Lunes d’ivoire

Lunes d’ivoire

Julie Eshbaugh, sortie en juillet 2018. Résumé

∇ 1/5 et abandon

Si je voulais lire ce livre, c’est surtout grâce à son résumé : les romans qui se passent à la préhistoire il y en a très peu, et celui-ci semblait prometteur… Si tu veux un résumé, ma seule réaction tout le long a été « Non mais c’est une blague ? », d’où cet abandon.

J’ai lu un peu moins de 200 pages du livre sur 284, et même arrivée à ce stade il n’y a aucune intrigue. On se contente de suivre le narrateur, Kol, obsédé par Mya qui vient d’un clan voisin, et qui parle donc exclusivement d’elle pendant des pages, des pages et des pages. Ça ne me gênait pas au début, mais il aurait fallu passer à autre chose à un moment puisque ça devient très vite ennuyant et ça n’a aucun intérêt du tout. Pourquoi faire un bouquin qui se déroule à cette époque si c’est pour l’utiliser pendant 2 chapitres, le temps de tuer un mammouth, et ensuite s’éterniser sur les oreilles du crush de Kol ? Je n’ai toujours pas de réponse à cette question, surtout que c’est quasiment uniquement de la romance à ce stade, si on enlève la petite partie de chasse, et attention le climax du livre : l’extraction du miel de ruches. Crois-le ou non, je m’attendais à plus passionnant que ça, quand même.

La narration n’arrange rien puisqu’elle est tout simplement horrible, pourtant j’aime bien les romans écrits en « tu/ton » mais là ça a été un véritable cauchemar. ça rend l’intrigue hyper bizarre et je ne vois pas l’intérêt d’avoir fait ça puisque l’auteure se complique les choses et ça se sent, du coup ça m’a embrouillée aussi et impossible d’entrer dans le récit. L’histoire n’avait aucune substance, je ne sais pas trop comment expliquer ça mais elle n’a pas du tout réussi à m’intéresser et j’ai fini par jeter l’éponge pour ne pas finir en panne de lecture.

Pour terminer, je vais te parler vite fait des personnages mais entre Kol qui s’éclipse totalement et ne fait que parler de Mya comme si c’était je ne sais qui, et la Mya en question qui a 0 intérêt, 0 charisme et 100% d’ennui en elle, c’est difficile de trouver quelque chose de positif à dire. Et quel MALAISE quand Kol utilise le tu/ton pour parler de Mya, j’ai détesté cette impression qu’il s’adressait à moi comme si j’étais la femme de sa vie, j’avais juste envie de m’enfuir.

Bref, je l’ai aussi en VO, si quelqu’un le veut…


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
C'est la Blogo-rentrée
wallpaper-1019588
Saisis ta chance, Calypso ! • Valérie Lavallé
wallpaper-1019588
La quête d’Albert – Isabelle Arsenault
wallpaper-1019588
Le monde de Sophie de Jostein Gaarder