Le petit livre de la vie par Neale Donald Walsch

Le petit livre de la vie par Neale Donald WalschLe petit livre de la vie par Neale Donald Walsch, 256p., Éditions J’ai Lu, 7,20€

Le petit livre de la vie par Neale Donald Walsch

Neale Donald Walsch, l’auteur du best-seller Conversations avec Dieu, est un messager spirituel des temps modernes dont les paroles simples, directes et lumineuses nous touchent de manière profonde.

Dans ce livre, il applique ses enseignements aux trois domaines les plus importants de notre vie – les relations intimes, le travail et notre quotidien : cultiver des relations harmonieuses et durables, accomplir vos projets en développant pleinement votre potentiel, adopter un mode de vie en accord avec votre Moi profond et vos pensées personnelles.

Ce petit cours de mieux-vivre ravivera en vous d’immenses espoirs. Sa lecture vous aidera à grandir et à évoluer.


Le petit livre de la vie par Neale Donald Walsch

Auteur de Conversations avec Dieu, la trilogie au retentissement mondial, Neale Donald Walsch témoigne de l’existence de Dieu à travers ses écrits et ses séminaires.

Neale Donald Walsch est un messager spirituel contemporain, dont les livres se sont vendus à des millions d’exemplaires et ont été traduits dans 37 langues. Sept de ses 27 livres ont figuré sur la liste des meilleures ventes du New York Times.


Le petit livre de la vie par Neale Donald Walsch

La décision d’arrêter de porter des jugements négatifs sur les choix des gens sera un immense pas en avant, dans notre évolution sociale. Et nous allons y assister dans les dix prochaines années: j’en suis convaincu. Nous allons arrêter de nous juger sur nos choix sexuels. Nous allons cesser de nous juger pour nos choix spirituels et philosophiques, ou même économiques. Nous ne nous incriminerons plus les uns les autres, mais nous dirons simplement, « Ne pouvons-nous tomber d’accord sur le fait que nous ne sommes pas d’accord? » Nous arrêterons de nous juger les uns les autres, parce que nous aurons compris que ce sont ces jugements qui nous tuent; ce ne sont pas nos différences de point de vue, mais le fait que nous y sommes intolérants. L’intolérance connaîtra enfin son dernier jour sur cette planète. Nous assisterons à son évaporation dans les années à venir, j’en suis convaincu, du moins en grande partie.

Il y a deux jours d’ici, je me suis retrouvée en face de ma bibliothèque où se mélangent livres lus et livres à lire, avec le désir de lire un livre qui puisse m’éclairer un peu plus face à la vie. Et c’est vers Le petit livre de la vie que m’a dirigée mon intuition. Rédigé par Neale Donald Walsch, l’auteur de la série des Conversations avec Dieu qui ont bouleversé ma vie, cela faisait un petit moment que j’attendais d’avoir un peu de temps pour enfin pouvoir le découvrir.

Neale Donald Walsch lève le voile sur beaucoup de restrictions morales et interdictions religieuses pour nous rapprocher de nous-même, nous accepter et nous déculpabiliser.

Le petit livre de la vie nous apprend à prendre soin de nos relations, car sans elles, nous ne sommes pas. Sans quelqu’un qui sera là pour nous voir et nous renvoyer l’image de nous-même, nous ne pourrions pas nous connaître. On apprend à interagir avec les autres de manière à vivre des relations authentiques, honnêtes et harmonieuses. Les relations fonctionnent lorsque l’on arrête de s’attendre à obtenir quelque chose de l’autre et qu’on le laisse être, qu’on le laisse faire, qu’on le laisse choisir ce qui est bon pour lui tout en l’aimant. Quant au mariage, la compréhension que nous en avions est en train de changer. Des jeunes ont depuis quelques décennies commencé à vivre ensemble sans être mariés et c’est la manifestation d’une évolution de conscience vers la compréhension que le véritable mariage n’est pas l’impression de possession liée à un contrat, mais bien le fait de laisser l’autre libre, tout en l’aimant. On restitue les gens à eux-mêmes en les laissant choisir pour eux-mêmes. Et cette croyance que l’amour et la souffrance vont de pair n’est rien d’autre qu’un mythe culturel qu’on peut choisir de ne plus croire en le décidant. Tout cela veut forcément dire que le jugement doit laisser place à la tolérance.

On y apprendra aussi ce qu’est vraiment l’abondance, qui se rapporte au fait de se sentir en abondance, et non de posséder. De s’appliquer à « être » et non à « faire ». Avec des exemples concrets, on apprendra à laisser entrer l’abondance dans notre vie; l’auteur nous aide à changer de regard sur l’argent et nous révèle comment, inconsciemment ou non, nous trouvons que l’argent « c’est mal » et baignons donc dans une énergie qui refuse l’abondance.

Enfin nous verrons que chaque obstacle que nous rencontrons sur notre route, c’est nous qui l’avons mis là, pour apprendre, pour choisir ce que l’on veut être, pour se connaître. Les coïncidences et les accidents n’existent pas. Nos pensées, nos paroles, nos actes et donc nos choix déterminent la vie que nous menons.

Depuis l’aube des temps, tout ce à quoi nous aspirons, c’est d’aimer et d’être aimé. Et, depuis ces temps immémoriaux, nous n’avons cessé de mettre en place des restrictions morales, des tabous religieux, diverses éthiques sociales, des traditions familiales, des constructions philosophiques et toutes sortes de règles et règlements qui nous disent, qui, quand, où et comment nous avons le droit d’aimer… ou pas. Malheureusement la seconde éventualité est beaucoup plus fréquente que l’autre. Qu’est-ce que nous fabriquons? Qu’est-ce que nous fabriquons?

Le livre est écrit sous forme de dialogue de question – réponse, d’une façon très vivante et captivante car il s’agit d’une retranscription de plusieurs séminaires donnés par Neale Donald Walsch. C’est si bien retranscrit que nous pouvons sentir l’ambiance, nous voir en face de lui, assis dans la salle, devant son regard aimant et fraternel. On se surprendra à sourire, à rire et à sentir toute tension s’en aller. Ce livre est un énième rendez-vous amical où l’on sent l’énergie de l’Unité nous enlacer.

Ce livre, et je ne saurais vous transmettre à quel point, m’a fait comprendre énormément de choses sur moi, sur nous tous, m’a revigorée et m’a apporté une paix gigantesque. L’impact que provoque la lecture des livres de Neale Donald Walsch, celui-ci entre autres, est très puissant. Car ils nous enseignent comment mener une vie holistique. En choisissant de lire un livre de Neale Donald Walsch, vous choisissez d’en apprendre plus sur la vie et sur vous-même. Vous choisissez de faire un pas pour vous réveiller, un pas vers la véritable prise de conscience de qui vous êtes.

Vous voyez, je pensais que j’étais tout cela. Je m’identifiais à toutes ces choses. Et voilà qu’elles étaient parties. Qui suis-je? Le cri éternel que lance l’âme humaine. Qui suis-je? Et la réponse ne se trouve pas en dehors de nous. De toute évidence, nous ne la trouverons pas dans les gens, les choses et les lieux qui nous entourent. Cette réponse n’existe qu’en nous-mêmes. C’est là tout le message de Conversations avec Dieu.


Le petit livre de la vie par Neale Donald Walsch

Neale Donald Walsch


Je vous remercie d’avoir choisi de lire cette chronique. À bientôt!
Le petit livre de la vie par Neale Donald Walsch


wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
Hors-série : Simone de Beauvoir, La Femme rompue (1967)
wallpaper-1019588
Superman american alien : un portrait fort juste de max landis
wallpaper-1019588
L’homme de Grand Soleil
wallpaper-1019588
Si c’est ça l’amour · Bronwen Wallace
wallpaper-1019588
Fête des mères : Faites lui plaisir, offrez lui un livre
wallpaper-1019588
Swimming-pool – Sarah Crossan
wallpaper-1019588
La Saison des feux - Celeste Ng