Asynchrone, de Fabien Clavel

( Image à la une de Kumaori Jun )

Asynchrone, de Fabien Clavel

AUTEUR: Fabien Clavel
TITRE: ASYNCHRONE
ÉDITEUR, ANNÉE: Lynks, 2017
NOMBRE DE PAGES: 240  pages.

Je profite de cette été pour me rattraper au niveau de mes chroniques et de vous parler des lectures que j’ai eu au cours de cette année et pas encore partager. Et la liste est longue 😱 ! Bien calée dans mon siège, je vous présente « Asynchrone » de Fabien Clavel.

Résumé:
« Chora se réveille dans un lit d’hôpital, orpheline. Ses parents, scientifiques reconnus, sont morts dans l’explosion d’un accélérateur de particules . Sabotage ? Attentat ? Aidée par Théo, jeune gendarme aux traits familiers, Chora décide de découvrir la vérité…« 

Elle aurait dû partir la première… Elle s’était préparée pour cela…  Mais il y’a eu cette terrible explosion qui a causé la mort de ses parents. Et si cela n’était pas assez terrible, Chora se retrouve confinée dans une chambre avec une meute de journalistes attendant à l’extérieur et prêts à se jeter sur elle pour avoir la moindre information.
La jeune femme va vouloir comprendre quelle est la cause de ce drame. Tout en cherchant les réponses à ses questions, en compagnie d’un jeune gendarme, Théo, Chora va comprendre que la perte de ses parents n’est pas la seule conséquence de cette explosion.

Je vous avoue  que « Asynchrone » fait partie de ces romans auxquels je garde un sentiment mitigé. L’idée de départ, bien que déjà-vu, était intéressante. J’avais, entre les mains, une nouvelle histoire qui avait pour thème le voyage dans le temps et j’avais vraiment hâte de commencer. Mais, plus les pages ont défilé et plus mon enthousiasme s’est atténué.

L’une des raisons, ce sont les personnages et, à commencer, son héroïne Chora. Jeune femme souffrant d’un problème au cœur et ayant perdu ses parents, tout est donné pour que l’on ressente de l’empathie pour elle. Ce fut le cas d’ailleurs, on ne peut pas y rester insensible, mais son attitude et ses raisonnements face à certaines situations me paraissaient parfois être à « côté de la plaque ».  Et, pour ne pas arranger les choses,  étant la narratrice de ce récit, ces monologues, ponctués de quelques citations littéraires, m’ont donné l’impression de faire traîner l’intrigue. J’étais partagée entre attachement et agacement.
Quant aux autres personnages, ils sont englués dans des clichés. Pour exemple, la personne responsable du drame est une figure que l’on a vue maintes et maintes fois, que ce soit dans des romans ou des films.

Puis, il y’a l’intrigue. Celle-ci est, malheureusement, bien trop prévisible. On comprend très vite qui est derrière la cause de l’explosion et comment va être utilisée « la singularité » qui en a découlé. Ayant de grosses attentes lorsque que je lis un roman traitant de voyages temporels, surtout lorsque j’ai en tête des références telles que « La patrouille du temps » – « Le voyageur imprudent » – « Replay » ou encore ma dernière découverte, « Terminus », il est fort possible que je mets la barre très haute… Je souligne, néanmoins, l’effort de l’auteur a vouloir simplifier les termes scientifiques pour rendre l’histoire plus accessible pour les non-habitués du genre.

Quant à la romance, elle ne m’a pas paru indispensable. Certes, elle représente un soutien pour l’héroïne, mais cette histoire d’amour arrive si vite et dans une situation qui ne s’y prête vraiment pas du tout. C’est triste à dire, mais la relation de Chora et Théo ne m’a pas du tout touché.

Mais pourtant, malgré ces reproches, j’ai lu ce roman assez vite. Comme je l’ai dit, le fil du récit ne reste pas moins intéressant malgré ses clichés et ses personnages peu attachants. Les titres des différents chapitres apportent une petite touche de mystère amusante qui prend sens au tout dernier. Et tout en essayant de simplifier le côté scientifique autour du voyage dans le temps, l’auteur essaye de mettre en place quelques raisonnements qui peuvent donner à réflexion.

Conclusion:

Malgré le thème du « voyage dans le temps » que j’apprécie fortement, les craintes que je peux avoir pour ce genre se sont retrouvées dans ce roman: une intrigue prévisible et des personnages clichés.
Pourtant le récit n’est pas dénué d’intérêt et on désire tout de même à savoir quelle va être sa conclusion.

Comme je le dis toujours, j’ai peut-être un sentiment mitigé pour ce roman à cause des grosses attentes que j’ai pour ce genre, mais cela veut nullement dire que cela ne peut pas vous plaire et vous faire passer un agréable moment.

Asynchrone par Fabien Clavel Asynchrone Asynchrone Fabien Clavel tous les livres sur Babelio.com

wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Lost Rider de Gaëlle Sage
wallpaper-1019588
"J'adorais mon père quand j'étais encore un être humain. Puis il est mort, j'avais faim, puis ça a été le bateau. Puis rien. Puis l'Amérique. Puis John Cole. John Cole était mon amour, tout mon amour était pour lui".
wallpaper-1019588
{Double Chronique} Apprentie Sorcière & Royaume de Vent et de Colères
wallpaper-1019588
Agnès Price, Tome 2 : Sang pour sang – Sébastian Bernadotte