[Et si on parlait... #2]Du stress

[Et si on parlait... #2]Du stressLe stress est un sujet très complexe, mais je voulais partager avec toi cela. Je me dis que peut-être en parler j'aiderai les autres et je relativiserai par rapport à ce que je ressens lors que j'ai un surplus de stress, notamment pendant les examens, mais aussi lorsque je ne trouve pas de travaille ou lorsque je dois faire un choix... Bref, c'est un sujet que je voulais aborder ici sur le blog.

Tout d'abord, je tiens à dire que je n'ai pas toujours ressenti du stress de manière intense. Quand j'étais au collège ou au lycée, je stressais un peu, mais j'arrivais à relativement bien le contrôler. Je n'ai pas eu de difficultés à m'orienter ou même à réussir mes examens que ce soit le brevet ou le bac.
[Et si on parlait... #2]Du stress
Mais cela fut plus compliqué à la fac... En effet, j'ai redoublé plusieurs fois pour aujourd'hui être en troisième année de droit. Et ces redoublements répétitifs ont renforcé mon stress... Pourtant, je ne vis pas mal le faite de redoubler, je le prends comme quelques choses de positifs, car cela me permet de faire des expériences dans le monde professionnel ou encore découvrir autres choses que les cours. Puis, je me rappelle d'un proverbe que j'ai lu il y a quelques années pour relativiser un peu :
---------------------------------------------------------------------------------------- 
Je ne redouble pas, j'approfondis mes connaissances. 
----------------------------------------------------------------------------------------
Et même le regard des autres, je m'en fiche. J'ai mes amis proches sur qui je peux toujours compter et les autres comptent très peu pour moi. Donc on peut dire que je vis plutôt bien les redoublement.Le stress est vraiment arrivé lors de la fin du premier semestre de ma deuxième année de droit - j'avais déjà enchaîné trois premières années. J'ai très mal vécu cette période au point d'avoir du mal à retourner en cours après la semaine de repos entre les deux semestres. Mais je me suis quand même forcée à y retourner... Je n'ai alors validé aucun des deux semestres... Encore une fois, j'ai vécu les rattrapages en essayant de rester positive, mais j'ai une nouvelle fois échouée. J'ai donc entamé une autre deuxième année. 
parlait... #2]Du stress
Mais là, rien n'allait... J'allais en cours, je travaillais tout ce que je pouvais mais sans vraiment retenir quoi que ce soit. Avec les options, j'ai quand même réussi à valider le premier semestre. Mais je me suis effondrée lors du second semestre - que j'ai quand même réussi à valider aux rattrapages.
parlait... #2]Du stress
Ce fut une période très dure pour moi. Je me sentais seule face à se stresse et je n'arrivais pas du tout à le gérer. C'est comme si tout s'effondrait en moi, mais que personne y fessait vraiment attention. J'avais l'impression d'être malade, de ne pas m'en sortir. Et je n'ai pas finis mes études... Quand je regardais en arrière, j'avais l'impression de ne pas avancer, de ne pas arriver à me détendre... 
---------------------------------------------------------------------------------------- 
Le stress est le cancer de l'esprit. 
Frederique Carol 
----------------------------------------------------------------------------------------
Il fallait que je me reprenne alors j'ai pris deux mois de vacances où j'ai décidé de ne pas me prendre la tête et de faire ce qui me plaisait ! Je suis même partie en vacances avec mes parents un peu loin de tout pour vraiment passer à autres choses. 
Mais à la suite de cette année catastrophique, j'ai décidé de m'y prendre autrement. 
parlait... #2]Du stress
Tout d'abord, j'ai revu ma méthode de travail pour perdre moins de temps et apprendre beaucoup mieux mes cours - j'en parlerai d'ailleurs peut-être dans un autre article de ce genre. Cela m'évite de trop penser aux cours et me permet de faire autre chose à côté. Après pendant les périodes révisions - avant les partiels blancs ou les partiels -, je ne peux pas faire grand chose. Il est vraiment que je voudrais avoir le plus de calme possible durant ces périodes, mais je vis encore chez mes parents, qui ne comprennent pas vraiment ce besoin... Donc, il faut que je m'adapte à ce niveau là, que je trouve des solutions.Ensuite, je m'organise des temps pour moi : pour lire, bloguer, sortir avec des amis... Bref, je pense à autre chose que la fac. Cela m'aide à relativiser et à voir autres choses, même durant l'année. 
---------------------------------------------------------------------------------------- 
Emploie bien ton temps, la vie passe en un instant, profite de chaque moment.
Proverbe oriental
----------------------------------------------------------------------------------------
Enfin, je ne me prends plus la tête. Si j'échoue, je réussirais plus tard, ce n'est pas grave. Chaque chose en son temps !Maintenant, j'espère juste que je vais arriver à tenir cette année et peut-être que j'aurais plus de réussite que d'échec !
parlait... #2]Du stress
J'espère que ce genre d'articles te plait. Je pense qu'il y en aura régulièrement sur le blog sur diverses sujets.
N'hésites pas à partager ton témoignage concernant ce sujet

wallpaper-1019588
Sans héritage tome 1 : Lucien Louis Marie
wallpaper-1019588
Se souvenir de l'écrivain Alain Nadaud et le découvrir encore et encore
wallpaper-1019588
Tsé-Tsé
wallpaper-1019588
A.N.G.E. tome 6 : Tribulare de Anne ROBILLARD
wallpaper-1019588
L’heure des fous
wallpaper-1019588
Ports autour du monde – Mia Cassany et Victor Medina
wallpaper-1019588
Premières lignes #11 – Insoumises
wallpaper-1019588
Un certain M. Pielkieny