Fais-moi taire si tu peux (Sophie Jomain)

Fais-moi taire si tu peux (Sophie Jomain)

Disponible sur Amazon

Ash et Vanille, tome 1 : les guerriers du lézard (Sosthène Desanges)


Auteur : Sophie Jomain

Éditions Harlequin

Paru le : 07 Mars 2018

254 pages numérique (ebook)

Thème :  Romance

  *******

Résumé :

« Elle fleurit les mariages, lui les détruit.
Quel être humain normalement constitué oserait ruiner un mariage ? Quelle personne impitoyable faut-il être pour détruire le plus beau jour de la vie d'un couple ? Eh bien, il faut être prêtre, sexy en diable et révéler en pleine cérémonie les petites incartades de la future mariée... Lorsque Louise Adrielle, fleuriste, assiste à la scène, elle comprend mieux pourquoi on lui a demandé de décorer l’église en jaune cocu ! Traumatisée, elle se fait la promesse d’être désormais sur le qui-vive à chaque cérémonie. Car sa responsable l’a mise en garde : La dame au cabanon ne pourra être associé à une autre débâcle nuptiale. Si Louise assiste à un nouvel esclandre, les alliances ne seront pas les seules à finir au placard. »

La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

Fais-moi taire si tu peux (Sophie Jomain)

14/20

Par le biais du site Netgalley, j'ai eu l'opportunité de voir que Sophie Jomain avait sorti un autre livre dans la romance. J'avais beaucoup apprécié un autre de ses livres (cherche jeune femme avisé), je me suis dit : pourquoi pas !

Adrielle est fleuriste pour "La dame au cabanon". Elle adore son métier, même si elle fait des heures et du travail pas possible pour sa patronne. alors qu'elle arrive pour fleurir l'église pour un futur mariage, un homme se présente pour l'aider à placer des fleurs partout. Des fleurs JAUNE ! Le dicton ou plutôt l'expression "jaune cocu" va prendre tout son sens. Lorsque Adrielle attend avec impatience la sortie du mariage pour récupérer les fleurs afin de les amener à la salle du banquet, le curé fait son apparition. Et il s'agit du jeune homme qui l'a aidé ! La surprise est de taille surtout lorsqu'il annonce les nombreux amants de la future mariée. Le mariage est annulé de suite et le faux curé se carapate le plus vite possible. Ce malheur va retomber sur Adrielle qui aurait dû voir ce qui allait se passer. Sa patronne considère que c'est de sa faute et elle devra prêter plus attention au prochain mariage, car on ne sait jamais. Mais lorsque le fameux Loïc refait son apparition, elle va trembler de peur de perdre son travail.

« — C’est pourquoi, Seigneur, nous Te conjurons de donner à Ta fille Catherine la force d’avouer son péché et de cesser toute relation avec Maxime, le meilleur ami de Pierre, Christian, son banquier, et Marcel, son conseiller en assurance. Catherine, repentez-vous et vous serez pardonnée. Car le Seigneur a promis que toutes les difficultés stimuleront celui qui a le cœur bon.
Un oh ! d’indignation s’élève parmi les convives, suivi de chuchotements presque assourdissants.
— C’est scandaleux ! gronde mon voisin.
La mariée regarde derrière elle, son teint est verdâtre. Quant au marié, la tête tournée vers sa dulcinée, il semble s’être pris une bonne claque dans la figure. »

Adrielle est un personnage intéressant, jusqu'à un certain moment où je n'ai pas compris son attitude, mais passons. Elle est tenace envers son travail, ses amis, le combat qu'elle doit mener contre un fou qui se croit tout permis. Célibataire depuis pas mal de temps, elle se cache derrière ses pots de fleur, même si elle rêve de ne plus être seule. Après la vision de ce mariage raté avant de commencer, sa peur sera présente. Entre sa patronne qui ne la lâche plus et qui lui met tout sur le dos, le futur-ex-marié qui tente de récupérer un fax pour se dédouaner du changement de fleurs, par exemple, et un faux prêtre qui revient à une autre cérémonie... Sa vie devient un enfer. Dormir devient compliqué, surtout lorsque sa propre famille est éclatée. Alors quand il faut remettre en état le magasin de sa patronne pour tentative de vol, voire vol qualifié, sa fatigue cumulée à une extrême sensibilité à fleur de peau, c'est la catastrophe assurée.

Loïc est un sans-gêne, mais il a ses raisons. Payé pour faire rater, ou donner un peu plus de vie ? à un événement est ce qui lui plaît. Ce n'est pas un escroc, juste un homme qui sait ce qu'il fait. Il est doué, pourrait faire croire n'importe quoi à n'importe qui. Et ne se préoccupe pas d'autrui. Sauf que lorsque Adrielle est dans une panade monstre, quelques sentiments vont se faufiler en lui pour le rendre mal à l'aise, enfin parfois. Ses amis sont très sympathiques, mais un peu fourbe sur les bords. Qui se ressemble s'assemble, pas vrai ?

« — Vous étiez en train de dîner ?
Je souris.
— Non, je faisais un atelier sushis pour nourrir mes voisins !
— Dans ce cas, je vais pouvoir tester ça !
Je rêve ou il va manger mon repas ?
Eh bien non, je ne rêve pas. Lorsque je reviens avec le vase, effarée, je le vois assis à ma place en train de tremper un sashimi dans la sauce soja.
— Ne vous gênez surtout pas, finis-je par dire.
— Mais c’est ce que je fais ! Vous n’allez quand même pas manger ça à vous toute seule, si ?
Je redresse le menton.
— C’est ce que je pensais faire, si. Du reste, Loïc, j’imagine que vous n’êtes pas venu ici pour me piquer mes sushis. Que faites-vous là ? »

Et puis il y a Louise, la patronne de Adrienne. bon sang cette patronne là, je n'en ai jamais eu ainsi, mais je lui aurais déjà dit ma façon de penser. Elle pense que tout lui est dû. Adrienne fait tout son possible pour faire tourner la boutique, mais lorsque la patronne n'est pas là à l'heure, n'est pas capable de parler correctement ou même d'entamer un dialogue avec ses employés... C'est une femme qui est très hautaine. Oser penser qu'un mariage a été raté à cause d'une employée qui ne fait que son travail... J'ai beaucoup aimé la détester et lorsqu'elle disparait des radars, c'était encore mieux !

La rencontre entre les deux personnages principaux est épique. Forcément c'est original de voir un mariage s'annuler dans des conditions pareilles. J'ai trouvé plutôt drôle malgré le fait que si cela arrivait en vrai... et bien la manière est peu orthodoxe, mais au final si c'est vrai, il vaut mieux le savoir avant de passer les bagues au doigt ! Le livre suit ce mouvement, entre chien et chat, jusqu'à ce que... La fin on la devine très facilement dans ce genre d'histoire.

Petits bémols. Je m'attendais à avoir des scènes drôles, il y en a, je ne le nie pas, mais une fois les événements passés, ce qu'il y a entre deux ne l'est pas du tout. La façon dont est dépeint Adrienne est assez étrange. Malgré son travail, elle n'a pas de vie sociale réelle. Elle déprime très vite et heureusement que ses amis sont là pour la soutenir, autrement je pense qu'à un moment elle aurait pensé à passer l'arme à gauche. Par contre elle arrive à rebondir, avec du temps, mais elle y arrive. Les deux personnages sont différents mais les scènes se suivent et se ressemblent beaucoup. Et puis je n'ai pas compris comment la fin pouvait se terminer ainsi.

En conclusion, une histoire qui est légère et fluide. J'aurai aimé plus d'humour, tout au long du livre en fait et plus de surprise également. J'avoue que ce n'est pas mon préféré de cet auteur que j'aime beaucoup, mais il se laisse lire entre deux lectures plus complexes.

 

Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
Les enquêtes d’Enola Holmes, la BD, Tome 4
wallpaper-1019588
L'exception de l'illustration en littérature jeunesse exposée en primeur à Strasbourg avant de rejoindre sa nouvelle fondation suisse
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
Je t'aime - Barbara Abel *****
wallpaper-1019588
Fascinantes créatures - de Florence COCHET
wallpaper-1019588
Snow
wallpaper-1019588
#5 Week-end à 1.000 du 16 au 18 novembre 2018
wallpaper-1019588
Le pavé ultime sur Andy Warhol