L'ombre du phénix, tome 1 : Leaven (Lage Ender)

L'ombre du phénix, tome 1 : Leaven (Lage Ender)

Disponible sur Amazon

Et soudain la vie bascule (Perrine Marche)

Auteur : Lage Ender

Edition : Butterfly

Paru le : 26 Juin 2018

326 pages numérique (epub)

Thème : Jeunesse

  *******

Fait partie de la série

L'ombre du phénix

 Résumé :

« Leaven, 17 ans, voit sa vie voler en éclats à la mort de sa mère, peu avant sa rentrée en terminale. Refusant, dans un premier temps, de retourner au lycée, elle se décide finalement à changer d’avis. Elle ignore alors qu’elle vient de faire basculer son destin. Sa rencontre avec Chest, un nouvel élève, va bousculer sa vision du monde réel. De sa réalité.
N’accordant d’abord que peu de crédit à cette rencontre, elle se rend rapidement compte que celui qu’elle considère comme son nouvel ami est différent.
Différent d’elle.
Différent des autres.
Différent de ce qu’elle connaît.
Bientôt, les faits qui l’entourent, auxquels elle attache tant d’importance, ne trouvent plus d’explication logique. Tant bien que mal, elle tente de se réfugier derrière sa précieuse réalité, dont les frontières ont pourtant décidé de s’arrêter aux portes de sa ville natale, Cold Host. Et si Chest, ce beau garçon qui la laisse de moins en moins indifférente, n’était pas étranger à tout cela ?
»

La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

L'ombre du phénix, tome 1 : Leaven (Lage Ender)

18/20

Lorsque l'auteur est venue me proposer la lecture de son livre, je me suis demandée ce qui se cachait derrière un tel résumé. C'est par le biais du site simplement que j'ai donc pu le lire. Je remercie de suite Lage Ender pour cette lecture.

Leaven a tout juste 17 ans lorsque sa mère vient tout juste d'être enterrée. Le soir même de l'enterrement, son père apprend à la jeune fille ainsi qu'à son grand frère Dane qu'il est condamnée et qu'il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre. C'est l'hécatombe, enfin non, le cauchemar ne fait que commencer. Leur oncle Sam ne compte pas les prendre avec lui. Et Dane tombe peu à peu dans la drogue. Comment une jeune fille de 17 ans peu surmonter tout ce malheur ? Il suffit d'une aide extérieure pour qu'un peu de lumière pénètre dans sa vie, mais est-ce que cela sera suffisant ?

« Je me pris tout à coup à espérer que j’étais en train de rêver. Oui, ça ne pouvait être que ça. J’étais en plein cauchemar et à mon réveil, tout irait pour le mieux. Je n’aurais plus sous les yeux le frère jumeau de Rayce. Je sortirais alors de mon lit, descendrais les escaliers et trouverais toute ma petite famille autour d’un bon petit-déjeuner. Malheureusement, mon bras où le sang ne circulait plus était la preuve tangible que tout cela était bien réel.
— C’est donc ça, réalisa-t-il en constatant que je ne bronchais pas. Bon, alors… tu seras certainement d’accord pour lui passer un message.
Terrifiée, j’écarquillai les yeux. Était-il devenu le sosie de Rayce à tous les niveaux ou avait-il encore conscience du bien et du mal ? Je n’eus pas besoin d’attendre très longtemps pour avoir ma réponse. »

J'ai eu l'impression de retourner des années en arrière, presque 20 ans lorsque j'ai perdu ma mère dans les mêmes conditions que la mère de l'héroïne. J'ai cru lire ma propre vie à quelques détails près, c'est déstabilisant. Mon père n'est pas parti aussi vite, mais il l'a suivi rapidement et mon frère a plongé dans le même vice que Dane. Ce que je peux assurer, c'est que l'auteur sait retranscrire les émotions et les sentiments à la perfection. Les personnages plongent dans un monde inconnu, celui de la douleur profonde, celle dont on n'arrive pas à voir le bout du tunnel. Ce sentiment éprouvant qui nous empêche de dormir, de nous alimenter, de voir autre chose que la tristesse dans les yeux de son frère ou de sa soeur.

Les nouvelles ne sont pas bonnes, Leaven et son frère Dane vont les perdre l'un après l'autre. La maladie, on ne peut rien faire contre, si ce n'est de tenter de continuer à vivre en sachant pertinemment que l'on se retrouvera seul un jour ou l'autre. Dane plonge dans la drogue pour oublier. Oublier que sa mère s'est éteinte. Oublier que son père ne les a pas prévenu qu'il était malade depuis longtemps. Oublier que sa soeur s'éloigne peu à peu car elle ne sait pas comment gérer tout ce qui leur arrive. Oublier tout ce qui fait qu'il est un jeune étudiant et une vie à vivre. Leaven ne sait plus quoi faire. Elle aime par dessus tout son père qui lui reste dans son lit d’hôpital, son frère qui se déchire. La jeune femme a du mal à gérer. Comment peut-elle le faire de toute manière ? Son monde s'effondre en un claquement de doigts.

« J’avais du mal à respirer tellement j’avais couru et ri. J’éprouvais des difficultés à retrouver mon souffle, comme si je n’avais pas fait d’effort depuis longtemps — ce qui n’était pas très loin de la vérité —, mais aussi et surtout parce que j’avais l’impression de ne plus savoir comment ressentir de la joie. Je parvenais encore à m’amuser de temps à autre et peut-être bien que le problème était là ; le bonheur devenait vraiment occasionnel dans ma vie. »

Lage est sa meilleure amie et accessoirement la petite amie de Dane. Celle-ci fait ce qu'elle peut pour les aider, mais la distance entre elle et Dane lui fait du mal. Il repousse tout le monde sans exception et lorsqu'il devient violent, ou se fiche complètement de ce qui peut arriver à sa soeur à cause de lui, cela devient de plus en plus invivable. Lage est une amie en or, même si elle a du mal à tout suivre.

Et cette petite lumière qui s'approche de Leaven sans vraiment comprendre comment un garçon comme Chest peut lui trouver. Il a une gueule d'ange, un regard profond, une maturité à faire peur et une sacrée force. Il est très mystérieux, du début jusqu'à presque la fin. Même le peu que l'auteur nous donne est succinct. Pourtant on sent en lui de nombreux tourments. Être le nouveau d'un lycée n'est pas rien, surtout lorsque l'on a son physique, mais il s'en fiche. Entre lui et Leaven il se passe quelque chose plus que de l'amitié, mais pas de l'amour, pas de suite. Il faut du temps pour y voir plus clair, pour tenter de comprendre ce que vous veulent les autres.

Leaven va tout essayer de sauver son frère, de le ramener à elle. Le problème ? Rayce. Un seul prénom peut changer la vision des choses. Il est juge, jury, bourreau en quelque sorte. C'est un jeune homme profondément mauvais qui use et utilise les autres pour obtenir plus de pouvoir sur eux, plus de puissance, plus d'argent. Lorsque Chest propose de l'aide à Leaven, il n'y a aucune arrière-pensée, si ce n'est qu'il veut qu'elle puisse sourire à nouveau. Et retrouver un semblant de vie. Chest n'est pas le seul nouveau. Plusieurs jours après la rentrée, un nouveau, Stryker qui semble provenir du passé de Chest. De plus en plus de zones d'ombres apparaissent, un peu comme un fantôme qui sournoisement creuse la tombe des autres.

« Mon estomac se desserra légèrement. Il ne me tenait pas rigueur de mon geste, alors qu’à sa place, j’aurais peut-être bien légèrement tiqué. Quoique…
— Comment pourrais-je jamais te rendre tout ce que tu me donnes ? me libérai-je. Ce n’est ni équitable ni juste pour toi. Demande-moi au moins quelque chose en retour.
— Je ne veux rien de plus, Leaven, refusa-t-il avec sérieux. La seule exigence que je pourrais avoir reste que tu me dises la vérité. Toujours. S’il y a bien une chose que je ne tolère pas, c’est le mensonge. Tu penses pouvoir me l’accorder ?
— Oui. D’ailleurs, il faut que je te parle, mais j’ai peur que tu te mettes en colère.
— En colère ? Pourquoi je ferais ça ?
— Eh bien, ça a un rapport avec Stryker, me recroquevillai-je en jouant avec ma fourchette.
Son corps se raidit et sa mâchoire se durcit. Il reposa ses couverts de manière définitive en les croisant dans son assiette. »

Une histoire sombre qui n'est pas, à mon sens, catalogué comme il faut. Les mots sont durs, poignant et pour un jeunesse c'est un peu trop malgré tout. Le récit est fluide, accessible. La noirceur des événements est très proche d'une sombre réalité. Il y a quelques pointes de lumière dans ce monde, quelques sourires qui se diffusent. Par contre un seul point négatif : il pleut tout le temps dans ce foutu pays. Non, mais c'est vrai, sérieux, pire que Forks !

En conclusion, une histoire triste, poignante, à faire pleurer les plus sensibles. Les personnages principaux sont réels, ont des gestes et des paroles sensées, plus ou moins en concordance avec leur âge. Un premier tome qui s'arrête avec une crainte particulière et dont le fil conducteur devrait pourtant nous mettre donner la puce à l'oreille. Mais je n'ai aucune envie d'imaginer la suite, j'ai juste hâte de la découvrir !

Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
Les éditions Milan ont chopé la sagesse
wallpaper-1019588
Humanissime
wallpaper-1019588
Magie Interdite - de Delphine BIAUSSAT
wallpaper-1019588
L’homme de Grand Soleil
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
La rose et le bourreau de Patrick Pesnot
wallpaper-1019588
"oh my gods!" master of comic art. la nouvelle folie geniale de larry camarda
wallpaper-1019588
Plutona, de Jeff Lemire et Emi Lenox