La protéger de Caroline Costa

La protéger de Caroline Costa
De quoi ça parle ?

" Il ne veut pas la rencontrer !
Il ne pourra plus se passer d'elle... "

Lors de ce voyage au Caire, Fédra et Rudi n'ont pas le choix : ils doivent coopérer !
La première, gérante d'une grande parfumerie de luxe à Grasse, se rend en Egypte pour suivre les recherches scientifiques qu'elle finance.
Le second, un peu journaliste, un peu agent de renseignements, est chargé par l'Ambassade de France de veiller à la sécurité de Fédra durant son séjour.
Tous les deux considèrent ces précautions superflues et s'opposent avec velléité.

Pas de vacances pour Fédra et Rudi ! Il leur faudra affronter l'hostilité des autorités égyptiennes, le scepticisme des chercheurs sur le site de fouilles et la colère de fanatiques voulant protéger la pyramide.

" Fédra balaya de ses prunelles grises le vaste hall d'accueil, semblant chercher quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Rudi se figea quand il comprit qu'elle le cherchait, lui ! A son regard fouillant la foule, il devina qu'elle savait qu'on lui avait donné un chaperon pour la durée de ce séjour. Ne voyant personne l'accueillir à l'aéroport, elle pensait trouver son comité de réception à l'hôtel. La petite vendeuse de parfum était bien plus perspicace qu'il ne l'avait imaginé... L'espace d'une seconde ses yeux croisèrent les siens, au milieu du ballet incessant des clients. Une alerte rouge s'alluma dans son cerveau et il ressentit un pincement le tirailler au niveau du torse. ".

Le souvenir est le parfum de l'âme...

Avant de débuté ma lecture, la première chose qui m'a tapé à l'œil dans ce roman, c'est la couverture, et non pas à cause du torse qu'on y voit (je vous vois venir mesdames), mais simplement à cause du paysage représenté. En effet, en grande férue d'histoire, l'Égypte fait partie des pays qui me font rêver tant il recèle d'histoire et de légende. Reste à voir si Fédra et Rudi y trouveront la magie nécessaire pour laisser les sentiments parler pour eux.

est l'ambassadrice des parfums Vence. Loin d'être une jeune femme du genre effacée ou soumise, elle est au contraire plutôt téméraire et n'a pas sa langue dans sa poche, un trait de caractère auprès duquel Rudi va souvent se retrouver confronté, car devant lui, la jeune femme ne va pas mâcher ses mots. Et c'est au cours de son voyage aux pyramides de Khéops, que son chemin va croiser celui de ce jeune homme mystérieux et troublant, alors qu'elle participe à un projet qui à pour but d'étudier avec soin les pyramides d'Égypte. Un projet qui n'emballe pas particulièrement Fréda, au contraire de sa mère qui elle, y voit l'occasion de mettre sa fille sur le devant de la scène.

Rudi est journaliste free-lance, du moins officiellement, car officieusement, il travaille pour le gouvernement français et effectue certaines missions pour son compte. Et la dernière mission en date est loin de lui plaire, car on lui demande d'assurer la protection de Fréda, lors de son séjour en Égypte. Et si cette protection rapprochée lui déplait autant, il va tout de même devoir s'en acquitter et supporter le caractère guindé, hautain et froid de la jeune ambassadrice.

L'intrigue est bien montée et nous entraîne dans un long voyage en Égypte, entre sujet d'actualité et anecdotes historiques, l'auteure nous régale au fil des lignes. Des imprévus, un voyage, une rencontre et deux destins qui vont se croiser et ne plus se lâcher, c'est ainsi que j'ai vu ce roman, une fois la dernière page tournée. En effet, des imprévus, car Rudi ne veut pas faire de baby-sitting tandis que Fréda n'est pas emballée par l'idée de se rendre en Égypte. Une rencontre, car à défaut d'un coup de foudre, c'est des étincelles et des piques qui vont fuser entre eux. Et c'est l'un des petits aspects qui m'ont fait aimer ce roman. Car malgré le nombre relativement court de pages et le fait que nous avons le droit à une double narration, la relation entre nos deux protagonistes ne se met pas en place trop rapidement, au contraire, de joutes, leur combat au fil des chapitres finira en un tout autre genre de duel à mesure que leur relation prend de l'ampleur.

La plume de Caroline Costa que je découvre ici pour la première fois est fluide et agréable à lire, elle montre avec soin et forte touche d'humour que de la haine à l'amour, il n'y a qu'un pas et que le danger rode partout, même chez les personnes d'apparence inoffensive (et non, je ne donnerais pas de nom). Et si je parle d'humour, c'est bien parce qu'il y en a, en la personne du fidèle comparse de Fréda, Quick, un petit monstre à quatre pattes qui en fera voir de toutes les couleurs à celui qui fera tourner la tête de sa maîtresse.

En bref, Caroline Costa m'a fait passer un très bon moment en Égypte et je recommande ce roman à ceux et celles, qui comme moi, aime voyager entre amour et magie.

La protéger de Caroline Costa On aime : la couverture, la plume de l'auteure, l'intrigue, la romance, les personnages, l'univers.


wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
#104 C'est lundi que lisez-vous
wallpaper-1019588
Spirits Seekers T01 de Onigunsou
wallpaper-1019588
C'est lundi; que lisez-vous ? [218]
wallpaper-1019588
Titres de Marvel Comics sortis les 13 et 20 novembre 2019