Quelques secondes

Quelques secondes

Auteur : Séverine Balavoine

Éditeur : Reines-Beaux

Date de parution : 4 septembre 2019

Lien d’achat : Amazon

– Résume –

Colin a cessé de vivre pour lui le jour où un drame est venu bouleverser sa famille. Du jour au lendemain, il abandonne ses études pour s’occuper de sa famille et trouve un travail dans une petite boutique de musique. Mais ce n’est pas une vie pour un jeune de son âge. Ses proches décident de lui faire comprendre qu’il doit penser un peu à lui.

Colin décide de les écouter et de prendre son indépendance. Alors qu’il se reconstruit peu à peu, une rencontre imprévue va changer sa vie en quelques secondes. Hunter, un boulanger bien dans ses baskets, va s’immiscer dans son quotidien et lui montrer que l’amour peut surgir n’importe où et prendre un visage inattendu.

Colin va devoir comprendre et accepter cette nouvelle attirance s’il veut être de nouveau heureux.

L’avis de Samantha

En commençant ce livre j’avoue que j’avais quelques doutes concernant mon choix de lecture, et oui je fais partie de ces lectrices qui aiment les romans lourds, ceux qui font mal qui vous laissent une marque indélébile, ce sont souvent mes préférés.
Mais pas cette fois, je commence ma lecture, et très vite je suis sous le charme. 
L’auteure a une plume tellement fluide, ça coule, et les pages se tournent, et se tournent et impossible de décrocher de l’histoire.

L’histoire tiens parlons en, elle est simple, douce et belle, une réplique du quotidien. Une balade dans la vie d’une bande de jeunes, et plus précisément dans celle de Colin.
C’est en premier lieu un jeune homme qui vit dans une famille unie, avec ses frères et sœurs dont il est l’aîné et son beau-père David, qui disons le, tient le rôle du père, après l’avoir élevé depuis si longtemps. La maman est décédée, et même si cela crée une faille chez Colin, le roman n’est pas axé sur le deuil.
C’est avant tout ce garçon, sa famille et ses amis.
Puis petit à petit Hunter va faire son apparition, c’est doux, l’auteure prend son temps pour que l’amour naisse, ils se cherchent, se tournent autour. Avant cela il est aussi question de doutes, de questions. Colin a toujours été attiré par les filles, et ce soudain intérêt va le prendre de court. C’est là que les amis ont cette place si importante, l’acceptation dont fait preuve l’entourage fera de ce roman un pur moment de bonheur.

Je suis conquise, vous l’avez compris, déjà pour les sentiments qui découlent de cette lecture, mais aussi parce que Colin évoque un tout en moi, il est cet être qui malgré la perte avance toujours avec cette bienveillance qui le caractérise, cette envie de faire plaisir et de passer après l’autre. Cet altruisme qui font de lui à mes yeux un personnage que j’aime irrévocablement, c’est ma faiblesse que voulez vous… 
Les amis sont tout aussi touchants, je pense qu’on aura plaisir à en savoir plus, car ils ne sont pas des personnages secondaires qu’on oublie une fois le livre refermé, bien au contraire, ils ont chacun une vie et on veut en savoir davantage, en tout cas je n’en démordrais pas 🙂

Pour moi c’est une réussite tout y est, sentiments, émotions, amour, c’est aussi drôle quand il le faut.

Ce livre ne sera peut-être pas dans l’avenir un de ces coups de cœurs absolus, de ceux qui vous bouleversent au point qu’on s’en souvienne, qu’on y laisse un bout de soi-même, mais peu importe, aujourd’hui le coup de cœur est bien là, j’ai vibré au son du vieux rock sur platine, et l’histoire de Colin et Hunter me laisse une marque, et c’est tout ce qui compte.

« Il ne m’a fallu que quelques secondes et une chaise pour tomber amoureux.
Quelques secondes et une chaise pour commencer une histoire qui n’aura pas assez d’une vie pour être assouvie.
Pas grand chose…juste quelques secondes…et une chaise…. »

Merci infiniment aux éditions Reines-Beaux, à l’auteure Séverine Balavoine et à NetGalley pour cette magnifique découverte. Merci de votre confiance.


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
{Musique} Playlist #45 : Trois musiques à écouter cette semaine (vol.31) – @Bookscritics
wallpaper-1019588
Commode, le mot "crise des réfugiés" occulte le phénomène contemporain des migrations
wallpaper-1019588
Time bomb de Joelle Charbonneau
wallpaper-1019588
Toxic Girls de Kit Frick