Downton Abbey

Downton Abbey

Sortie : 25 septembre 2019

Réalisation : Michael Engler

Avec Michelle Dockery et Hugh Bonneville

Drame, Historique

Ma note : 18/20

Ah Downton Abbey, que d’heures et de bons moments passés devant cette série étiquetée period drama. Les personnages. Les décors. Les costumes. Tout est si parfait ! Je vous en parlais d’ailleurs dans un article (publié en mars 2018). Je ne pouvais donc que me rendre dans les salles obscures pour retrouver mes personnages préférés. Je dois vous avouer une chose : dès le lancement du générique, la magie a une nouvelle fois opéré. Je suis ressortie de cette séance des étoiles plein les yeux et le sourire aux lèvres. Un film à ne pas manquer si vous faites partie des amoureux de la série. Tout est encore plus sublime sur grand écran.

Downton Abbey ob_223dd3_downton-abbey-ep6-19-600x337

Tout n’est pourtant pas dénué de défauts. Il y a quelques rebondissements un peu tirés par les cheveux et le tout part très vite vers l’émotionnel, les bons sentiments. Si je ne suis pas adepte de cela d’habitude, j’ai ici été sensible au message délivré par le film : le poids de la transmission, le souvenir des anciennes générations. J’ai été émue par la scène finale entre Lady Mary et Lady Violet, alors même que je ne m’attendais pas à une telle scène même si cela peut paraître curieux (car on reste finalement dans une certaine logique des choses). J’ai aussi été ravie de voir que je m’étais attachée à Edith, qui m’agaçait prodigieusement lors de certains épisodes de la série. L’accent aurait cependant pu être davantage mis sur les enfants : cela aurait été intéressant d’en apprendre plus sur eux.

Côté downstairs, les domestiques sont fidèles au poste. J’ai adoré les retrouver, et souri à plusieurs reprises face à la verve et aux petits pics de certains prêts à tout pour défendre l’honneur des Crawley. Nous assistons ici à une petite gueguerre entre domestiques (ceux de Downton vs ceux de la Reine en personne !). J’ai trouvé le tout réussi et plutôt bien amené.

Si le film dure un peu plus de deux heures, je n’ai pas vu le temps passer. Je n’ai maintenant qu’une envie : me replonger dans cette saga, visiter un jour le château de Highclere ou encore me procurer le livre officiel de la série.

Downton Abbey


wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Dark Love T04 : Adoration de Nashoda Rose
wallpaper-1019588
La mort du temps d’Aurélie Wellenstein
wallpaper-1019588
Le grand nord, tome 2 : Ancrage, de Sarina Bowen
wallpaper-1019588
Postscriptum • Cecila Ahern