Un tremplin pour l'utopie

Un tremplin pour l'utopie
Un tremplin pour l'utopie
L'utopie ! Pas de société dysfonctionnelle, pas de dystopie... Pas d'utopies conduisant à l'apocalypse ou la tyrannie verte, rouge, noire, bleue, chromée, Z, bio, etc. Pas d'enfers pavés de bonnes intentions. L'utopie : la vraie, celle qui est réalisée (va se réaliser, s'est réalisée), celle qui est viable, qui fonctionne !
Une anthologie gratuite pour le n°50 de la collection Hélios. L'utopie !
Pour faire rêver, réfléchir, donner des idées, des envies, ouvrir des voies, redonner une vision aux possibles. Car, sans utopie, la vie vaut-elle vraiment d'être rêvée ? Et aussi pour fêter le collectif éditorial à l'origine d'Hélios (ActuSF, Mnémos et les Moutons électriques), notre utopie en marche à nous !
Un tremplin pour l'utopie
Pourquoi ce livre ? C'est la libraire de L'Atalante qui m'a donné ce recueil de nouvelles. Y'a de ca facilement deux ans déjà. J'ai profité de l'occasion d'une semaine à lire pour le liquider, à raison d'une ou deux nouvelles par jour.
Je pense que le titre n'est pas anodin et il faut lire le bouquin pour sentir toute la teneur de ce choix. Chaque nouvelle affronte ainsi notre civilisation, peu importe ce que signifie ce mot. Sans juger, les auteurs se succèdent pour pointer nos défauts et offrir en retour une possibilité, tangible ou non.
J’avais déjà lu Les Anges déchus d’Estelle Faye. De fait, ce n’était pas forcément une excellente lecture parce que j’étais préparée à tout. Néanmoins j’ai beaucoup aimé le style et le propos, les promesses de la fin.
Destinée d'une nation d’A.D.B. fut appréciable car promet un droit de repentir, la possibilité de se reconstruire ailleurs, en adéquation avec les lois de la Nature. Cela m’a bien plu, même si j’aurai voulu plus de contenu pour apprécier davantage le développement.
Les premiers jours de mai est une nouvelle post-apocalyptique qui n'explique en rien ce qui s'est passé, si ce n’est qu’une partie de la population a disparu. Et c'est bien, car l'attention se fixe non pas sur les regrets du passé mais sur les portes ouvertes de l'avenir. La nouvelle m’a beaucoup fait penser à l’histoire The Walking Dead, avec ces “rôdeurs” solitaires mais je vous répète, l’espoir est permis ici (et aucun zombie à l’horizon !).
Pour avoir découvert son style via la Chimeterre et travaillé avec lui (eh ouais, j'ai cette chance !), je savais que j'allais aimé Anémocratie de Vincent Gaufreteau. Et c'est le cas. Wow, tant de choses en si peu de mots. Le vocabulaire est parfait, force majeure de cette petite bulle civilisée. Et la preuve irréfutable que les pirates savent s'organiser pour la survie. Si je pouvais noter une nouvelle une par une, ce serait pour celle-ci un joli 21/20.
Le Jour où Dieu m'a vue nue d’Ariel Holzl est spéciale. Ancrée dans un univers SF marquant, les nanos effacent les séquelles physiques, sans laver l'âme. Pas désagréable à lire mais j'ai moins cerné le lien entre la nouvelle et le départ pour l'utopie...
Dans Murmures lointains d’Aurélia Léon, j'ai beaucoup aimé le personnage de Lyam et Isaac m'a fait penser au robot des Psaumes d'Isaak ! Une nouvelle sympathique à découvrir, avec un univers bien exploité, qui m’a laissé un souvenir impérissable.
Le moins pire des mondes de Bruno Prochesci est ma deuxième nouvelle préférée. Cette idée de bracelet pour prendre la température de son degré de bonheur est une idée digne de la série Black Mirror. Le développement est déjà une idée en soi, intéressante, mais la théorie conduit à une fin plus cinglante encore. La recherche du bonheur, c'est bien, la trouver est autre chose... Franchement bien aimé !
Nulle part, tout le temps de Christian Chavassieux est sympathique dans sa présentation. L'usage de pronoms pour éviter les noms permet à tous de s'identifier. Ce qui est dit de l'univers est suffisant pour le critiquer. Bien, mais pas assez percutant à mon goût.
Un tremplin pour l'utopie
Dans l'ensemble, j'ai apprécié la nouvelles, même si je reconnais que je ne comprends pas en quoi certaines sont des tremplins pour l'utopie. Néanmoins j'ai passé à un agréable moment de lecture et de réflexion.
Un tremplin pour l'utopie
16/20
Un tremplin pour l'utopie

wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Sylvain Prudhomme lance un hymne à la liberté
wallpaper-1019588
Royal City T3 : On flotte tous en bas - Jeff Lemire
wallpaper-1019588
Helvetica #2 • Shizuka Tsukiba et Tsugumi Somei
wallpaper-1019588
La Pomme observe #14 : Le joyau