Marauders #2

La série de piraterie mutante Marauders continue son bonhomme de chemin, Gerry Duggan et Matteo Lolli continuent à faire le lien entre la nouvelle situation de Kate et les événements de House of X.

Kate ne peut pas mettre pieds sur Krakoa, l'île mutante, nouvelle résidence des mutants et des mutantes. Suite à diverses circonstances, elle devient alors Capitaine d'un navire affrété par la Hellfire Trading Company dirigée par Emma Frost et Sebastian Shaw dans le but d'aider des mutants et des mutantes du Monde entier qui ne peuvent pas se rendre sur Krakoa.

Ce numéro vient donc à révéler ce que nous savions plus ou moins déjà, c'est à dire qui est la troisième personne qui va co-diriger la Hellfire Trading Company aux côtés de Emma et de Sebastian, ce qui fait que ce personnage rejoint donc le Quiet Council of Krakoa - mais nous le verrons certainement plus tard. Il s'agit donc d'une fausse surprise mais cette partie de l'épisode ne réside pas sur cette révélation mais surtout comment Emma et Sebastian s'opposent pour le contrôle de leur société malgré les intérêts communs. Il y a une véritable lutte des pouvoirs et nous voyons comment la Reine Blanche manipule ses pions afin de gagner ce combat. D'ailleurs, en terme de couverture, Russell Dauterman illustre parfaitement l'intrigue de ce numéro.

Duggan continue lui à explorer le nouveau contexte de Kate, rassemble son intrigue à celle de Bishop et commence à travailler le caractère de ses différents personnages. Bien que l'équipe soit attachante, il y a des choses qui me dérangent un peu. Je suis 'accord avec le fait que la nouvelle situation pousse les personnages a changé et je trouve que la tournure que prend Kate est fort intéressante. Sauf que Duggan pousse les potards au maximum.

La force de House of X et Powers of X était de modifier la dynamique des X-Men sans en modifier l'ADN fondatrice, ainsi les changements que nous avons vu s'opérer nous paraissent comme installés. Bien que nous avions un doute au début, nous savons maintenant qu'il ne s'agit pas d'un monde parallèle façon Age of Apocalypse ou Age of X-Man. Mais, dans le cas de Marauders et sous la plume de Duggan, il y a un côté extrême qui ressemble un peu à des décisions arbitraires qui pourraient être effacées d'un claquement de doigt lorsque l'intrigue générale dictée par Jonathan Hickman sera terminée. Ainsi, la scène dans le salon de tatouage est assez étrange avec des personnages qui ne se soucient pas des conséquences comme si la situation était irréelle. Je ne comprends pas ce que Duggan essaie de sous-entendre avec cette scène d'autant plus qu'elle ne sert qu'à faire passer Pyro pour le bouffon de service.

Passé ces détails - qui prennent tout de même un quart de l'épisode, la série est franchement plaisante pour son ton mais, aussi, les dessins de Matteo Lolli qui, pourtant, était l'une des raisons que je n'étais pas enthousiaste à suivre la série. Il arrive à me surprendre et son style colle parfaitement à ce que le scénariste veut nous raconter.

Marauders #2


wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi