Challenge NetGalley

Vous le savez quand il s’agit de lire, je n’ai aucune volonté (mais vraiment aucune), d’où une pile à lire qui déborde, mais quand j’ai vu que NetGalley  lançait une seconde édition de leur Challenge, ben, j’ai craqué 😍.

Le principe ?
Le challenge se déroule du 9 mai au 6 juin. Après l’inscription (que vous pouvez faire ici), vous recevez une sélection de 20 livres. Pour valider le challenge, il suffit de faire au moins une chronique de la sélection avant le 6 juin. Petite précision, tous les titres présents sur NetGalley comptent.

Challenge NetGalley
Ma sélection :
📚 Un fiancé à durée limitée de Whitney G (Collection Infinity)
📚 La librairie des rêves suspendus d’Emily Blaine (Collection &H )
📚 L’arrache-mots de Judith Bouilloc (Hachette Romans)
Certes, cela fait peu, mais je me connais, au fur et à mesure que les autres participants posteront leurs chroniques, je vais avoir envie d’en découvrir d’autre.

Qu’est-ce qu’on gagne ?
Un accès pré-approuvé pour les livres de la sélection. Tous les participants, inscrits au challenge, qui auront partagé au moins une chronique – pour n’importe quel livre du catalogue – avant le 6 juin, recevront sur leur profil le badge du challenge NetGalley 2019 (j’ai celui de l’année dernière 😀). En plus, nous pourrons également tenter de remporter l’une des deux liseuses TEA mises en jeu. (pour connaître les modalités complètes pour le tirage au sort des liseuses, c’est par ici).

Bref, ce challenge, c’est l’excuse parfaite pour découvrir de nouvelles lectures, dont certaines sont proposées en avant-première exclusive.
Tentez par ce Challenge ? Si oui, quels sont les livres qui vous tentent ?

@ très vite entre deux chapitres 📖


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Les Limbes - opus 1 - de Olivier BAL
wallpaper-1019588
Ce qui nous consume… | Georgia Caldera (#2)
wallpaper-1019588
Lost Rider de Gaëlle Sage
wallpaper-1019588
"J'adorais mon père quand j'étais encore un être humain. Puis il est mort, j'avais faim, puis ça a été le bateau. Puis rien. Puis l'Amérique. Puis John Cole. John Cole était mon amour, tout mon amour était pour lui".