Midi- Minuit

Midi- MinuitMidi- Minuit de Doug Headline et Massimo Semerano, Dupuis, Aire Libre

Pour résumer:

1999. Deux cinéphiles français, François Renard et Christophe Lemaire, passionnés de cinéma bis, s’apprêtent à vivre une belle aventure : se rendre en Italie pour y interviewer le réalisateur Marco Corvo, cinéaste mythique que nul n’a revu depuis vingt-cinq ans, après son dernier film inachevé.
D’abord impressionnés par Corvo, les deux Français vont vite se trouver captivés. Au fil de l’interview, qui s’étendra sur plusieurs jours, apparaît le portrait d’un cinéma populaire aujourd’hui disparu : images bariolées et baroques de genres oubliés, péplums, westerns, giallos ou films d’épouvante gothiques…
En parallèle, dans leur sillage, débute une série de meurtres sanglants. Toutes les victimes, retrouvées brûlées, étouffées sous des films ou les yeux crevés, sont des critiques de cinéma ayant autrefois vilipendé les films de Corvo.

L’arrivée des deux cinéphiles aurait-elle réveillé de vieux démons ? Seraient-ils eux-mêmes impliqués dans ces crimes atroces ? Ou bien le grand Marco Corvo aurait-il un effroyable secret ? 
Autant de questions qui trouveront leur réponse au terme d’une enquête vertigineuse aux racines enfouies dans le passé…

Ce que j’en pense:

François et Christophe, deux grands cinéphiles, ont la chance d’aller interviewer Marco Corvo, un réalisateur qui s’est exilé suite à la disparition de Luisa, son grand amour.

Le scénario de ce roman graphique s’apparente à un polar. L’ambiance est noire, le mystère plane et le lecteur plonge de plein pied dans le milieu du cinéma. Je me suis prise au jeu de cette atmosphère très spécifique où le suspens est omniprésent. Une certaine tension se crée tout au long de la lecture. L’intrigue est donc très bien menée, le rythme est haletant.

Les personnages étant des cinéphiles, de nombreuses références cinématographiques sont disséminées tout au long de la lecture. Ces références sont très pointues et sont sujettes à des touches d’humour. Malheureusement, je n’ai pas eu les connaissances nécessaires pour saisir toutes les subtilités.

Le personnage de Corvo est rempli de mystères. On ne sait rien de lui sauf ce qu’il veut bien nous laisser entrevoir. Le duo François et Christophe fonctionne bien. Quant à Luisa, elle est omniprésente sans pourtant être présente physiquement.

L’esthétique de ce roman graphique est très sombre. Les traits sont durs et le style rappelle le comics.

Bref:

Je ne suis pas conquise.

Si je devais le noter:

Midi- Minuit

Un petit aperçu:

  • Midi- Minuit
  • Midi- Minuit
  • Midi- Minuit
  • Midi- Minuit

wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Lecture commune du « Prieuré de l’Oranger » avec mon mari aux Maldives
wallpaper-1019588
P.S: Je ne t’ai jamais dit de Brigid Kemmerer
wallpaper-1019588
Vous faites quoi pour Noël de Carène Ponte
wallpaper-1019588
Titres de DC Comics sortis le 4 décembre 2019