Blood Orange - Harriet TYCE

Blood Orange - Harriet TYCE

Un thriller qui commence doucement, au milieu de procès sans grand intérêt. Et puis on rentre dans le jeu de l'auteure et là on ne décroche plus.

Blood Orange - Harriet TYCE

Premier thriller

Alison WOOD, 40 ans environ, avocate pénaliste, est très prise par son travail. Elle est la maman de Matilda (Tilly) 7 ans. Son mari Carl n'a plus d'emploi. Il est thérapeute à mi-temps, à domicile.

Il ne s'est jamais résigné à devenir un homme au foyer.

Comme tous ses collègues, le soir, elle a besoin de décompresser. Ils se retrouvent très régulièrement autour d'un (de) verre d'alcool.

Ce soir, je me limite à un seul verre.

La vie familiale en pâtit.

Patrick SAUNDERS, avocat aussi, entretien avec Alison une relation extra-conjugale, pas très saine. Alison est aussi bien addict à l'alcool qu'à cette liaison.

Celui-ci lui confie sa première affaire de meurtre. La cliente, Madeleine SMITH, 45 ans, a poignardé son mari, Edwin, d'une quinzaine de coups de couteau. Ils avaient un fils, James Arthur, 14 ans. Il est rentré dans un pensionnat privé, le Queens School, dans le Kent, l'année dernière.

Madeleine Smith n'a pas seulement tranché l'amour, elle l'a tailladé, poignardé de plusieurs coups de couteau.

L'avocate s'investit à fond et remarque quelques similitudes avec sa propre vie.

Que cache Patrick en lui confiant cette affaire ? Est-ce qu'Alison va y voir plus clair, dans son existence, en écoutant et défendant Madeleine ? Que noie-t-elle dans l'alcool et le sexe ? Est-elle heureuse ?

Début un peu routinier mais très vite on est happé !

Harriet TYCE est dans son milieu avec ce roman, elle a été avocate pénaliste à Londres pendant 10 ans. La justice anglaise n'est pas comme la nôtre. C'est intéressant de la découvrir.

Le prologue est intrigant mais lorsque l'on termine le livre, on comprend. La couverture est énigmatique, mais je vous rassure, vous la comprendrez en fermant le roman.

Alison est consciente que son couple ne va plus très bien. C'est en grande partie à cause de son travail, des longues soirées de beuverie et son infidélité avec Patrick.

Il m'a demandé de venir ... Cette seule pensée suffit à me transmettre une petite étincelle de chaleur qui émane de lui.

Elle a quand même une règle, rester proche de sa fille compréhensive. Elle a du mal à tenir ses promesses. Carl ne valorise pas sa femme auprès de Matilda, il l'enfonce même.

Les personnages ne peuvent pas être attachants, ils sont trop pervers, alcooliques. Ils sont, en revanche, bien analysés. Alison mène son travail de main de maître mais en dehors c'est la catastrophe. Est-ce un métier qui vous pompe toute votre énergie ? Elle essaye de s'en sortir, de se poser les bonnes questions, mais elle retourne très vite vers ses addictions. Volonté anéantie et aucun soutien des "deux hommes" qui l'entourent. Je n'ai pas réussi à la détester, je ne l'ai, plutôt, pas comprise.

Allez, secoue-toi, pense à ta fille. C'est ce que j'avais envie de lui crier.

L'affaire de Madeleine SMITH est difficile à défendre. La cliente ne veut pas en dire beaucoup. Alison est obligée de se dévoiler, un peu, pour forcer Madeleine à parler à son tour. Cela peut aider l'avocate ou la faire plonger encore plus ? Par moments, elle a conscience de ses erreurs, elle prend de bonnes résolutions qui ne tiennent même pas une soirée.

Des thèmes de la vie sont pointés du doigt, l'alcoolisme, la violence conjugale, la manipulation psychologique, la domination, l'humiliation. Pendant 10 ans, Harriet a sans doute eu à traiter ces cas.

Le début de ce roman n'a pas beaucoup de caractère. Fur et à mesure l'auteure fait monter la pression et à ce moment-là, on lit vite, très vite. Une fin inattendue qui m'a éberlué. Une romancière a gardé en mémoire.

Le prix "bête noire" des libraires 2019 bien mérité.

En résumé (avis très personnel) , à vous maintenant :

+ Le parallèle entre deux femmes dominées .

- Le début un peu lent.

Défi 9. Les cinq pépins d`orange : un fruit sur la couverture (Babelio)

Titre : Blood Orange (21 février 2019) [lecture numérique pour moi]

Collection : La bête noire

ISBN numérique : 9782221241561

Nombre de page numérique : 400

Nombre de pages (papier) : 378

Traducteur : Johan-Frédérik HEL GUEDJ

Prix : broché 21 € /numérique 14 € 99

Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI ou ICI (non sponsorisé)

Mensonge, tromperie, addiction, alcool, violence, culpabilité, vengeance, avocat, manipulation, adultère, couple, meurtre, sexe

⇰ phrases du livre (lecture numérique [ E mplacement]) :

La pelure de l'orange, la peau blanche, la chair saignante, rouge ; une vraie palette de coucher de soleil. (E. 27 prologue)
Ma perception du temps est devenue bizarre, lenteur et vitesse fusionnant en une seule spirale dans mon esprit. (E. 3766 chapitre 18)

Pour en savoir un peu plus :

Blood Orange - Harriet TYCE

Blood Orange - Harriet TYCE

Blood Orange - Harriet TYCE

Photo de la couverture (Photo éditeur) : David GREITZER /SHUTTERSTOCK

Comme la vie des livres n'a pas de limite, je vous rappelle les chroniques faites il y a ... un certain temps. Vous avez lu ce (ou ces) livres ? Qu'en avez-vous pensé ?


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Le livre des démons, tome 2 [manga]
wallpaper-1019588
Mes voisins les esprits
wallpaper-1019588
Ici n’est plus ici de Tommy Orange
wallpaper-1019588
La chute du cafard: Jeux dangereux en Berry