Viens, on s’aime – Morgane Moncomble

Viens, on s’aime – Morgane MoncombleViens, on s’aime – Morgane Moncomble

L’amour fleurit parfois là où on ne l’attend pas.

Beaucoup s’accordent à dire que l’amitié fille-garçon n’existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu’il n’avait d’yeux que pour elle.

Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l’a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester.

Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d’être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez… mais après tout, il ne s’agit que d’une fois. Rien qu’une.

Viens, on s’aime – Morgane Moncomble

Je t’aime autant que le premier flocon de neige en hiver, autant que la cuillerée de Nutella en plein régime, autant que la douceur d’une plume sur la peau ou que les rayons du soleil qui percent la nuit chaque matin.Viens, on s’aime – Morgane Moncomble

Je remercie Morgane et les éditions HUGO POCHE de m’avoir permis de découvrir cette magnifique histoire dont j’avais lu que des avis positifs. Il s’agit de mon premier coup de coeur de l’année 2019.

Un soir de nouvel an, Violette se retrouve coincée dans l’ascenseur de son immeuble avec Loan, son voisin. Tous deux ne se connaissent pas, mais à la suite de cet incident, ils vont devenir les meilleurs amis du monde. Nous les retrouvons un an après l’épisode de l’ascenseur. Violette vit en colocation avec sa meilleure amie Zoé, et Loan les a rejoint par la suite. L’amitié fille/garçon est souvent mise à rude épreuve, surtout lorsqu’on propose à son ou sa meilleur(e) ami(e) d’être sa première fois.

Violette est une jeune femme dynamique, maladroite, douce, déterminée et vivante. Je me suis tout de suite attachée à cette femme qui a su me faire rire et m’émouvoir. Sans compter que je partage son addiction pour le chocolat. Elle est très proche de ses meilleurs amis et se montre à attentive à leurs besoins.

Loan est un homme doux, bienveillant, sensible et protecteur. Je l’ai tout de suite aimé. Il garde tout de même un côté mystérieux qui le rend d’autant plus attachant. Il est très respectueux envers Violette et il lui est totalement dévoué.

Même si Violette et Loan demeurent les personnages principaux du roman, nous découvrons Zoé, la meilleure amie de Violette et Jason, le meilleur ami de Loan. Zoé est une femme qui a confiance en elle et qui s’assume totalement. Elle a du caractère et dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Jason est le charmeur de la bande. Il aime séduire les femmes et derrière son côté bad boy, c’est un homme au grand coeur.

C’est une romance magnifique et réelle. Les sentiments décrient sont ceux que l’on peut réellement éprouver dans une relation de couple. Leur moment de complicité, les disputes, les pleurs, les rires et l’amour qu’inspirent Violette et Loan nous donne envie de faire partie de leur cercle d’amis.

Cette histoire est d’une douceur qui nous fait fondre comme un moelleux au chocolat. On accompagne les personnages au fur et à mesure des événements et on éprouve leurs émotions. C’est un énorme coup de coeur ! J’ai passé un très beau moment de lecture et les personnages vont énormément me manquer. Je peux déjà me consoler en retrouvant Zoé et Jason dans « Aime-moi je te fuis ».Viens, on s’aime – Morgane MoncombleViens, on s’aime – Morgane Moncomble


wallpaper-1019588
Diên Biên Phù
wallpaper-1019588
Sans héritage tome 1 : Lucien Louis Marie
wallpaper-1019588
Je t'aime - Barbara Abel *****
wallpaper-1019588
Instantané de Tunisie. A Sidi Bouzid, la danse contemporaine contre le désespoir
wallpaper-1019588
Zénith, tome 1 : Les forces du passé de Sasha Alsberg et Lindsay Cummings
wallpaper-1019588
Le corps humain.
wallpaper-1019588
Court Métrage du Dimanche – Snack Attack
wallpaper-1019588
« L’ours et le rossignol » de Katherine Arden