RE:ZERO, Livre Tome 8

Si vous n’avez pas lu les livres précédents (chroniques des tomes 1 à 7 en ligne), ne lisez pas ceci il y a quelques spoilers

RE:ZERO, Livre Tome 8Ayant surmonté le combat mortel contre Moby Dick, adversaire exceptionnel. Subaru Natsuki revient nde nouveau au domaine Mathers. Accompagné du corps expéditionnaire ayant survécu avec lui à ce combat, auquel s’est ajouté Julius avec qui il fait la paix, le groupe finit par se heurter au pire ennemi du jeune homme, Pételgeuse Romanée-Conti. Afin de déjouer le plan machiavélique de l’évêque de la Paresse qui en a après Emilia, éviter le massacre dont il n’a cessé d’être témoin, et changer le destin, Subaru emploie les expériences acquises grâce à la Mort réversible pour s’ouvrir une nouvelle voie… !

EN PARTENARIAT avec les Editions Ofelbe ()

● Titre : Re:Zero, Re:vivre dans un autre monde à partir de zéro
● Numéro : Tome 8
● Auteur : Tappei Nagatsuki
● Illustrateur : Shinichirou Otsuka
● Genre : Fantasy
● Nombre de pages : 284 pages
● Edition : Ofelbe
● Prix broché : 13€99



BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Tappei Nagatsuki
Né en mars 1987. Il passe ses journées à écrire et à couper de la viande dans un coin perdu de la préfecture de Saitama. Il se révèle plus actif la nuit que le jour et il fait également preuve d’un gros appétit. Il est plutôt sensible aux histoires et on l’aperçoit souvent chez le libraire. Ces derniers temps, il rêve de voir ses livres alignés sur les étagères et il affiche de façon chronique un sourire en coin. Attention, il peut mordre si on l’approche trop.



◆ MON AVIS ◆

Dès que j’ai reçu le huitième tome (et oui, déjà !) de la saga de light novels Re:Zero, autant dire que j’ai directement ouvert ! Surtout pour voir les jolies pages lisses en couleur qui ornent chaque tome de chez Ofelbe. Et puis aussi pour continuer l’histoire, puisque le 7ème tome nous promet de belles choses.

L’histoire se poursuit donc après la grande victoire contre Moby Dick, la baleine qui menaçait grandement le Manoir de Roswaal et les habitants du village alentour. C’est grâce à notre Subaru, qui a su tisser un pacte avec les prétendantes et les grands guerriers du royaume, si la victoire fut écrasante, quoi qu’éprouvante. Après avoir subi autant de traumatismes liés à la Mort réversible, Subaru sait qu’il lui reste encore une menace qui se met en travers de sa route : le culte de la Sorcière, avec à sa tête : Pételgeuse. Et s’il veut sauver Emilia et les autres, il va lui falloir compter une nouvelle fois sur ses talents et sur la confiance que lui voue les guerriers à ses côtés.

Avec ce nouveau tome on replonge totalement dans l’univers fantasy où Subaru a atterri de manière inexpliquée. On reprend directement après la bataille contre Moby Dick, lorsque l’adrénaline est encore présente et que le sentiment de victoire réchauffe le coeur des combattants. Mais Subaru leur demande encore de l’aide malgré la fatigue, mais l’urgence est à son comble, car il reste encore un ennemi à abattre afin de sauver le Manoir : le culte de la Sorcière. Ce n’est pas un ennemi à prendre à la légère, aussi a-t-on le droit à des très belles scènes de combat.

On arrive toujours aussi facilement à se repérer dans les descriptions et les dialogues. J’ai beaucoup aimé ce tome car plus le temps passe avec cette saga, plus je plonge entièrement dans son univers et j’adore ma lecture. Grâce à la Mort réversible dans les précédents tomes, on sait ce qu’il va se passer dans certains scénarios, mais on réussit toujours à en apprendre plus à chaque boucle, tout comme Subaru. On a vraiment l’impression de participer à l’histoire haha.

Je vais maintenant parler des personnages. Tout au long de la série, je n’ai eu de cesse de dire que j’avais parfois du mal avec Subaru, mais que souvent cela allait. Et bien je dois dire que désormais je l’adore. Au fil des tomes il a obtenu une humanité immense. Il connaît la valeur de la vie et de la mort, il y a déjà été mainte fois confronté. A certains moments il était vraiment perdu, mais dans ce tome 8, on sent vraiment son désir de sauver le Manoir et surtout Emilia, mais il n’oublie pas ses compagnons d’armes. Il est devenu très humain, même si sa nature refait parfois surface. Il rate très peu de moment pour faire l’idiot mais il n’en reste pas moins quelqu’un en qui le groupe a confiance, lui seul a les réponses et peut les sauver, s’il écoute ses compagnons et surtout lui-même.

D’autres personnages ont été bien plus importants dans ce tome. Lors de la bataille contre Moby Dick, c’était Wilhelm qui avait été mis en avant, vis-à-vis de son passé et son lien avec la créature démoniaque. Mais ici, c’est le chevalier Julius qui a pris un peu plus de place. D’abord ennemi de Subaru, Julius est un chevalier sûr de lui, croyant dur comme fer en ses valeurs et ses talents de combattant font de lui un élément irremplaçable. Mais c’est aussi celui qui a ridiculisé Subaru en public lors de leur combat, et Subaru possède toujours une grande rancune contre lui, chose qu’il va devoir gérer afin que tout se passe au mieux. Ferris aussi obtient une meilleure place dans ce tome. Derrière ses apparences et ses airs se cache un personnage au grand coeur, qui veut absolument faire de son mieux même si sa seule force réside dans ses talents de guérisseur, aussi puissants soient-ils. Sa relation amicale voire fraternelle avec Subaru est toujours agréable à découvrir.

Un autre groupe de personnages prend une place considérable voire totale dans le roman : le culte de la Sorcière. Au début, on en sait très peu sur ce culte, si ce n’est que Pételgeuse, cet être au langage et à la façon d’être des plus étranges, en est le chef. On en découvre beaucoup sur eux, et surtout sur leurs capacités à combattre, chose qu’on a très peu vu auparavant. Et ici, on a le droit à de très beaux combats, bien détaillés !

Concernant la fin du livre, elle arrive de manière très inattendue et surprenante ! J’avoue que je ne m’attendais pas à cela, et franchement j’adore ! La suite promet d’être riche en retournements de situation, tout ce qu’on aime !

En bref, une suite à la hauteur des espérances, avec un héros qui développe une grande humanité à un moment crucial de l’intrigue, face à un ennemi qui ne laisse aucun répit, offrant aux lecteurs un cocktail de combat, de rebondissements et des discours chevaleresques. Ne vous arrêtez pas en si bon chemin, poursuivez cette saga de light novels, vous ne serez pas déçue de l’originalité de l’oeuvre et de son histoire. Et moi j’ai hâte de lire la suite !

◆ Note : ★★★★☆ ◆



EXTRAIT

« Prêter sa force à quelqu’un ne se limite pas à agiter une lame pour lui. On défie le même ennemi, on souffre ensemble devant un obstacle et on partage les blessures et les fardeaux. Voilà ce que cela implique. Je l’ai appris il y a bien longtemps. »

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆

« Même si les regrets et les remords vous envahissent, combattez ! Si vous vous êtes décidé à combattre sans repos, consacrez-vous corps et âme. N’abandonnez pas, pas un instant, et agrippez-vous avec avidité à la victoire. Si vos jambes vous portent toujours, si vos doigts bougent encore, si vos crocs sont intacts, levez-vous, encore, et encore, et encore, et combattez… Battez-vous ! »

éèé

wallpaper-1019588
Masques & Monstres – Magie d’artisan de R. Oncedor
wallpaper-1019588
"La commode aux tiroirs de couleurs" d'Olivia Ruiz (audiobook)
wallpaper-1019588
Toni - Line Papin (entre ** et ***)
wallpaper-1019588
Je te plumerai la tête, de Claire Mazard