Hairos et Cie.

Cet été, j'ai découvert une maison d'édition très sympa et inclusive, proposant, majoritairement, des textes courts ou nouvelles. J'ai tout de suite voulu leur proposer un partenariat, mais comme je n'accepte plus de SP, j'ai préféré attendre. En octobre, comme j'ai décidé de ne lire que des SP pour le moment pour enfin réduire ma PAL et respecter mes engagements, pris depuis longtemps pour certains, je me suis dit qu'intégrer quelques nouvelles dans le lot serait sympa et j'ai donc envoyé un mail à YBY qui à accepter de m'envoyer une nouvelle qui fait lieu de lecture d'essai.

Et cette nouvelle, c'est donc Hairos et Cie dont nous allons parler sans plus attendre !

J'ai choisi cette nouvelle, car c'est celle qui m'intriguait le plus et qu'en plus, Aurélie me l'avait conseillée.

Le pitch est dès plus original, Madame Hairos, un ange bouffi, fait appel à Stéphane, un tueur à gages dont la spécialité est le meurtre à l'arbalète, mais qui souhaite se faire discret ces derniers temps. La raison de cette embauche est des plus originales : remplacer l'ange dans sa mission divine de Cupidon et aider le destin à former des couples.

Stéphane est propulsé dans un univers étrange qu'il ne comprend pas et qu'il essaie de rationaliser, mais accepte quand même la mission.

Parlons d'abord de l'ambiance et de la plume de l'auteur qui sont toutes les deux très originales. Plus qu'originale même ! J'ai d'ailleurs, en premier lieu, été un peu perturbé par le mélange des deux et je me suis dit "mais dans quoi je suis tombé, encore ?". Mais, rapidement, on se prend au jeu et la curiosité fait place, nous demandant de continuer pour savoir ce qu'il va se passer.

Comme c'est une nouvelle, l'action se déroule quasiment tout de suite et c'est bien amené dans la première partie du récit. La seconde partie fait place à de la romance et laisse un peu de côté l'aspect Cupidon à gage, ais ce n'est pas forcément une mauvaise chose, même si la aussi ça se passe assez rapidement, peut-être trop, mais en même temps, le format ne permet pas plus et c'est quand même bien fait donc ça passe.

La romance en elle-même est, une nouvelle fois, très originale. Je ne vous en dirais pas forcément plus pour ne pas vous spoiler, mais je l'ai beaucoup aimé, même si j'aurais voulu quelque chose d'un peu plus approfondi (mais, de nouveau, le format ne le permet pas).

Concernant la fin, comme je m'attendais à quelque chose de surprenant, mais aussi de volontairement ouvert, j'ai tout de suite compris ce que Stéphane avait en tête et j'ai adoré l'idée. Bien que ce final soit des plus frustrants et laisse la part belle à l'imagination, je l'ai adoré et il n'y avait pas vraiment, quand on y pense d'autres fins envisageables.

Pour conclure, un très bon moment de lecture qui m'a bien embarqué dans un univers original (c'est clairement le mot parfait pour définir cette nouvelle) et bien construit. J'ai finalement beaucoup aimé que tout se passe assez vite et l'histoire (mais aussi cette romance très spéciale) m'a vraiment changé de ce que j'ai l'habitude de lire, ça fait beaucoup de bien !


wallpaper-1019588
BILAN MENSUEL - Juillet 2021
wallpaper-1019588
Bloodshot Tome 1 : une nouvelle direction avec beaucoup d'explosions
wallpaper-1019588
Transaction : La bande-annonce
wallpaper-1019588
HEX – Thomas Olde Heuvelt