Tu ne m'as laissé que notre histoire.

Tu ne m'as laissé que notre histoire.Adam SilveraTu ne m'as laissé que notre histoireRobert Laffont (R) - 2018432 pages17€90
La mort ne prévient jamais. Lorsque Griffin apprend la disparition brutale de Theo, son premier amour, son univers vole en éclats. Bien que Theo ait déménagé en Californie pour ses études et ait commencé à fréquenter Jackson, Griffin n’a jamais douté qu’il reviendrait un jour vers lui. À présent, l’avenir qu’il s’imaginait a changé du tout au tout et le vide laissé par Theo demande à être comblé...
Tu ne m'as laissé que notre histoire.Je ne peux pas dire que je suis déçue par ce roman mais je ne peux pas dire que j'ai été emballée non plus. J'en ai beaucoup entendu parler, en bien, en plus que bien, et je ne comprends pas tout cet engouement. Toutefois, j'ai aussi entendu dire que ce n'était pas le meilleur de l'auteur, alors je vais sûrement essayer à nouveau.

Griffin a vécu une belle histoire d'amour, sa première, avec Theo pendant deux ans. Même si ce dernier est parti en Californie et est finalement sorti avec Jackson, Griffin l'a toujours aimé et a toujours espéré qu'il lui revienne. Jusqu'à cet appel qui a complètement bouleversé son monde. Griffin n'est pas sûr de savoir vivre sans Theo...De base, les drames ne sont plus pour moi parce que plus on fait dans le dramatique, moins j'accroche. Je pense que je n'y arrive simplement plus à cause de tout ce que ça provoque, de ce que ça remue. Dans ce roman, il y a aussi du positif mais c'est avant tout une histoire de deuil, et comme à chaque début de deuil, les choses ne sont pas du tout faciles à accepter et à gérer. Ceci, on le ressent bien du début à la fin. Les sentiments sont forts et les émotions aussi. Toutefois, c'est long. Pour un sujet comme celui-ci, qui tourne exclusivement autour du deuil, plus de quatre cent pages c'est vraiment long. En tout cas, pour moi ça l'a été. Il y a pas mal de passages qui trainent en longueur. Ça peut aider pour s'attacher aux personnages car on finit par mieux les connaître, en détails, mais je ne sais pas, ça ne l'a pas fait avec moi pour ce roman. Pour la première moitié, ça ne m'a posé aucun souci ; pour la seconde, je n'en voyais plus la fin...Les chapitres sont alternés entre le présent et le passé. Un chapitre sur deux, Griffin parle de son début de relation avec Theo, jusqu'à sa mort ; quant aux autres chapitres, Griffin parle à Theo, depuis qu'il n'est plus là. J'ai adoré cette construction. Non seulement ça laisse plus de suspense pour la fin mais en plus on sait vraiment à quoi s'en tenir. Autant dans le passé que dans le présent. Le vécu de "l'ancien" Griffin et les pensées du "nouveau" se superposent et donnent un certain rythme à l'intrigue. Je pense que j'aurais abandonné cette lecture sans ça car c'est en grosse partie cette construction qui m'a motivée à continuer.Pour ce qui est des émotions, je sais qu'elles sont là. J'en ai ressenti à certains moments, il y avait des passages assez déprimant tellement c'était fort, mais elles ne m'ont pas tenue jusqu'à la fin. J'ai fini par me lasser de cette histoire. C'était trop long, comme je le disais. J'avais l'impression d'en connaître suffisamment sur tous ces personnages et j'avais envie que la fin arrive. Une (longue) fin assez surprenante, je dois l'avouer.Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages, toutefois j'ai adoré découvrir l'histoire de Griffin et Theo, puis comment Griffin affronte la mort de son premier amour. Le deuil est bien traité et le fait que Griffin s'adresse directement à Theo, lorsque la narration est dans le présent, a été quelque chose de très fort pour moi. Ça m'a rappelée des souvenirs, ça m'a remuée et ça ne m'a pas laissée indifférente.On découvre principalement le ressenti de Griffin, de Jackson et celui de Wade, le meilleur ami de Griffin et Theo. Le deuil tourne donc autour des ados dans ce roman, pas de la famille ou des autres proches et c'est déjà beaucoup. C'est dur à imaginer un ado survivre après un tel drame et, pourtant, ce sont des choses qui arrivent. Je trouve que l'auteur a tout de même traité le sujet avec beaucoup de délicatesse et de justesse à travers ses personnages.En bref, je ne suis pas déçue mais je ne suis pas emballée non plus par la globalité de ce roman. Je suis convaincue par les émotions qui en ressortent bien que je n'ai pas accroché à tout, convaincue par la façon dont le sujet a été traité mais j'y ai trouvé également trop de longueurs. Je retenterai toutefois un autre roman de l'auteur.Tu ne m'as laissé que notre histoire.
Tu ne m'as laissé que notre histoire.


Tu ne m'as laissé que notre histoire.



Tu ne m'as laissé que notre histoire.
http://uneenviedelivres.blogspot.fr/2017/12/ouille-ouille-ouille-bisous-table.html

wallpaper-1019588
La mélancolie du kangourou de Laure Manel
wallpaper-1019588
Instantané de Tunisie. A Sidi Bouzid, la danse contemporaine contre le désespoir
wallpaper-1019588
Ces jours qui disparaissent - Timothé Le Boucher
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
C'est lundi, que lisez-vous ? #282
wallpaper-1019588
La tempête des cœurs
wallpaper-1019588
Revanche
wallpaper-1019588
What i want #88