#115 Apocalypsis - l'intégrale : Partie 1

#115 Apocalypsis - l'intégrale : Partie 1

Auteur : Eli Esseriam
Edition : Lynks
Nombre de pages : 479

#115 Apocalypsis - l'intégrale : Partie 1
       2012. Selon plusieurs croyances et mythologies, la Fin du Monde arrive à grands pas.
       Ils sont quatre adolescents d’apparence ordinaire. Alice, Edo, Maximilian et Elias. Ils ne se ressemblent pas et n’ont, à première vue, rien en commun. Leurs vies vont pourtant s’entremêler d’étranges manières. Chacun va se découvrir un rôle dans ce cataclysme planétaire et apprendre à dominer son pouvoir unique. Ils vont devoir s’unir et sceller le Jugement Dernier. Ils sont les Cavaliers de l’Apocalypse.
       Ils devront tuer, mais aussi épargner, maîtriser le sort des Hommes tout en se soumettant à leur propre destin.
       Seules 144 000 âmes pourront être sauvées. En ferez-vous partie ?
       Ou serez-vous un de leurs mystérieux opposants, déterminés et prêts à tout pour sauver le Monde ?
#115 Apocalypsis - l'intégrale : Partie 1
       Merci aux éditions Lynks de leur confiance.
       Cette intégrale regroupe trois tomes de la saga : le cavalier blanc, Alice ; le cavalier rouge, Edo et le cavalier noir, Maximilian. Trois personnages ayant leur importance dans cette quête et cette découverte.
       On pourrait croire qu’ils n’ont aucun point commun mis à part qu’ils deviennent des cavaliers mais si, ils ont tous les trois une personnalité détestable au début.
       Alice est une personne prétentieuse, froide, hautaine, surdouée et ne se sent pas à sa place dans ce monde. Heureusement, elle évolue tout au long du roman. Dans son histoire, nous avons tous les clichés d’un lycée : les « moches », les « gros », les filles superficielles, les musclés... Et la méchanceté gratuite qui vient avec. J’ai eu du mal avec ça d’ailleurs, mais c’est l’univers du lycée dans ce roman donc fallait bien passé par quelque part. Ma curiosité a pris le dessus. La religion des cavaliers n’est pas trop présente et on apprend beaucoup plus sur Alice, à essayer de la cerner que sur les cavaliers.
       Pour Edo, nous avons à faire à un jeune homme violent, fort, grande gueule qui fait des combats clandestins, il ne connait que la rage qu’il a en lui (quel charmant profil me dites-vous...). Les descriptions dans cette partie sont crues, réalistes et l’auteur ne va pas par quatre chemins. Nous cernons rapidement le personnage qui est totalement inhumain... En plus de ça, son don est de manipuler les émotions... Je vous laisse imaginer ce qu’il fait. Malgré tout, je l’ai bien aimé car ses répliques sont cinglantes et parfois cela ne fait pas de mal !
       Et enfin, Maximilian. Il est totalement différent des deux autres malgré qu’il soit égoïste, connu pour des fêtes qui finissent en olé olé, vulgaire au début mais il devient vraiment super à découvrir.  Je l’ai adoré aussi.
       L’auteur nous offre trois grand protagonistes où on prend plaisir de les découvrir, détestable au début, on apprend à les connaître de fil en aiguille qu’ils découvrent eux, leur véritable nature. Elle nous montre des choses inhabituelles, qui sortent de l’ordinaire et qui prennent aux tripes. Nous avons es scénarios qui peuvent paraître par moment cliché, comme des scénarios qui nous choque par l’agressivité... Ils ont tous un point commun : Ils sont chevaliers, moi je dirais qu’ils ont aussi le mauvais caractère ! Mais ce ne sont pas moins des personnages agréables à découvrir.
       En bref, je conseille ce roman avec une plume addictive. Des protagonistes agréables à découvrir grâce à leurs évolutions tout le long de leur récit. Nous partageons leurs points de vue à différent moment. L’auteur nous surprend plus d’une fois dans ce récit fantastique.

wallpaper-1019588
Quand le devoir s'en mêle de Fabiola Chenet
wallpaper-1019588
#bloglife - bilan anniversaire : top 10 kick ass girls
wallpaper-1019588
{Découverte} Mangas #177 à #179 : Megumi & Tsugumi ~ Tomes 1 à 3, Mitsuru Si – @Bookscritics
wallpaper-1019588
Du côté de chez Marcel