Alaska Wild – K.A Tucker

Titre : Alaska Wild

Alaska Wild – K.A Tucker

Auteur : K.A. Tucker

Série :

Genres : Romance

Éditeur : Éditions Hugo & Cie

Collection : New Romance

Publication : Le 7 Février 2019

Édition: Numérique

Pages : 475 pages

Prix : 17€

Alaska Wild – K.A Tucker

Rating :

Résumé du livre :

" Mon cœur bat la chamade. J'ai imaginé ce moment tant de fois. "

A vingt-six ans, Calla Fletcher est une parfaite citadine. Elle aime sortir avec ses amies, faire du shopping et se mettre en scène pour son blog " Calla & Dee ".

Quand elle apprend que son père est malade, elle décide de se rendre auprès de lui en Alaska. Elle ne le connaît presque pas, sa mère ayant fui cette contrée loin de tout alors qu'elle n'était encore qu'un bébé.

Calla va découvrir la rudesse de la vie quotidienne locale, les allées et venues des petits avions... et Jonah, ce pilote détestable qui lui mène la vie dure. Il a clairement hâte de renvoyer cette fille d'où elle vient, mais Calla est bien décidée à lui montrer qu'elle aussi s'adapter à cette vie rustique. Du moins pour un temps, car elle ne se voit vivre qu'à Toronto. Et Jonah, lui, ne quittera jamais l'Alaska.

Le passé ressurgit et pose à nouveau le même dilemme : va-t-elle, comme sa mère bien des années plus tôt, envisager une histoire d'amour avec un pilote ?

Votre avis :

Dépaysant de début jusqu'à la fin, K.A. Tucker m'a offert bien plus qu'une virée en Alaska car mes émotions ont voyagé bien au-delà de l'histoire et des paysages rudes, froids et inaccessibles de cet état, qu'elle m'a donné envie de découvrir réellement.

Alaska Wild est bien plus qu'un livre, bien plus qu'une étendue sauvage, c'est une invitation à sortir de ses préjugés, à découvrir qui l'on est vraiment et surtout à s'en prendre plein les yeux et plein le cœur.

Mais débutons notre voyage tout d'abord à Toronto, capitale de l'Ontario, l'une des provinces du Canada. Et ne dites pas que l'Alaska fait partie du Canada, car d'une part vous risqueriez de vous faire vous virer par les autochtones du coin et d'autre part, c'est l'un des 50 États des U.S.A, ou appelés les contigus en Alaska.

Calla Fletcher est une citadine jusqu'au bout de ses faux ongles, malgré qu'elle soit née en Alaska, travaille dans une banque, sort souvent avec sa meilleure amie Diana, est une fashion victim, poste sur Instagram trop souvent et vit avec son beau-père et sa mère, qui vingt-quatre ans plus tôt a quitté son père et la rudesse de l'Alaska, l'emportant ainsi toute bébé vers la ville.

Alors que sa vie vient de s'écrouler - Calla a perdu son job et rompu avec son petit-ami, la jeune femme reçoit un coup de fil provenant de l'Alaska, alors que la dernière interaction avec ce lieu lointain date d'il y a une dizaine d'années.

Mais la teneur de la conversation ne lui annonce pas de bonnes choses et remet tout son quotidien et ses sentiments en question.

Donc tout juste débarquée à Anchorage, après un périple de diverses correspondances et d'une quantité énorme de kilomètres survolés, Calla se retrouve sur les terres que sa mère avait laissé derrière elle et où son père vit toujours, avec des valises réduites à un sac de randonnée. Merci Jonah !

Que va lui réserver ce séjour, qui pourrait peut-être se prolonger, alors qu'elle est habituée au luxe et au faste de la ville ? Pourra-t-elle apprendre à connaître ce père qu'elle n'a plus revu et surtout lui pardonner ?

Va-t-elle prendre goût à cette vie simple en Alaska où les habitants dépendent des avions de la compagnie que gère son père ?

Et que dire de Jonah, ce type imbuvable mais au charme dévastateur et un peu casse-cou quand il est derrière le manche de son avion ?

Calla n'est pas au bout de ses surprises. Et au fil de ses mésaventures, elle va se découvrir une véritable vocation, qui va la pousser dans des retranchements qu'elle n'imaginait pas et à se plaire dans ces paysages qui coupent le souffle et qui donnent une belle perspective de la vie.

Et tant que lectrice, j'ai ressenti autant de choses que Calla. Et je me suis régalée.

Je mets à Alaska Wild un coup de cœur qui est plus que mérité.

Extrait :

"Jonah avertit à nouveau la tour de contrôle par radio. L'étrange mélange d'appréhension et d'exaltation me reprend au ventre. Nous attendons patiemment le feu vert.

-Alors, demande doucement Jonah, j'ai été votre première fois ?

-Quoi ?

-Tout à l'heure, vous avez dit que j'étais votre première fois.

Je comprends alors qu'il fait référence au vol et lève les yeux au ciel. Toutefois, j'ai les joues en feu.

-Oui et vous n'étiez pas à la hauteur. Vous devriez avoir honte de vous.

Son rire profond fait encore vibrer ma cage thoracique. Le service de régulation nous accorde son autorisation. Mes ongles s'enfoncent dans mes cuisses. Pourvu que je parvienne à contrôler ma vessie.

-Si je meurs, je vous tue.

-Voilà qui demanderait un certain talent, maugrée-t-il en actionnant le levier.

-Plus sérieusement, où m'emmenez-vous ?

Jonah active d'autres boutons.

-Là où vous vous rendrez compte que Wild est bien plus qu'une affaire d'argent, déclare-t-il.

L'avion a une poussée de vitesse et je retiens mon souffle. "

Hits: 17


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
{Musique} Playlist #45 : Trois musiques à écouter cette semaine (vol.31) – @Bookscritics
wallpaper-1019588
Commode, le mot "crise des réfugiés" occulte le phénomène contemporain des migrations
wallpaper-1019588
Time bomb de Joelle Charbonneau
wallpaper-1019588
Toxic Girls de Kit Frick