ArènA - Kevin Tondin

ArènA - Kevin Tondin

ArènA - Kevin Tondin


Le jeu: Deux Cantons, 20 candidats chacun.
Le but: Eliminer entièrement l'équipe adverse.
Les règles: Aucune, tous les coups sont permis.
2016. Le Canton de Neuchâtel est choisi pour participer au jeu annuel. Parmi les Candidats, un jeu homme, Chris Sartoris, guidé par la vengeance. Pour cela, il sera aidé dans sa tâche par une jeune femme au passé trouble. Mais pour parvenir à ses fins, il devra d'abord triompher de ses adversaires, les terribles Zurichois qui n'ont jamais connu la défaite.
Bienvenue dans ArènA.

ArènA - Kevin Tondin

J'avais découvert cet auteur avec son roman " Massacre en Engandine" que j'avais beaucoup aimé.
Alors quand Kevin Tondin m'a proposé de découvrir son nouveau roman en me le présentant comme une histoire s'inspirant du film "Battle Royale" et de la saga "Hunger Games", je n'ai pu qu'accepter.
Battle Royale et Hunger Games sont des dystopies que j'avais beaucoup aimé et du coup, j'étais très curieuse de découvrir ce roman.
Quelques mois après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Suisse se retrouve en proie d'incessants conflits internes. Et pour cause divers canton s'accusent à tort ou à raison d'avoir collaborés avec les Nazis. Alors que les émeutes sont de plus en plus fréquentes, la Suisse tombe sous le joug des surpers puissances qui décident d'organiser des Arènas, jeu mortel dans lequel deux cantons devront s'affronter.
Chaque année, deux cantons sont sélectionnés pour combattre dans l'arène. Dans chaque canton, 10 filles et 10 garçons entre 18 et 25 ans sont tirés au sort pour participer à l'Arèna. Le canton qui a réussit à éliminer entièrement l'équipe adverse à gagné. Si un canton veut être exempt d'Arèna à tout jamais, il doit enchaîner cinq victoires.
Dans "ArènA", nous allons plus particulièrement suivre les 70ème jeux qui opposent le canton de Neuchâtel à celui de Zurich.
J'ai adoré ma lecture.
Un combat très important pour le canton de Zurich qui a déjà remporter quatre victoires...

-Ca ne sert à rien de protester ! s'exclama soudainement Chris en embrassant la foule du regard. Les jeux auront quandmême lieu. Au contraire, vous feriez mieux de nerien dire, et ainsi priver les membres d'ArènA de leur petit plaisir personnel : vous voir en train de vous lamenter.

Malgré le fait que l'histoire s'inspire de Battle Royale et d'Hunger Games, l'auteur a réussit à s'éloigner de ces deux histoires pour nous proposer une histoire différente et originale.
J'ai dévoré ce roman très rapidement tant l'histoire est prenante, addictive sans aucun temps morts.
Dès le premier chapitre, on est plongé dans le vif du sujet et il est presque impossible de reposer ce roman tellement on a envie de savoir comment cela va finir.

Après dix minutes de marche le long d'un sentier sinueux qui traversait la forêt, ils débouchèrent finalement sur une vaste clairière au centre de laquelle se trouvait une sortie de bunker, mais ce qui attira davantage l'attention de Chris, ce fut l'imposante muraille d'une hauteur de près de cinq mètres qui se dressait juste derrière le bunker auquel il était relié par son entrée. Cette dernière, surmontée par deux tours de guet de part et d'autre, était gardée par des militaires qui observaient les candidats.

Alors que l'action commence assez rapidement, l'auteur prend le temps lors de quelques moments d'accalmie pour nous présenter les différents protagonistes de cette histoire. L'auteur a réussi à approfondir la personnalité de ses différents protagonistes afin qu'en tant que lecteur nous puissions les apprécier ou les détester pour certains. Quelques personnages sont plus mis en avant que d'autre, mais aucun ne m'a laisser indifférente surtout qu'ils ont tous utile à l'histoire.

Niveau action, on est servi. L'action est très présente dans ce roman et les scènes de combats qui se passent dans l'arène sont très bien décritent et on a l'impression à la lecture de ce roman de voir défiler un film devant nos yeux tant on arrive à s'imaginer les différentes scènes. L'auteur n'épargne aucun détail aux lecteurs. Du coup, certains passages sont sanglant voir même gore.
L'auteur a réussi le challenge de nous proposer une histoire style Battle royale en suisse sans aucune scène de combat, soit répétitive.
De plus, l'auteur arrive à faire un clin d'oeil à son autre roman "massacre en Engadine" avec une scène particulièrement horrifique qui se passe dans un abattoir.
Avec " ArènA", j'ai retrouvé avec grand plaisir la plume de l'auteur qui est toujours aussi fluide et agréable à lire. Kevin Tondin fait des descriptions très détaillés qui permettent de nous imaginer sans peine les différentes scènes que nous lisons.
J'avais beaucoup aimé "Massacre en Engadine" et j'ai encore plus aimé "ArènA" qui est un roman que je recommande à cent pour-cent si vous aimez les histoires styles Battle Royale et si vous n'êtes pas trop sensible.
En bref, un excellent roman avec lequel j'ai passé un excellent moment. Une histoire addictive et prenante qui s'inspire du film "Battle Royale" et de la saga "Hunger Games". Un livre que je recommande à tous ceux qui aiment les histoires style Battle Royale et qui n'ont pas une âme trop sensible.

ArènA - Kevin Tondin


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
{Musique} Playlist #45 : Trois musiques à écouter cette semaine (vol.31) – @Bookscritics
wallpaper-1019588
Commode, le mot "crise des réfugiés" occulte le phénomène contemporain des migrations
wallpaper-1019588
Time bomb de Joelle Charbonneau
wallpaper-1019588
Toxic Girls de Kit Frick