À la poursuite du soleil – Karina Halle

À la poursuite du soleil – Karina Halle

Titre : À la poursuite du soleil

Auteur : Karina Halle

Edition : Hugo New Romance

Genre : Romance

Pages :  445 pages

Parution : 10 Octobre 2019

note3

résumé

Après six mois à parcourir le monde sac à dos, Amber arrive en Italie du Sud, fauchée, sans même de quoi payer un billet de retour pour sa Californie natale. Il y a pire dans la vie que de se retrouver coincée, à vingt-quatre ans, sur la côte amalfitaine. Toutefois, le seul travail qu’elle déniche, consiste à enseigner l’anglais à deux morveux.
Deux enfants, sous la garde de leur ténébreux grand frère, un ancien pilote de moto, sexy et mystérieux .Désidério, ne cesse de tester la patience d’Amber – sans parler de ses hormones.
Devenue nounou à plein temps dans la vieille villa des hauteurs de Capri, la jeune fille, de plus en plus attirée par son patron, un être solitaire et énigmatique est bientôt tiraillée entre choisir une vie tranquille et sécurisante aux États-Unis et percer les mystères du coeur si secret de Desiderio.

monavis

Merci Hugo New Romance

Je n’ai jamais lu cette auteure, mais quand j’ai lu le résumé, j’ai eu vraiment envie de voyager sous le soleil d’Italie.
J’ai donc embarqué avec Amber, qui voyage depuis un moment en Europe. Le problème, elle n’a plus d’argent pour prendre un billet et rentrée chez elle.
Elle a donc décidé de poser son sac à Positano et elle veux trouver un petit boulot pour pouvoir acheter ce fameux billet. Elle trouve l’offre parfaite : donner des cours d’Anglais à deux enfants, des jumeaux plus précisément.
Elle va cependant vite déchanter quand Felisa, la gouvernante plutôt bourrue, l’embarque sur le ferry. En effet, le poste est sur une île : Capri. Après avoir traversé l’île, elle arrive à la maison : villa dei Limoni Tristi. Une maison qui semble très lugubre avec son jardin laissé à l’abandon. Elle va aussi vite découvrir que la famille dans laquelle elle débarque est complètement brisée. C’est le grand frère Désidério qui à la garde de son frère et de sa sœur, Alfonso et Annabella, suite au décès de leurs parents.

Un coeur brisé devient encore plus réel, en ce que la souffrance se propage dans tout le corps, en s’enroulant autour des os, des organes et du sang. On la retrouve dans tout ce qu’on fait, dans chaque inspiration. Je ne peux pas manger, je ne peux pas boire, je ne peux pas dormir. J’ai mal, je ressasse ce que j’ai fait et ce que ça voulait dire.

Non seulement les jumeaux sont tout sauf accueillant, d’ailleurs la gouvernante l’a prévenue, personne ne reste à ce poste. Et on peut dire que ce Désidério est vraiment très particulier…
Je suis un peu mitigée sur ce livre, je ne peux pas dire que j’ai détesté, mais je n’ai pas non plus adoré.

J‘ai aimé découvrir l’Italie, l’auteure à clairement pour but de nous faire découvrir l’Italie (ville qu’elle à elle-même été explorée avant d’écrire ce livre). Mais j’ai trouvé ça un peu trop, trop de description, trop de tourisme, j’ai des passages où j’ai clairement décrochés…

L’air sec, la brise marine et le soleil brûlant à travers quelques nuages bas me donnent envie de rester ici pour toujours. Me voici seule face à la terre, la mer et le ciel. Oublié mon avenir incertain, oubliées mes peurs …

J’ai apprécié les personnages, mais sans réussir à vraiment ressentir leurs émotions surtout au début. À un certain moment du livre j’ai quand même réussi à m’attendrir de la situation d’Amber. Mais Dério, je n’ai pas du tout accroché, je l’ai trouvé pas assez approfondi, trop détestable, il m’a plus agacé qu’attendri. Tout le long du livre, je me suis dit qu’il ne méritait pas Amber.
J’ai quand même aimé l’évolution des personnages, dans ce livre, il est largement question d’affronter ses peurs. Et c’est ce que les deux héros ont fait, j’ai vraiment aimé cet aspect du livre.

La peur est la plus grosse force de destruction. C’est la plus grande illusion du diable.

En résumé, une belle balade en Italie, de jolies découvertes (j’ai envie d’aller voir Capri). Quelques jolies leçons de vie, des enfants plutôt attachants, mais un manque de profondeur pour les deux héros et des passages un peu trop long à mon goût.
Ce livre est parfait pour voyager  sous le soleil Italien. Une jolie romance. À lire par jour de pluie, pour mettre du soleil dans la journée.


wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Le Prieuré de l’Oranger
wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Soul Hero: Epic Fighting Action RPG APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Agents et associés T4 : Double objectif de Layla Reyne
wallpaper-1019588
Nul si découvert