Les machinations du destin de Judith McNaught

Les machinations du destin de Judith McNaught
De quoi ça parle ?

Il est la coqueluche des soirées londoniennes mais n'en a cure. Incorrigible séducteur, il prétend ne pas croire à l'amour. Pourtant, à la surprise générale, le duc Jordan de Hawthorne vient de se marier. L'heureuse élue est une ravissante inconnue, Alexandra. Epousée, elle le sait, par simple reconnaissance : elle lui a sauvé la vie. C'est une étrange et volcanique union... Leurs corps parlent un langage que leurs cœurs veulent ignorer. Tendres baisers, caresses sensuelles, plaisirs exquis de la passion la plus folle. Or, l'ombre de la mort plane sur le duc..

Judith McNaught a une plume que je ne me lasse pas de lire et redécouvrir à travers certaines de ses œuvres les plus connues, comme L'amant de l'ombre, le tome qui précède les machinations du destin.

, duc de Hawthorne mène une vie dissolue qui lui convient telle quelle est, très jeune déjà il a compris que l'amour n'était qu'un nom et rien d'autre, il ne croit pas à ce mot et ceux à quoi il rapporte. Lorsqu'il rencontre Alexandra, alors que celle-ci lui a sauvé la vie, il pense avoir affaire à un jeune garçon avant de s'apercevoir que celui-ci possède des courbes on ne peut plus féminines. Ce quiproquo mènera à un mariage que Jordan est loin de désirer et à une succession d'événements qui au lieu de les éloigner va finir par les rapprocher.

Alexandra est une jeune femme courageuse et loyale dont j'ai adoré suivre l'évolution. Elle pensait faire un mariage d'amour ou tout du moins un mariage qui la rapprocherait de Jordan et ferait au fil des mois naître certains sentiments entre eux. Malheureusement dans sa naïveté, elle est tombée amoureuse d'un homme qui ne l'aime pas et compte bien l'abandonner dans sa demeure de campagne pour reprendre sa vie d'homme libre.

L'intrigue se construit sur plusieurs mois, de leur rencontre, en passant par leur mariage, puis les mois que Jordan va passer emprisonné, avant que l'intrigue ne prenne vraiment toute son ampleur au retour de Jordan auprès d'Alexandra. La rencontre entre eux est volcanique, deux caractères qui s'opposent et s'affrontent, aucun n'est décidé à laisser l'autre remporter le combat, l'auteure nous régale donc de scène tantôt coquasse, tantôt passionnelle. Et si j'ai beaucoup aimé le personnage d'Alexandra malgré sa naïveté, j'ai eu un peu plus de mal avec Jordan dans un premier temps, j'aurais bien aimé le secouer par moments, son manque de confiance, sa méfiance et son manque de communication ont clairement compliqué la vie d'Alexandra. Après ceci explique cela, l'auteure nous conte le passé de Jordan et on finit par comprendre certaines de ses réactions envers la jeune femme, il a grandi dans un environnement sans amour et strict, son passé a donc fait de lui l'homme qu'il est aujourd'hui.

Ce que j'aime chez Judith McNaught hormis sa plume, c'est l'évolution qu'elle fait subir à ses personnages dans ses romans, surtout les femmes, on commence en général par une femme innocente et naïve, puis au fil des chapitres, on la voit évoluer, s'épanouir et sortir de sa chrysalide pour devenir une femme confiante et sûre d'elle.

Les machinations du destin est un excellent roman, même s'il ne reste pas mon préféré de l'auteur, il n'empêche que j'ai passé un excellent moment de lecture plongée dans l'histoire de Jordan et Alexandra.

Les machinations du destin de Judith McNaught On aime : la couverture, la plume de l'auteure, l'intrigue, les personnages, l'évolution d'Alexandra, la romance, le suspense.


wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi