Chanson douce - Leïla SLIMANI

Chanson douce - Leïla SLIMANI

Cela fait un certain temps que je n'avais pas reçu un livre de Lecteurs.com. Mon attente est récompensée par un livre qui nous fait réfléchir sur notre société. C'est une fiction, que les parents se rassurent.

Chanson douce - Leïla SLIMANI

⇰ Résumé (perso) :

Myriam et Paul MASSE ont deux jeunes enfants, Mila et Adam. Myriam éprouve le besoin de reprendre son travail surtout après la rencontre d'un ancien étudiant de sa promo, Pascal, qui lui propose une place dans son cabinet d'avocats. Paul n'est pas convaincu.

En comptant les heures supplémentaires, la nounou et toi vous gagnerez à peu près la même chose. Mais enfin, si tu penses que ça peut t'épanouir ...

Les deux parents sont à la recherche de la "NOUNOU" idéale. Louise répond à tous leurs critères.

Celle-ci va prendre son travail très à cœur et s'initier de plus en plus dans la vie du couple. Elle devient indispensable pour ce ménage sans horaire, sans organisation. Aucune méfiance de la part de Monsieur et Madame, les enfants sont tellement heureux, l'appartement est nickel, les repas sont prêts et délicieux. Tout le monde y trouve son compte même si à la longue, cela devient pénible pour Myriam.

Pour Louise, qui a environ 40 ans, cette famille est sa bouée de sauvetage. Elle s'attache aux enfants et aime s'occuper de l'appartement, de la cuisine ... comme si elle était un peu (même beaucoup) chez elle. Elle se permet de faire la morale à la mère de famille.

L'appartement silencieux est tout entier sous son joug comme un ennemi qui aurait demandé grâce.

Dès les premières lignes, on connaît le drame. Pourquoi ce déchaînement de haine ?

La nuit s'est abattue sur cette journée de mai.

⇰ Mon impression :

Le titre, tout doux, est un grand contraste avec les premières lignes du roman. La criminelle n'a pas de prénom. Je me suis demandé si l'on ne faisait pas fausse route en pensant à Louise. J'aurais aimé pour donner un peu plus de piment à ma lecture.

Le roman n'est pas un thriller, c'est la descente progressive de la nounou vers la dépression, la folie, le ras-le-bol de sa misère, de son isolement et peut-être de la non-reconnaissance de sa personne. Les employeurs mettent en avant son travail bien fait auprès des enfants, de la maison, de la famille en global mais pas souvent d'elle. Savent-ils où et comment elle vit en dehors des heures passées chez eux.

Louise, elle, est à la recherche "d'une famille choisie". Elle pense l'avoir trouvé.

Elle a l'intime conviction à présent, la conviction brûlante et douloureuse que son bonheur leur appartient. Qu'elle est à eux et qu'ils sont à elle.

Sa fille Stéphanie, 20 ans, est inexistante.

Stéphanie pourrait être morte. Louise y pense parfois.

Son mari, Jacques, est décédé. Il était violent et lui a laissé que des dettes. Elle a été obligée de quitter la maison familiale pour se retrouver dans un petit meublé insalubre à Créteil.

Louise se laisse faire lorsque ses employeurs lui proposent de dormir une à deux fois par semaine dans leur appartement. Elle part en vacances, en Grèce, avec eux. Ils l'invitent, à leur table, avec leurs amis à qui elle prépare leurs mets préférés. Elle fait aussi des entorses à la bienséance en recevant son amie Wafa ou en prenant sa douche chez Myriam et Paul ...

Elle arrive de plus en plus tôt, part de plus en plus tard.

J'ai souvent lu dans les chroniques que la méconnaissance des personnes à qui nous confions nos enfants peut aboutir à un drame (ici c'est le summum). Je crois que Louise est une perle de nourrice mais la vie l'a rendu aigrie, dépressive. Elle ne voit pas le bout de ses problèmes, de la solitude, de l'ingratitude. Pour en ajouter un peu plus bientôt Myriam et Paul n'auront plus besoin d'elle. La folie prend place.

Elle aurait pu que se suicider mais ...

Les chapitres sont courts ce qui donne du rythme à notre lecture. Au milieu du livre, j'ai ressenti, quand même, un certain ennuie. De savoir, dès les premières lignes, le drame, nous permet de lire et comprendre l'évolution de la situation pour aboutir au drame. J'ai espéré trouver une montée en puissance pour aboutir à la tragédie. Là, on vit avec Louise et les enfants : parc, école, préparation de repas. En un mot, la vie de tous les jours dans notre société conditionnée par l'argent, le travail, l'éducation, les inégalités sociales et de culture.

Il (Paul) en veut à Louise d'avoir traîné jusqu'ici son indigence, ses fragilités.

Pas beaucoup de place pour l'amour, l'échange, le regard sur l'autre. L'auteure décrit aussi le cadre de vie de Louise, la misère et son endettement.

Le 27 novembre 2019 est sorti le film réalisé par Lucie BORLETEAU, avec dans les rôles principaux Karin VIARD (Louise), Leïla BEKHTI (Myriam) et Antoine REINARTZ (Paul).

En résumé (avis très personnel) , à vous maintenant :

+ L'auteure a une écriture directe, sans fioritures, qui sert bien le sujet.

+ Un prix Goncourt abordable par tous les lecteurs adultes

+ Contraste entre la famille MASSE assez aisée (grâce au travail) et Louise qui est endettée à cause d'un enchaînement de circonstance tout le long de sa vie.

+ Leïla pointe du doigt de nombreuses failles de notre société actuelle (travail de la femme, inégalité, marchand de sommeil ... et d'autres)

- J'aurais aimé connaître un peu plus Louise

- Les parents ne sont pas des personnages principaux, surtout Paul qui est évoqué.

- Je n'ai pas ressenti l'angoisse annoncée.

- Personnages intéressants mais pas attachants

💜 8/10 J'ai bien aimé, un bon moment de lecture mais il m'a manqué de l'imprévu

Titre : Chanson douce (3 mai 2018)

ISBN numérique : 9782072764936

Nombre de page numérique : 256

Nombre de pages (papier) : 245

Prix : broché 18 € /numérique 6 € 99/poche 7 € 40

Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI ou ICI (non sponsorisé)

Merci à l'auteure Leïla SLIMANI, à Folio et Lecteurs.com pour cette proposition de lecture.

* Grand prix des lectrices de "Elle" 2017

* Grand prix des lycéennes de "Elle" 2017

* Prix des Lecteurs Gallimard 2016

"Une chanson douce" d'Henri SALVADOR, qui date de 1950, est une chanson populaire française. La chanson a été écrite par Maurice PON en reprenant le texte du Loup, la Biche et le Chevalier.

⇰ Mots pour ce livre :

Malsain, cruel, noir, enfant, nounou, terrifiant, parent, suspense, solitude, drame, meurtre, folie, famille, dépression, amour, mariage blanc,

⇰ Phrases du livre :

Petite (Louise), elle mangeait le reste des plats des autres. P. 150
... elle a noté le terme qu'avait utilisé un médecin de l'hôpital Henri-Mondor. "Mélancolie délirante". P. 170
... la façon étrange qu'elle avait de l'embrasser (Hector ROUVIER), y mettant parfois les dents, le mordillant comme pour lui signifier la sauvagerie soudaine de son amour, son désir de le posséder tout entier. P. 179
Myriam a l'impression que Louise est toujours habillée de la même façon ces derniers temps, cette chemise bleue, ce col claudine l'écœurent d'un seul coup. P. 186
Elle n'a qu'une envie : faire monde avec eux, trouver sa place, s'y loger, creuser sa niche, un terrier, un coin chaud. P. 204

Pour en savoir un peu plus :

L'éditeur Folio :

Chanson douce - Leïla SLIMANI

⇰ La couverture :

Photo de la couverture (Photo éditeur) : Marie Carr /Arcangel Images

Chanson douce - Leïla SLIMANI

⇰ Autres chroniques sur ce livre :

Comme la vie des livres n'a pas de limite, je vous rappelle les chroniques faites il y a ... un certain temps. Vous avez lu ce (ou ces) livres ? Qu'en avez-vous pensé ?

FLaure


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Prieuré de l’Oranger
wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Soul Hero: Epic Fighting Action RPG APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Agents et associés T4 : Double objectif de Layla Reyne
wallpaper-1019588
Nul si découvert