Chronique ciné : I comme Icare (1979)

Je me réessaie aux vieux films avec I comme Icare, avec Yves Montand.

Chronique ciné : I comme Icare (1979)

I comme Icare raconte l’histoire d’un crime politique : l’assassinat d’un président, apparemment l’œuvre d’un individu isolé… Théorie à laquelle ne croit pas le procureur Henri Volney (Yves Montand), qui va tout faire pour découvrir la vérité.

Un film intéressant, qui m’a fait mieux connaître cet acteur culte encore peu familier pour moi. J’ai eu la surprise d’y retrouver la fascinante et effrayante expérience de Milgram, cette étude de psychologie sociale sur l’impact de l’autorité dans le cadre de laquelle des participants se voyaient demander d’infliger des décharges électriques à un tiers (en réalité un comédien) dans le cadre d’une prétendue expérience universitaire. Cela fait toujours réfléchir sur la nature humaine, les dynamiques sociales et notre rapport à la responsabilité et à la liberté de choix !

La fin est aussi très puissante, avec la référence du mythe qui donne son nom au film. Icare se rapprochant du grand soleil de la vérité, cela fait froid dans le dos…

Publicités

wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Vampyre – La Fille du bal des ombres de Lorris Murail
wallpaper-1019588
Notre sélection de Noël 2019 pour les 12 à 16 ans
wallpaper-1019588
Mon coloc’ d’enfer #3 • Keiko Iwashita
wallpaper-1019588
Le patron est une copine, Buchô Wa Onee (Nagabe) – Komikku Editions – 8,50€