Warcoss, tome 1 – Marie Lu

Warcoss, tome 1 – Marie Lu

Prix : 18.5€ (Papier); 12.99 (Numérique)
Edition : PKJ
Date de sortie : 04/01/2018

Warcoss, tome 1 – Marie Lu

La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l'univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable jamais inventé : Warcross. Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l'année, elle est repérée par l'intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Warcoss, tome 1 – Marie Lu

On m'a conseillé à de nombreuses reprises de lire Warcross et le pitch de départ m'a beaucoup plu et fait pensé à Ready Player One (le film, parce que j'ai pas lu le livre). Et même si je l'ai fini en quelques heures, j'ai réfléchit un petit moment et j'ai trouvé plus de points négatifs que de points positifs malheureusement...

Emika m'a touchée avec son passé douloureux et ses difficultés à s'en sortir en tant que chasseuse de primes. Quand Emika intègre Warcross dans le cadre de son enquête pour Hideo, le créateur du NeuroLink et de Warcross, j'ai trouvé qu'on découvrait un tout autre personnage. Emika était vraiment à fond sur cette enquête (ça se comprends vu la prime qu'elle pouvait obtenir). Intelligente et ingénieuse, j'ai instantanément accroché avec Emika.

J'aurais aimé par contre avoir plus de parties de Warcross, au final on n'en a que deux complètes, le reste n'est que vaguement raconté. J'avais trouvé le principe intéressant : Deux équipes s'affrontent pour attraper l'emblème de l'autre équipe, la première équipe qui l'attrape gagne. Le tout dans une arène virtuelle semée d'embûches et de bonus. Le NeuroLink, invention du jeune Hideo propose un principe déjà vu et qui pose également des problèmes peu originaux. Effectivement, le NeuroLink permet de se déconnecter de la réalité pour s'immerger totalement dans un jeu sans se soucier de la réalité et de la vie...

Autre point négatif de ce roman : la prévisibilité. J'ai absolument tout vu arriver des pages avant. Les indices sur la personne de Zéro par exemple étaient trop simples et il était facile de deviner l'identité de Zéro. La fin également a été dévoilée dans le résumé à la dernière ligne (que j'ai effacé dans mon article) (Sérieux, relisez vos résumés les ME).

J'aurais bien aimé voir plus les personnages secondaires et en savoir plus sur Asher, Hammie etc, qui sont censés être les collègues d'Emika dans le cadre de son infiltration. D'ailleurs, Emika n'est pas très bonne en infiltration, elle est très facilement remarquée et pas concentrée du tout sur le tournoi de Warcross, forcément, elle veut à tout prix découvrir qui est Zéro. Ce qui pose des questions sur son envie de participer et de gagner.

Enfin, la relation amoureuse d'Emika n'était pas forcément utile et je trouve qu'elle apportait rien de spécial à l'histoire. Juste pour dire qu'il y a de la romance...

En conclusion, c'est assez mitigé. J'ai dévoré ce roman en quelques heures parce que l'écriture de Marie Lu ne nous laisse aucun répit mais en prenant du recul après ma lecture, les événements, l'intrigue etc, sont assez prévisibles et évidents. J'ai tout de même envie de lire la suite puisque le tome 2 sera radicalement différent je l'espère.

Warcoss, tome 1 – Marie Lu Warcoss, tome 1 – Marie Lu


wallpaper-1019588
Diên Biên Phù
wallpaper-1019588
Sans héritage tome 1 : Lucien Louis Marie
wallpaper-1019588
Je t'aime - Barbara Abel *****
wallpaper-1019588
Instantané de Tunisie. A Sidi Bouzid, la danse contemporaine contre le désespoir
wallpaper-1019588
Zénith, tome 1 : Les forces du passé de Sasha Alsberg et Lindsay Cummings
wallpaper-1019588
Le corps humain.
wallpaper-1019588
Court Métrage du Dimanche – Snack Attack
wallpaper-1019588
« L’ours et le rossignol » de Katherine Arden