Réparer les femmes, des Dr. Denis Mukwege et Guy-Bernard Cadière

Réparer les femmes, des Dr. Denis Mukwege et Guy-Bernard Cadière

Réparer les femmes : Un combat contre la barbarie, des Dr. Denis Mukwege et Guy-Bernard Cadière, avec la collaboration de Julien Oeuillet, Mardaga, 2019, 144 pages.

L'histoire

Dans un hôpital au cœur de l'Afrique, deux hommes reconstruisent les femmes. La région du Kivu, dans l'Est de la République démocratique du Congo, est ravagée par des bandes armées depuis une vingtaine d'années. Pour asservir la population et exploiter les richesses minières, ces hommes cruels ont trouvé une arme monstrueuse : le viol et la mutilation des femmes. Détruites, elles errent dans les ruines de villages éclatés où tout espoir meurt en même temps que leur dignité. Dans son hôpital, le Dr Mukwege s'applique depuis des années à reconstruire le corps de ces femmes. Son ami, le Dr Cadière, vient d'Europe pour lui prêter main forte et nouvelles technologies. Les deux hommes, au-delà des continents, se serrent les coudes pour faire renaître les femmes d'un peuple abandonné à son sort par un monde qui ferme les yeux sur les atrocités qui y sont commises.

Note : 5/5

Mon humble avis

Un grand merci à Babelio et aux éditions Mardaga pour l'envoi de cet ouvrage en échange d'une critique honnête.

J'avais vaguement entendu parler de ces deux hommes et du travail qu'ils font dans un pays où les femmes sont mutilées pour atteindre le pays tout entier, en faisant des victimes d'une guerre effroyable. Mais j'étais loin de m'imaginer à quel point ces mutilations étaient horribles, à quel point les victimes pouvaient être jeunes, et à quel point ces deux hommes sont forts, inspirants et pleins d'humanité.

Dr. Cadière : " Si la recherche de la vérité est une démarche que chacun accomplit à sa manière, l'amour est en revanche quelque chose d'inatendu. Ma rencontre avec Denis est une combinaison entre la raison et l'amour. "

Je ne cache pas que, au vu de nos sociétés, je craignais un peu de découvrir dans le discours de ces hommes quelque chose de mal placé, qu'il s'agisse simplement de condescendance ou même de victim blaming. Rien de tout cela. Ils ont une très bonne connaissance et compréhension des ressorts qui font de ces femmes des cibles, ils font de leur mieux pour les aider (et ce, sans paternalisme) et pour faire entendre au monde entier ce qui se passe afin que cela cesse. De même, je craignais un brin de racisme / colonialisme avec un Belge Blanc qui rejoint la République démocratique du Congo pour aider un docteur Congolais Noir : pas du tout. Le Dr. Cadière est très conscient de son statut de privilégié et fait tout pour ne pas prendre le rôle du colon : au contraire, au contact du Dr. Mukwege il est soulagé de voir que leurs échanges, professionnels tout d'abord puis amicaux, seront sur un pied d'égalité.

Réparer les femmes présente les parcours de ces deux hommes, le travail qu'ils accomplissent, et leurs engagements pour que ces violences cessent. J'ai été très touchée par leur perception de la masculinité et leur rejet d'une masculinité toxique qui commande aux hommes de ne pas pleurer et de ne rien ressentir. À la fin du livre, on trouve le discours du Dr. Mukwege à l'occasion de la remise de son prix Nobel de la Paix, que je vous invite à lire, voici une citation qui m'a marquée :

En conduisant votre voiture électrique, en utilisant votre smartphone ou en admirant vos bijoux, réfléchissez un instant au coût humain de la fabrication de ces objets.
En tant que consommateurs, le moins que l'on puisse faire est d'insister pour que ces produits soient fabriqués dans le respect de la dignité humaine.
Fermer les yeux devant ce drame, c'est être complice.
Ce ne sont pas seulement les auteurs de violences qui sont responsables de leurs crimes, mais aussi ceux qui choisissent de détourner le regard.

Attention, ce livre décrit des passages très graphiques et des descriptions de viols et mutilations génitales qui sont, franchement, à vomir. Ce n'est pas la majorité du livre et ce n'est pas gratuit : il s'agit d'expliquer ce qui est arrivée aux femmes que les docteurs opèrent pour reconstruire ce qui a été mutilé, qu'il s'agisse du vagin, de l'anus ou des deux. Leur travail est époustouflant, mais il faut être bien accroché·e pour lire ces passages...

Certes ce livre décrit une réalité atroce qui me semble, de ma place privilégiée d'Occidentale blanche, inconcevable. Tout cela m'a donné envie de hurler, de vomir, de taper dans quelque chose et de pleurer. Mais malgré tout, le fait que des personnes comme le Dr. Mukwege en particulier, mais aussi comme le Dr. Cadière, existent me redonne un peu de foi en l'humanité et son futur.

Dr Cadière : " Denis n'est pas seulement médecin, il a pris son bâton de pèlerin, il a agi comme militant des droits de l'homme et de la femme. J'insiste : et de la femme ! Ce n'est pas seulement history mais aussi herstory ! "

Réparer les femmes, des Dr. Denis Mukwege et Guy-Bernard Cadière

Actuellement en poste dans un laboratoire d'édition électronique, j'ai une grande passion pour les livres, qu'il s'agisse de littérature (fantastique, jeunesse, jeune adulte...), de sciences humaines et sociales ou de comics ! Voir tous les articles par Des livres et les mots


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Chronique : Vaste comme la nuit - Elena Piacentini (Fleuve)
wallpaper-1019588
Quelle n'est pas joie
wallpaper-1019588
« L’Ombre du Renard » de Nicolas Feuz
wallpaper-1019588
I have a Dream, 52 icônes noires qui ont marqué l’histoire [album jeunesse]