5 livres jeunesses que des blogueurs m’ont donné envie de lire

COUCOU. JE VIS.

Pardon, je ne devrais pas crier, c'est toujours déstabilisant quand un proche décédé depuis longtemps vient hurler COUCOU tout près comme ça. C'est l'enthousiasme de vous retrouver, j'en perds mon étiquette.

À l'occasion de PARTIR EN LIVRE (cékoi ? mécékoi ?), qui est la fête nationale du livre jeunesse organisée par le ministère de la culture (ah ok), et ne partez pas tout de suite, promis j'arrête de parler comme la page d'accueil d'une médiathèque, je me suis lancée le défi, avec quelques autres personnes généreuses et inspirées, de VOUS PARLER LITTÉRATURE JEUNESSE.

Dingue !! Je vais parler littérature jeunesse !! Vos chaussettes en tombent.

Plus précisément, je vais vous présenter cinq livres jeunesse que d'autres blogueurs m'ont donné envie de découvrir, car j'aime beaucoup vous amener, dans un infernal cercle de procrastination, à cliquer sur des liens dans tous les sens, ça me fait plaisir. Ceci est ma pierre à l'édifice de #BBenLivre soit " Booktube et la Blogo en Livre ", notre participation à la fête du livre jeunesse. Enjoy.

Björn est un ours. Déjà, on aime les ours : ils sont gros et duveteux, on s'imagine aussitôt se blottir tout contre eux. Mais Björn n'est pas qu'un ours : il est aussi l' allégorie d'une vie simple, un appel à saisir la délicatesse des jours et à s'émerveiller du précieux confort du quotidien.

Nathan en parle avec une telle douceur que j'ai acheté cet album sans même l'ouvrir (chose rarissime) et suis depuis l'une de ces plus ferventes promotrices. Sa vidéo.

Ce roman très court (au format riquiqui, prévu pour tenir dans ta poche de chemise) est un recueil de lettres accusatrices, écrites par un cancre qui a la nette sensation de s'être fait avoir par le système. Autant de dire que quand tu en ressors, tu as l'impression d'être passé au hachoir, mais heureusement, la dernière lettre recolle les morceaux et tu peux poursuivre ta vie sans traîner ton cœur laminé en laisse derrière toi.

Ce sont les deux bibliothécaires timbrées de Dans ta page, Lucie et Marion, qui m'ont donné envie de me lancer dans cette collection, et je les en remercie pour la 4e fois sur ce blog je crois. Leur chronique. Merci Gaïa Guasti aussi. Et merci à mes parents pour leur soutien. Sans oublier les membres du jury.

FOCUS.

Miss Charity est un ample récit, piquant de réalisme et de cet humour discret et singulier que MAM (Marie-Aude Murail, pas Michèle Alliot-Marie) sait instiller dans les rapports humains - qui font tout le sel de ses histoires. Il s'agit d'une vie romancée de Béatrix Potter, la créatrice de Jeannot Lapin, tu sais, celui qui prend deux framboises pour lui, et une pour le panier. Une fresque historico-intimiste de haute volée.

Et Mimine, je veux dire, un Charmant Petit Monstre, nous fait découvrir Miss Charity avec son habituel décalage humoristique et authentique émotion démesurée - genre enthousiasme outragé. Sa chronique. Dans mes bras, Mimine. J'aime les fous.

Patrick, 21 ans, est en roue libre depuis son adolescence, de petites embrouille en gros ennuis, il a même fini en prison - et dans ce roman, crois-moi, ça ne fait que dégénérer de mal en pis. Maître de l'ambiance et des dialogues, Vincent Mondiot t'embarque dans une spirale infernale glauquissime qui te laisse un goût acide sur le palais.

Lucile, de La ronde des livres, ne fait rien comme tout le monde : elle ne te propose pas un feel good book mais un feel bad book #GarantieDePlomberLAmbiance - et moi je l'aime pour ça.

Alors attention, " Perséphone " n'est pas une marque de casques audio mais un personnage mythologique féminin qui, comme 100% des personnages mythologique (dans mon souvenir), n'a pas eu de bol. Cette BD est donc une réécriture de mythe antique menée avec un parti pris esthétique très fantasy-tradi, inspiré d'un univers à la Mononoké mais aussi d'un trait jeté à la Sfar par exemple, ce qui rend l'ensemble très vivant et avait d'office, je dois le dire, tout pour me séduire - et donc, sans surprise, m'a séduite. C'est désolant d'être aussi prévisible.

Lemon June en parle avec son intelligence et sa générosité habituelles. Sa vidéo. Elle est tellement sympa que j'ai l'impression que c'est ma pote alors que je ne la connais pas - c'est dangereux, les réseaux sociaux, les enfants, faites attention.

*

J'espère qu'ainsi épaulée par ces 5 formidables blogueurs, je vous ai à mon tour donné envie de découvrir ces livres jeunesse.

#BBenLivre court du 11 au 20 juillet et se poursuit par un OFF à partir du 24 juillet (j'ai pas bien compris la différence moi non plus, tkt), et vous pouvez tout suivre sur : Facebook / Twitter / Instagram. Je ne fais rien de tout ça parce que j'ai 72 ans. N'hésitez pas à participer librement en publiant des articles ou vidéos sur la littérature jeunesse avec le hashtag #BBenLivre pendant cette période, et à regarder la vidéo de Nathan qui explique tout.

RENDEZ-VOUS le 14 juillet (demain, si tu suis bien) sur la chaîne d'Opalyne pour suivre la suite de #BBenLivre.

À part ça, lisez des livres jeunesse.

5 livres jeunesses que des blogueurs m’ont donné envie de lire

Julia, alias Lupiot

5 livres jeunesses que des blogueurs m’ont donné envie de lire

wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Actu Period Drama #5
wallpaper-1019588
Émergence - Éric Tourville
wallpaper-1019588
Journal d'un Assasynth tome 2 : Schémas artificiels - Martha Wells
wallpaper-1019588
Samedi Ciné #32