La liturgie des anges #1 – L’idiosyncrasie » Alex Parker

La liturgie des anges #1 – L’idiosyncrasie » Alex ParkerEditeur : Autoédition

La liturgie des anges #1 – L’idiosyncrasie » Alex ParkerHacker multimillionnaire sans identité et sans attache, Ted Smith ignore que les données ultrasensibles qu'il vient de dérober vont bouleverser sa vie à jamais. Traqué par les Services de Renseignement, il apprendra bientôt qu'il est porteur d'un effroyable virus semeur de mort. Mais ce n'est là que le début de révélations bien plus extraordinaires... Misanthrope pourtant doué d'empathie, Ted se refuse à excuser le comportement de ses semblables. Il parvenait jusque-là à se dissimuler aux yeux de la société... Qu'en sera-t-il à présent ? Qui est-il vraiment ? Quelle est l'étendue de ses pouvoirs ? Et quel est son véritable rôle ? Découvrez l'histoire d'un homme dont la destinée pourrait bien embraser celle de milliards d'individus, voire de l'humanité tout entière !

La liturgie des anges #1 – L’idiosyncrasie » Alex Parker⭐⭐⭐⭐⭐

La première chose que j'ai à dire, c'est que je suis totalement fan de la couverture, dès la première fois où je l'ai vue sur Facebook, j'ai simplement flashé.

Ce que je peux vous dire sur ce premier tome de La liturgie des anges, c'est qu'il est époustouflant, insolite, il est réellement impossible de deviner que c'est une première parution pour l'auteur. Alex Parker nous emmène dans une réflexion, tout en lisant ce livre, je me suis interrogée sur l'évolution de l'être humain. L'auteur ne nous pousse pas volontairement à cette réflexion, mais c'est nous, en tant que lecteur, qui découvrons l'histoire, qui en arrivons à celle-ci, tout simplement, sans trop de prise de tête. Si c'est un effet voulu et rechercher par l'auteur, alors je n'ai qu'une seule chose à dire, chapeau bas pour cette réussite !

Moi qui suis une adepte des chapitres courts, le fait qu'ici ils soient assez longs m'a un peu gêné, mais sans vraiment que cela ne me pose un gros problème. Mais c'est vrai que pour les personnes qui, comme moi, préfère mettre leur lecture en pause entre deux chapitres plutôt qu'en plein milieu, cela devient difficile de le faire lorsque ceux-ci sont longs. Mais bon, admettez que ce n'est au final qu'un détail lorsque l'on est en immersion dans une lecture, surtout lorsque c'est une bonne lecture !

Le seul point qui pourrait peut-être porter préjudices à cette petite merveille, c'est le vocabulaire utilisé par l'auteur. Je ne suis pas une personne bête, j'ai fais des études, mais là il y a certains mots dont je ne connaissait même pas l'existence. A commencer par le sous-titre de ce premier tome, idiosyncrasie. Qu'est-ce que c'est que ce truc ? Eh bien honnêtement, si je n'avais pas regardé dans un dico, j'en serais encore à me poser la question ! J'espère d'ailleurs ne pas être la seule qui manque de vocabulaire, parce que dans ce cas il est temps que je me recycle vers autre chose que la lecture ! Tout cela pour dire que j'ai du à plusieurs reprises, me plonger dans mon dico, et que malheureusement, ce point peut être considéré comme négatif. Je le considère plutôt comme positif car, justement, cela m'a permit d'apprendre de nouvelles choses, bien que cela soit embêtant de devoir poser son livre ou sa liseuse juste pour découvrir la signification d'un mot.

Par contre, ce qui est hyper positif, c'est l'intrigue, le rythme, le travail sur les personnages, le décor, le tout est juste incroyable et surprenant. L'auteur a la manière de garder l'attention des lecteurs jusqu'au bout (sans prendre en compte que j'ai du m'arrêter pour prendre mon dico). Je ne vous cache pas que si j'avais eu la suite, j'enchaînais dans la foulée.

La liturgie des anges #1 – L’idiosyncrasie » Alex Parker

Aussi étrange que cela puisse paraître, le soliloque m'est essentiel lors de situations délicates, car ma voix intérieure s'est toujours révélée de bon conseil. J'ai l'impression qu'une partie de mon être est capable de calmer l'autre lorsque le cheval s'emballe. En promenant mon regard au hasard des meubles, je remarque le mot laissé sur la table du salon. " Tu es parti sans dire au revoir, je fais de même ! " Il est signé Lana.

Merci à Alex pour sa confiance.

Lectrice Diva Romance 2018

La liturgie des anges #1 – L’idiosyncrasie » Alex Parker

VIBees - fleur hana's gang

La liturgie des anges #1 – L’idiosyncrasie » Alex Parker

Nous sommes des Harlequeens

La liturgie des anges #1 – L’idiosyncrasie » Alex Parker

Focus littérature

La liturgie des anges #1 – L’idiosyncrasie » Alex Parker

Auto-édités

La liturgie des anges #1 – L’idiosyncrasie » Alex Parker

wallpaper-1019588
Oblivion song tome 1 : nouveau titre de robert kirkman chez delcourt
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
La mélancolie du kangourou de Laure Manel
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
L'utopie NanoTotal (Vincent Ferrique)
wallpaper-1019588
The White Princess d’Emma Frost
wallpaper-1019588
Coyote et le chant des larmes
wallpaper-1019588
{Cinéma} Series Times #37 : Le personnage que j’aimerais être – @Bookscritics