir au mieux leur psychologie.

Ici nous suivons Ava qui est la survivante d’un incendie qui a ravagé sa maison. Ses parents et sa cousine sont morts et si Ava a survécu, c’est en gardant de très graves séquelles. Tout son visage a brulé, ses bras et ses jambes aussi. Elle a perdu pratiquement entièrement une de ses mains sur laquelle on a cousu son orteil afin qu’il lui serve de pouce. Seuls ses yeux lui rappellent qui elle a été avant l’incendie. Recueillie par sa tante, Ava tente d’avoir une vie presque normale mais son retour au lycée va s’annoncer très compliqué. 

J’ai dévoré ce roman pratiquement d’une traite. Si le thème abordé est dur, on ne tombe jamais dans le mélodrame et c’est ce que j’ai apprécié dans ce roman. Si Ava n’a pas beaucoup d’espoir concernant son futur, elle ne s’apitoie que très rarement sur son sort. C’est un personnage touchant et bien construit dans sa psychologie avec ce fameux syndrome du survivant. 

Ava va faire des rencontres au lycée qui vont l’aider à s’accepter plus facilement et à apprendre à vivre après un accident si fort. Elle va notamment se lier d’amitié avec Piper, une jeune fille aux bras et aux jambes brulés à cause d’un accident de voiture. Mais Piper est un personnage que je n’ai pas beaucoup apprécié. C’est un peu le cliché de la copine extravagante et caractérielle, voir carrément étouffante. Elle éclipse par moment Ava et j’ai trouvé ça dommage car je trouve le personnage d’Ava plus nuancé et réaliste.

Si le roman amène à une fin plutôt heureuse, j’ai aimé que l’autrice ne tombe pas dans la facilité et que rien ne soit facile à Ava. Si le roman aborde les comédies musicales, ici on n’est loin d’être dans une comédie romantique et la réalité revient souvent frapper de plein fouet notre héroïne. C’est parfois douloureux pour elle, mais malheureusement nécessaire. Rien n’est si simple dans la vie. 


Dévisagée

Très bon moment de lecture avec ce roman young adult touchant et original. Ce n’est pas un coup de coeur à cause du personnage secondaire de Piper, mais j’ai adoré suivre Ava et sa reconstruction. C’est un joli roman porteur d’espoir avec une jolie touche d’humanité.

8/10

éèé

wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi