Indompté (Ana K. Anderson)

Indompté (Ana K. Anderson)

Disponible sur Amazon

Auteur : Ana K. Anderson

Edition : Addictives

Paru le : 10 Juin 2018

942 pages numérique (epub)

Thème : Romance à suspense

  *******

 Résumé :

« Biker, sexy, irrésistible… indomptable !
Quand elle découvre sa meilleure amie sauvagement assassinée, Olivia quitte tout et part sur les traces du passé de la jeune femme, bien décidée à savoir qui a commis un tel crime.
Ses recherches la conduisent à Colorado Source, où elle rencontre Rock, le chef des bikers et protecteurs de la ville. Elle est rapidement séduite mais comprend trop tard qu’il lui a tendu un piège : Rock est charmant, sexy, irrésistible… indomptable ! Elle n’avait pas prévu de tomber amoureuse. Surtout pas quand sa vie est en danger… Pour connaître la vérité, elle risque de devoir affronter l’homme qu’elle aime.
Entre l’aimer et le détester, que va-t-elle choisir ?
Découvrez Indompté, la première romance d'Ana K. Anderson aux éditions Addictives !
Histoire intégrale.
»

La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

Indompté (Ana K. Anderson)

16/20

J'arrive de temps en temps à taper dans des lectures qui ne sont pas des sp et j'en suis contente, cela fait diminuer ma pal ! Bref, ça fait pas longtemps que je l'ai, mais je suis tombée sur un passage qui m'a plu et voici donc mon avis.

Olivia entre dans l'appartement de son amie Moïra. La musique est à fond et elle ne répond pas. Son cadavre sur le lit sera la dernière chose que Olivia verra d'elle. Quelques mois plus tard, la jeune femme n'arrive pas à savoir ce qu'elle veut faire et part à la découverte des origines de Moïra. Elle veut comprendre pourquoi son meurtre et pourquoi elle a fuit Colorado Source. Lorsqu'elle débarque, elle tombe sur Max, Rock et son clan. Max lui propose un boulot de serveuse et le premier soir, la rencontre avec le clan n'est pas vraiment de bon augure. Un coup de poing dans le visage de Rock et une main cassée pour Olivia. Une entrée fracassante pour la demoiselle dans un monde bien différent de ce qu'elle connait.

« J’ai enfin tout écrit, c’est là, noir sur blanc sous mes yeux. Je n’avais encore jamais raconté mon histoire dans sa globalité et d’une traite à quiconque, même pas à moi-même. J’ai une vision découpée de ma vie par périodes, comme les grands chapitres d’un livre. Chacune a sa propre couleur et sa propre saveur, elles sont enfermées dans un tiroir à double tour que j’ouvre précautionneusement quand j’ai besoin d’un souvenir. Parfois, j’imagine mon esprit comme une grande bibliothèque avec ses rayonnages, où les choses sont parfaitement classées et ordonnées. Cela me permet de ne pas sombrer. Mais voilà, j’ai le sentiment qu’il était temps de tout mettre bout à bout, de se livrer. J’ai eu envie de le dire à Rock, sans pression. Peu importe ce qui se passera entre nous par la suite. Je souhaite juste qu’il le garde pour lui et traite ma confession avec respect, rien de plus. Je rentre son adresse e-mail après coup pour éviter d’envoyer par erreur un message incomplet. J’hésite encore quelques secondes puis clique sur « envoyer ». J’ai préalablement coché l’accusé de lecture pour savoir quand il le lira et guetter sa réponse. »

Si le début ressemble à la jeune fille en fleur avec un monde de biker, cela ne dure vraiment pas. Olivia n'a pas une vie rêvée du départ. Orpheline, elle est adoptée dans plusieurs familles où les problèmes vont s'enchaîner. Nous en apprenons un peu plus à chaque fois sur elle. Ce qu'elle a subit, les événements qui ne cessent de lui tomber dessus jusqu'à l'apparition de Moïra dans sa vie. Toutes les deux ont vraiment un lien particulier. Lorsqu'elle décède, la vision de Olivia change du tout au tout. Il y a beaucoup de noirceur autour d'elle et elle veut en finir avec tout cela. Ce besoin de savoir qui elle était vraiment la taraude si fort qu'elle quitte la France pour atterrir à Colorado Source. Par chance pour elle, elle a les deux nationalités et peut donc y entrer plus facilement.

Une nouvelle vie pour une personne qui n'a encore connu que le malheur jusqu'à Moïra. Une nouvelle vie après Moïra qui débute à Colorado Source. De nouvelles rencontres, un clan qui a du mal à accepter les nouveaux sans qu'un dossier complet ne soit dégoté. Chacun des personnages a son passé, son présent, un avenir incertain et surtout de lourds bagages, vraiment très lourds. Le livre est très gros, très complet et par moment on se demande où tout cela va nous mener. Il y la relation Liv/Rock, les membres du clan Evil's Heat qui sont tout aussi important les uns que les autres, les ennuis de Liv qui la suivent jusque là-bas, les contraintes d'être dans un clan de bikers, les autres groupe de bikers qui veulent leur territoire sans que nous sachions pourquoi au début...

« Les mots blessants de Rock à mon réveil me reviennent avec violence. Au moins, cela a le mérite d’être clair, nous n’avons plus rien à nous dire. Que Monsieur reste avec sa pouffe et son Clan, je ferai ma vie de mon côté, même si je n’ai pas encore décidé ce que je désirais pour la suite. J’appréhende ce retour à la réalité, car je n’avais pas vraiment prévu ce scénario-là. Si j’essaye de me convaincre d’être forte, je sens cette fêlure qui affleure sous la surface de ma carapace. L’enlèvement par les Black Edge était peut-être l’aventure de trop, de celles dont on ne se relève pas, même si on a su surmonter toutes les autres auparavant. Cette fois, je n’ai pas d’ange rédempteur pour me soutenir. Mo est morte, je suis à nouveau isolée, mais qui plus est, déracinée à des kilomètres de ma terre natale. »

Le livre est découpé en deux parties : "Attraction" et "Rédemption".  Deux parties qui développent les sentiments, les émotions, qui décrivent les lieux, jusqu'à ce que tandis que les personnages principaux s'ouvrent l'un à l'autre, les ennuis sont de plus en plus proches et de plus en plus violents. Les coups se portent, physiques et mentaux. L'étau se resserre. L'histoire a beaucoup de ramifications pour au final tenter d'arriver à un final a peut-être bien pour tout le monde. Les âmes de Rock et de Liv sont tourmentées. Chacun des personnages a une douleur en eux qui ne cesse jamais. Entre ces deux-là c'est compliqué, aucun des deux ne veut se laisser aller, ne prévoit de la place pour un compagnon dans l'avenir. Chacun doit déjà résoudre ses problèmes qui sont de plus en plus gros, surtout quand des traîtres trainent dans les parages. Sans oublier des russes qui appartiennent à Moïra. Tant de souffrance pour de l'argent.

Faire confiance est difficile, surtout dans un monde pareil. Olivia arrive complètement défaite, va réussir à s'ouvrir au contact du clan pour se refermer sur elle-même, devenir juste une ombre. Il suffit de peu pour faire sombrer une personne. Il suffit de peu pour redevenir quelqu'un. Olivia n'arrive pas toujours à savoir ce qu'elle désire, la peur est toujours présente en elle, pourtant elle essaye de se dépasser. Des moments de doutes, elle en aura, tout comme des moments où elle arrêtera de chercher qui était Moïra. Pourtant elle sera toujours dans les esprits. Rock porte bien son prénom, pourtant son coeur qui n'est pas une guimauve va se fissurer au contact de la nouvelle. Il a tellement de mal en lui et une absence de sa soeur qui le fait souffrir qu'il ne sait pas comment réagir. C'est un homme qui se doit d'être toujours au top et qui doit diriger ses bikers dans le bon sens.

« Je me suis entêtée dans mon mal-être, refusant toute aide, jusqu’à être obligée malgré moi de lâcher prise après avoir cogné le fond du bocal avec violence. Le plus incroyable, c’est que tout est étonnamment facile et revient en ordre plutôt rapidement, comme si rien ne s’était jamais produit. Je ne me leurre pas, j’aurai des rechutes. Je surfe pour l’instant sur une euphorie post-traumatique qui a tardé à arriver. Je suis en vie, je suis entière, tout comme ceux auxquels je tiens. Les fillettes sont saines et sauves, et je dois le reconnaître, Rock m’a une fois de plus sauvé la vie. Il mérite au moins que je l’écoute, j’aviserai pour la suite.
Je suis en vie, bordel ! »

L'amitié est un point important dans le récit, tout comme l'amour, la confiance, la trahison, la famille. Il n'y a pas besoin d'avoir le même sang pour faire partie d'une famille, c'est ce que nous démontre les Evil's Heat. De nombreux rebondissements, des surprises, des détails qui nous embarquent dans le mauvais sens, un peu de longueur par moment. Il n'y a pas qu'un seul chemin dans cette histoire, mais une multitude de chemins qui sont encombrés d'embûches. J'ai beaucoup apprécié les personnages, Ellie, Max, Shawn, Bounce, Loris en plus des personnages principaux. Les traditions "indiennes" aussi très intéressantes à suivre.

Seul regret, c'est qu'il y a beaucoup de pages avant et après qui ne sont pas de cette histoire. Avant, nous avons plusieurs nouveaux livres qui paraitront aux éditions addictives et après le point final, nous avons plusieurs chapitres de Insolent Boss, ce qui réduit considérablement le nombre de pages de l'histoire. Mais elle fait tout de même presque deux livres de taille moyenne.

En conclusion, une histoire très complète, avec beaucoup de rebondissements et de récits sur chacun des personnages. Des sentiments et de l'action à profusion.

Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
Les éditions Milan ont chopé la sagesse
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
Tsunamis | Michel Jean
wallpaper-1019588
Se souvenir de l'écrivain Alain Nadaud et le découvrir encore et encore
wallpaper-1019588
A même la peau, de Lisa Gardner
wallpaper-1019588
Des mots de contrebande, (Aux inconnus qui comme moi ...) - Alain Cadéo ♥♥♥♥♥
wallpaper-1019588
Jour 14 🎄🎁🎅🏻 – Christmas Cracker Booktag
wallpaper-1019588
{Découverte} Le Coeur de Clara, Bruno Bonvalet – @Bookscritics