Les survivants 1 - La belle et le géant

"Elle était intouchable. Il devait la protéger, rien de plus."
Les survivants 1 - La belle et le géantGalen Shana
374 pages
Éditions J’ai lu (2019)
Collection aventures & passions
Un demeuré qui n'a jamais pu apprendre à lire ! Voilà ce que pense le comte de Pembroke de son fils Ewan qui n'a pas eu le bon goût de mourir à la guerre. On ne peut lui confier que des tâches simples, par exemple assurer la protection de la fille du duc de Ridlington. Ewan accepte sans enthousiasme cette mission qui l'oblige à côtoyer la haute société... et la belle lady Lorraine qui s'ingénie à échapper à sa surveillance. Entre le mutique colosse et la pipelette rebelle à toute autorité s'engage la plus ardue des batailles. Car si Ewan ne craint ni les coups ni la mort, il n'a encore jamais affronté la passion...
Extrait :
« -Vous êtes venu voir mon père ? Le Viking leva les yeux sur la façade, puis considéra Lorraine d’un air dubitatif, comme s’il peinait à croire qu’elle puisse être la fille d’un duc.
-Le duc. Mon père. Vous êtes venu lui raconter ce qui s’est passé hier ? Ce n’est pas possible, vous savez. Il arqua un sourcil. Un seul.
-Enfin, si, c’est possible. Je veux dire, je ne peux pas vous en empêcher. Vous êtes bien trop costaud. Un euphémisme. Elle n’était pas particulièrement petite, mais cet homme la dépassait d’une bonne tête. Il mesurait au moins un mètre quatre-vingt-dix. Il avait les cheveux très blonds, coupés court – ce qui n’était pas du tout à la mode –, et des yeux bleus très pâles. Son visage était aussi saisissant que sa stature. Ses traits semblaient taillés à la serpe : pommettes saillantes, mâchoire anguleuse. Et ses vêtements, par ailleurs de qualité, paraissaient presque étriqués sur son corps athlétique. Il ne portait ni cravate ni chapeau, ce qui était plutôt bizarre chez un homme qu’on devinait de bonne naissance. »

Mon avis :
Un beau soldat illettré est engagé pour défendre l’honneur d’une femme entêtée, voilà un synopsis qui ne pouvait que me tenter. Et le titre me faisait agréablement penser à un Disney que j’apprécie énormément : un héros bâti comme un bestial Viking face à une jeune femme issue de la haute société.
Ewan Mostyn est l'un des douzes survivants ayant combattu aux côtés du lieutenant-colonel Draven pendant la guerre napoléonienne dans une unité chargée des missions les plus difficiles et les plus dangereuses, de celles où on ne revient pas indemne. Ces hommes sont aussi proches que des frères, ce qui leur permet d’affronter ensemble leurs plus profondes blessures. Troisième fils du comte de Pembroke, Erwan est baptisé «le protecteur», un surnom qui lui a été attribué à cause des risques qu'il a pris pour sauver les autres. Avec sa carrure imposante de guerrier, il impressionne les personnes qu’il croise et, est devenu videur à son retour de la guerre dans un établissement où il détient des parts, une situation qui lui convient. Après l'avoir vu interrompre une bagarre, le duc de Ridlington l'engage pour s'assurer que sa fille, Lady Lorraine, ne s'enfuit pas avec Francis Mostyn, le cousin d'Ewan. Ce dernier cherche à s’accaparer de la dot de la jeune femme, mais celle-ci ne semble pas percevoir la vraie nature de son prétendant.
Lady Lorraine Caldwell est la fille unique du duc et de la duchesse de Ridlington et a, à vingt ans, le désir de tomber amoureuse et de se marier le plus rapidement possible. Elle a jeté son dévolu sur Francis Mostyn, contre l’avis de ses parents. Elle ne va pas laisser leur désaccord l'arrêter et anéantir les projets qu'elle a faits pour l'avenir. Lady Lorraine est le contraire complet d'Ewan. Tandis qu’il se tait, elle est bavarde, alors qu’il est grand, elle est petite. Mais comme tout le monde le sait : les contraires s'attirent.
J’ai trouvé que ce premier volet de la série Les survivants posait une intrigue qui évoluait à un rythme parfait, avec des protagonistes attachants. Lorraine est une jeune femme que j’ai mis du temps à apprécier : elle est jeune, plutôt volage et impétueuse. Elle a tendance à prendre des décisions imprudentes, et il est difficile d’imaginer qu’une jeune femme aussi bien née souhaite tout perdre si aveuglément. Elle est têtue, déterminée mais elle a également bon coeur. Aussi, quand elle découvre le secret d’Erwan, elle n’hésite pas à lui proposer son aide. Enfant, Ewan a été victime d'intimidation parce qu'il était grand et à cause de ses difficultés d'apprentissage. En raison de cela, il a tendance à se braquer, à se fermer jusqu’à l’apparition de Lorraine dans sa vie. Ce dernier est vraiment celui que j’ai préféré de nos principaux protagonistes. J’ai pris plaisir à le voir grandir, à le voir reprendre confiance en lui.
Les compagnons d’Ewan qu’on découvre au fil des pages me paraissent prometteurs : ils semblent tous avoir un passé qui les ont marqués d’une manière ou d’une autre. J’ai hâte de découvrir ce que l’auteure a à nous proposer les concernant.
★★★☆☆
Stéphanie
Les survivants 1 - La belle et le géantShana Galen est auteure de romances historiques, dont l’une a obtenu le RT Reviewers’ Choice Award. Elle sait mêler intrigue et passion comme personne.

wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Lost Rider de Gaëlle Sage
wallpaper-1019588
"J'adorais mon père quand j'étais encore un être humain. Puis il est mort, j'avais faim, puis ça a été le bateau. Puis rien. Puis l'Amérique. Puis John Cole. John Cole était mon amour, tout mon amour était pour lui".
wallpaper-1019588
{Double Chronique} Apprentie Sorcière & Royaume de Vent et de Colères
wallpaper-1019588
Agnès Price, Tome 2 : Sang pour sang – Sébastian Bernadotte