Rocco Giudice – Mangoustan **

Rocco Giudice – Mangoustan **

Allary éditions - 22 août 2019 - 240 pages

*

Dans ce court roman, nous suivons le destin de trois femmes.

~ Celui de Laure, à Singapour. Après trente ans de vie commune et deux enfants, son mari la quitte pour leur femme de ménage. Laure a la cinquantaine bien entamée et ne s'attendait pas à un tel coup du sort. Elle se retrouve seule à l'autre bout du monde, le cœur brisé, humiliée.

~ Celui d' Irina, à Genève. Mariée à un homme de bonne famille, de vingt ans son aîné, la jeune femme d'origine ukrainienne ne cesse de vouloir toujours plus ; toujours plus d'argent, de pouvoir. Sa relation se trouve ternie par son désir obsessionnel de revanche sur la vie... Elle ne parvient pas à accepter son enfance rustre et pauvre à Kiev ; cette enfance qu'elle enfouie, qu'elle renie, et dont elle a profondément honte.

~ Enfin, le destin de Melania à Washington. Melania, la femme de Trump. La femme de cette aberration. First Lady contre son gré, elle multiplie les signes d'opposition à son mari grâce à un code vestimentaire très élaboré.

Mais quels liens unissent ces trois femmes ? Chacune a un parcours de vie différent mais elles subissent ou ont subi la domination masculine, elles ont eu des rêves, des illusions, puis ont renoncé aux premiers et perdu les dernières.

Elles vont se retrouver toutes les trois à Hong Kong un weekend de septembre ; pile au moment où le typhon répondant au nom de Mangoustan - du nom d'un savoureux fruit thaïlandais - s'apprête à s'abattre sur la ville.

Un roman qui se lit avec plaisir, mais qui m'a semblé un peu léger ; en effet, j'ai eu l'impression que ces trois portraits de femmes n'étaient qu'esquissés. J'ai été frustrée d'en apprendre au fond si peu sur chacune d'elles. Quant à l'utilisation d' une personnalité réelle, cela m'a quelque peu déroutée et agacée, ne connaissant pas la vie personnelle et publique de Melania, je n'ai pas su sur quel pied danser - réalité ou imagination ? Finalement, Mangoustan est un premier roman à l' écriture travaillée qui propose un questionnement féminin intéressant.

***

" Louloute, tu comprendras bientôt que la vie, faut pas la laisser couler. Il faut la secouer, la violenter, lui faire rendre tout son jus. Il fait désirer, aimer, chanter, lire, danser, manger, t'enivrer, rire, pleurer même, mais il ne faut pas la regarder passer et ceci justement parce quelle passe. "


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
{Musique} Playlist #45 : Trois musiques à écouter cette semaine (vol.31) – @Bookscritics
wallpaper-1019588
Commode, le mot "crise des réfugiés" occulte le phénomène contemporain des migrations
wallpaper-1019588
Time bomb de Joelle Charbonneau
wallpaper-1019588
Toxic Girls de Kit Frick