Isulka la Mageresse, tome 2 : La Vieille Alliance (Dorian Lake)

Isulka la Mageresse, tome 2 : La Vieille Alliance (Dorian Lake)

Disponible sur Noir d'absinthe éditions / Amazon

Ash et Vanille, tome 1 : les guerriers du lézard (Sosthène Desanges)


Auteur : Dorian Lake

Éditions Noir d'Absinthe

Paru le : 28 Avril 2018

227 pages numérique (ebook)

Thème :  Fantasy

  *******

Fait partie de la saga

Isulka la mageresse

Résumé :

« Au nom de la Vieille Alliance, qui unit la France et l'Écosse depuis l'époque de William Wallace et Robert the Bruce, Isulka, Mageresse de cabaret, et Scipione, spadassin vénitien, sont appelés au coeur des Highlands pour lutter contre une ancienne malédiction? Quelque part entre victorian fantasy, cape et épée et mythes pictes, laissez-vous entraîner dans la suite des aventures d'Isulka et de Scipione. »

La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

Isulka la Mageresse, tome 2 : La Vieille Alliance (Dorian Lake)

Je remercie Dorian ainsi que la maison d'édition Noir d'Absinthe pour la lecture de ce tome 2. Une belle couverture pour un second tome encore plus entraînant que le premier.

Nous retrouvons Isulka, Mageresse dans un "cabaret" montrant ses "pouvoirs" aux plus offrant. La magie fait toujours partie d'elle. Un an après les faits et gestes du tome 1, Isulka est légèrement sur les nerfs. Gagnant peu sa vie, elle fait de son mieux, surtout lorsqu'une bague l'empêche de toucher dans l'intimité quiconque sous peine de le voir se transformer en autre chose que l'être humain qu'il ou qu'elle est. Vint Deirdré, une jeune femme écossaise qui lui demande son aide de Mageresse. Après moults péripéties, Isulka va accepter sa demande et ainsi éviter d'être dans des ennuis qui lui vaudrait la pendaison. Pour sortir de Paris, la ville où le début se passe l'action, elles vont avoir besoin d'aide et la seule personne en qui Isulka a... confiance... est ce cher Scipione qui va se retrouver dans l'obligation de les suivre jusqu'en Ecosse. L'aventure ne fait que commencer !


« La surprise ne fut pas vraiment le sentiment qui saisit Isulka lorsqu’elle découvrit que sa bienfaitrice était une femme aux cheveux noirs et à l’accent écossais.
Deirdré aida Isulka à se relever et à s’installer dans le taxi qu’elle venait de louer. Elle offrit même d’examiner les pieds passablement abîmés de la mageresse.
Isulka se concentra avant tout sur son souffle, court et laborieux, avant toute réponse. Bien qu’il fît assez froid en cet hiver de l’an 1889, chacun de ses muscles brûlait suite à son récent effort et une soif cruelle tiraillait sa gorge éreintée.
Deirdré Calloway eut suffisamment de grandeur d’âme pour laisser la mageresse reprendre ses esprits avant de finalement s’exprimer :
— Mes excuses d’arriver aussi tard. Quand j’ai entendu ces hommes parler de vous, j’ai su que quelque chose se tramait. Par contre, pour trouver une voiture, le soir, à Paris, c’est sanguinairement compliqué. »

J'avais beaucoup aimé le premier tome, et encore plus celui-ci ! Après que Isulka et Scipione soient passés par l'Egypte il y a une année, ils se retrouvent dans une aventure proche des Highlanders ! Les débuts mouvementés ne sont qu'un prélude à tout ce qui va leur arriver. Les personnages principaux ne vont pas être dans un hôtel 5 étoiles à se dorer la pilule en imaginant un monstre dans le fameux Loch ! Non, bien entendu, il va falloir à Isulka qu'elle découvre comment aider leur hôte Deirdré qui leur parle d'une Vieille Alliance. Avec ses deux frères et un père malade, ils ne savent plus quoi faire. La mort de ce dernier met tout le monde dans l'effroi, surtout qu'Isulka a disparu ! Bon je m'arrête là, car ce n'est que le début et vous comprendrez bien que nos personnages vont en prendre bien assez pour une vie entière.

Les descriptions des lieux sont tout simplement magique ! Le décor est planté, les villageois, les problèmes connus et ceux qui sont liés à la magie sont mélangés donnant un bel ensemble. Les habitations, le domaine de Deirdré, tout ce qui l'entoure est très bien décrit, de telle manière que j'ai eu l'impression d'être à leur côté, sur un cheval, voyant les tenues rouges arriver de la brume. Le mystère reste entier et je dois l'admettre, je me suis fait avoir sur toute la ligne ! Pas jusqu'à la fin, car on en apprend un peu plus à chaque page tournée, mais qui est derrière tout ce qui leur arrive est tout sauf drôle. La mort semble plus que proche, le passage d'un endroit à l'autre ne se fait pas sans douleur. Les légendes, les us et coutumes, les croyances populaires, la malédiction sont au coeur de ce que vont vivre les protagonistes.

Les personnages évoluent, surtout Isulka au niveau de sa magie. apprendre à contrôler ce feu qui vibre en elle est difficile et se laisser aller peu être fatal. Elle est parfois hautaine, parfois sauvage, elle n'hésite pas à donner de sa personne pour sauver ceux qu'elle apprécie. Scipione nous régale de nombreux combats qui nous montre son agilité, sa fourberie pour pouvoir survivre, mais surtout ses faiblesses. Comment résister à une femme ? C'est dur pour ce séducteur Italien. J'ai beaucoup aimé suivre ce qui arrive à Isulka. La découverte d'un autre temps, de personnages historiques et inventés et de voir comment tout cela se termine. J'ai beaucoup aimé suivre cette reine noire qui est capable du meilleur comme du pire.

« La jeune fille quitta la tente et Isulka l’entendit courir au-dehors. Elle alla se regarder dans un petit miroir poli et, bien que s’y attendant, elle fut surprise de se voir dans ces atours médiévaux. Entre l’Égypte antique et Calédonia, elle avait la fâcheuse impression de se faire transporter d’époque en époque sans avoir un traître mot à dire sur la question.
Ses yeux se posèrent sur son ancienne tenue, laissée sur la chaise unique de la tente, et elle se rendit compte que le col de la robe était rougi. Elle la prit dans les mains et toucha l’étoffe : oui, du sang avait coulé au niveau du cou et imbibé le tissu. Pourtant, elle ne se souvenait pas avoir été blessée. Iain lui aurait-il ouvert le crâne en la frappant plus tôt ? Dans ce cas, ses cheveux auraient été dans un état abominable. Et elle l’aurait senti.
Ou alors, il s’agissait du sang d’un des Pictes, peut-être celui qu’elle avait tué par les flammes. »

Les complots sont partout. Comment faire confiance à quiconque surtout lorsque la langue n'est pas universelle ? Mélanger des légendes pour en créer de nouvelles est fascinant. Il y a eu tellement de batailles, pourquoi pas celle-ci ? Souriez ! Le passé peut être modifié afin d'en donner plus de valeurs. et ainsi nous embarquer encore plus vite !

En conclusion, une nouvelle aventure qui détonne une fois de plus. J'ai adoré retrouver Isulka et Scipione dans une bataille épique. J'avoue que j'ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures, car un train ne peut pas les séparer, pas vrai ?
 

Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
Dad - Tome 1 - Filles à papa, Nob
wallpaper-1019588
J’ai perdu Albert – Didier Van Cauwelaert
wallpaper-1019588
Punisher la section (the platoon) : ennis et parlov rejouent le vietnam
wallpaper-1019588
Oblivion song tome 1 : nouveau titre de robert kirkman chez delcourt
wallpaper-1019588
Les grands espaces – Catherine Meurisse
wallpaper-1019588
Demba Diop. 16 avril 1917. La Force des Rochers. Tempoe, Mor et Florent DANIEL – 2013 (BD)
wallpaper-1019588
Deux mètres dix
wallpaper-1019588
Sinners of Saint, tome 4 : Furious (L.J. Shen)