Lady Smoke

Lady Smoke

⋅ Publié le 24 avril 2019
⋅ Fantasy
Résumé

3/5

Après avoir beaucoup aimé le premier tome malgré le Triangle Amoureux™ et l’intrigue assez basique pour de la fantasy, j’avais hâte de voir ce que l’auteure allait faire de son univers dans cette suite qui s’annonçait mouvementée. Pour le coup il y a du bon, mais il y a aussi du mauvais…

Mon plus gros problème avec ce T2 a été la lenteur du récit. Les longueurs durent plus de la moitié du livre et je t’avoue que je n’avais pas signé pour autant de blabla et aussi peu de développement de l’intrigue, ce qui m’a un peu déçue : pendant 400 bonnes pages, Théo est coincée au même endroit, à choisir ses prétendants et à taper la discussion aux gens un peu puissants dans son monde, chose qui aurait pu être intéressante si les discussions n’étaient pas aussi barbantes et ne manquaient pas autant de profondeur (tu peux reprendre ton souffle après cette longue phrase). Elles ne font même pas avancer l’histoire et honnêtement même avec 200 pages de moins je n’aurais vu aucune différence. En plus de ça le Triangle Amoureux™ commence vraiment à m’agacer, je pensais en être débarrassée ici mais il faut croire qu’il est invincible (ce qui n’est pas le cas de ma patience, qui arrive au bout du rouleau). Je veux dire, tout le monde sait avec qui ça va se terminer (y compris la protagoniste), tout le monde a capté dès le premier livre, alors pourquoi s’acharner à ce point ? Heureusement le dernier quart rattrape un peu le reste du roman, et quelques décisions prises par l’auteure m’ont agréablement surprise. Le problème c’est que maintenant j’en attends beaucoup du troisième tome, et j’ai peur de finir ma lecture avec le même avis…

Aussi, j’ai l’impression que Theo n’arrive pas à se développer en tant que personnages, écrasée par les personnages secondaires : je pensais qu’elle utiliserait enfin ses pouvoirs mais pas du tout, elle continue parfois d’agir comme une enfant et prend des décisions irresponsables et irréfléchies. Je l’aime bien mais j’aimerais qu’elle grandisse un peu et qu’elle agisse au lieu de parler. C’est hyper frustrant d’avoir un personnage qui se donne une image impitoyable alors qu’en vrai il est hyper fragile et doute de tout (ou presque). Par contre j’aime toujours autant les personnes de son entourage, dont les caractères sont bien affirmés et bien différents les uns des autres. Mais il manque un petit quelque chose pour que j’accroche vraiment avec eux, et ça ne vient toujours pas.

Bref, Lady Smoke est une lecture addictive puisque je l’ai lu en une nuit (je dormais à moitié mais c’est une bonne chose quand même), mais j’attends avec impatience le 3 pour me faire un avis final.

Merci à Albin Michel pour l’envoi ! 


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
{Musique} Playlist #45 : Trois musiques à écouter cette semaine (vol.31) – @Bookscritics
wallpaper-1019588
Commode, le mot "crise des réfugiés" occulte le phénomène contemporain des migrations
wallpaper-1019588
Time bomb de Joelle Charbonneau
wallpaper-1019588
Toxic Girls de Kit Frick