HAPPY TIMER N°9 : Les émotions du lecteur.


Hello à tous ! On se retrouve cette semaine après deux semaines de pause pour un article que j’étais impatiente d’écrire, car c’est enfin le retour du HAPPY TIMER qui nous gâte avec un sujet spécialement pour nous, férus de lecture puisque le thème de cette semaine est « les émotions de lecteur ». Nous sommes tous passés par des émotions diverses et variées quand nous étions plongés dans une lecture. Alors je voulais vous présenter mes émotions et ma relation passionnée, mais aussi passionnelle que j'entretiens avec chacune d’entre elles.. Quelles soient sombres ou légères, il est temps que je vous les présente.HAPPY TIMER N°9 : Les émotions du lecteur.HAPPY TIMER N°9 : Les émotions du lecteur.
Ah Nostalgie quand tu nous tiens. Je voulais commencer par « Nostalgie », car cette dernière peut être la plus proéminente dans ma vie de lectrice. Que ce soit lors de première lecture ou de relecture, Nostalgie sait abattre son coup de baguette sur mon moral. Si pour certains Nostalgie est une mauvaise connaissance, personnellement, j’aime cohabiter avec cette dernière. Même si elle peut parfois être douloureuse, elle sait aussi se faire tendre et j’aime la rencontrer lors de nouvelle lecture quand je rencontre un nouveau personnage dans lequel je me retrouve et qui me remplit de tendresse ou bien quand je relis l’un de mes romans favoris et que je revis ces moments doucereux qui me ramène à ma première lecture. Nostalgie est présente surtout quand je referme une histoire que je n’aurais jamais voulu quitter, mais comme elle est souvent synonyme de ce dicton : « toutes les bonnes choses ont une fin ». Donc, malgré que Nostalgie puisse être compliquée à cerner, elle me fait vivre de belles aventures et sait me ramener à des souvenirs enfouis. 
HAPPY TIMER N°9 : Les émotions du lecteur.
Le plus commun des émotions du lecteur et pourtant « Bonheur »est la chair de ces derniers. Que serions-nous sans lui ? Perdu, je suppose. Car il est bien vrai que Bonheur vallonne nos passages préférés de roman et nous embaume le cœur de sentiment de bien-être quand nous sommes entre les pages d’une histoire solaire. Bonheur grave des souvenirs incroyables dans ma mémoire de lectrice, il sait mettre en valeur les personnages qui façonnent mon existence et les fait briller de mille couleurs.
HAPPY TIMER N°9 : Les émotions du lecteur.
« Tristesse » est plus répandue que l’on ne pourrait le penser surtout quand on lit de la littérature pour jeunes adultes en quantité comme moi, car Tristesse est au cœur du débat adolescent et ces jeunes personnages sont la clé des histoires qui me passionnent. Tristesse me fait pleurer, sangloter et sait briser mon petit cœur de lectrice en mille morceaux. Tristesse me rend vulnérable, fragile et cœur-tendre, mais c’est une émotion et je ne veux pas la réprimander alors je la laisse m’envahir quand il est temps. Tristesse a vu mes personnages préférés souffrir à travers mes larmes, elle les a vu blessés et meurtris, mais elle est comme ça Tristesse, elle est brute et elle fait mal.
HAPPY TIMER N°9 : Les émotions du lecteur.
« Euphorie » est souvent mal connue, mais souvent présente dans ma vie de lectrice, elle sait pointer le bout de son nez quand l’excitation est à son apogée que je ne pense qu’à une chose, lire le roman que j’ai posé sur ma table quelques heures plus tôt. Euphorie me remplie de joie et de tendresse, car elle est un mélange de pleins d’émotions en une seule, mais elle sait se faire connaître quand c’est le moment de parler de ce dernier roman que tu as lu et absolument adoré à une personne spéciale à ton cœur ou seulement à tes meilleurs amis lecteurs. Euphorie sait y faire et trouver les mots pour convaincre de prochains lecteurs, elle est persuasive.
HAPPY TIMER N°9 : Les émotions du lecteur.
« Peur » apparaît souvent quand il est temps de faire vivre des péripéties à ces personnages auxquels je me suis attachée, elle s’engouffre dans ma gorge et se loge dans mon estomac pour former un caillou qui restera présent jusqu’au dénouement. Peur sait y faire, elle aussi, elle est maligne et tenace quand c’est le moment de se montrer. Peur est sûrement celle que j’apprécie le moins, car elle laisse derrière elle une amertume que je n’apprécie que rarement et elle est également la préface d’une catastrophe romanesque. Bien qu’elle soit fondée, Peur pourrait la mettre en veilleuse plus souvent si vous voulez mon avis.
HAPPY TIMER N°9 : Les émotions du lecteur.
« Soulagement » est souvent un laissé-pour-compte dans les émotions du lecteur, car il arrive, la plupart du temps, le dernier, mais Soulagement a du panache à mes yeux, il sait arriver au moment opportun. Il arrive souvent juste après Peur, et comme vous avez pu le découvrir cette dernière n’est pas ma meilleure amie, donc Soulagement arrive à point nommé lors du dénouement d’une aventure qui a mis mes héros à rude épreuve. Soulagement laisse une vague d’apaisement s’infiltrer dans mon esprit et me permet de respirer pour enchaîner sur une note à peu plus légère. Il est indispensable à la vie palpitante d’un lecteur ce bon vieux Soulagement.

Émotionnellement votre,


Andréa.

wallpaper-1019588
Instantané de Tunisie. A Sidi Bouzid, la danse contemporaine contre le désespoir
wallpaper-1019588
Tsunamis | Michel Jean
wallpaper-1019588
La mélancolie du kangourou de Laure Manel
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Cogito de Victor Dixen
wallpaper-1019588
Le tournoi impossible
wallpaper-1019588
Le marchand de sable 1
wallpaper-1019588
Instantané de Tunisie. Danser de Sidi Bouzid à Ravensburg et Hanovre (Allemagne)