C’est lundi…Que lisez-vous?

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ? 2. Que suis-je en train de lire en ce moment? 3. Que vais-je lire ensuite ?

lisez-vous

J’ai connu ce rendez-vous sur le site de Galléane et je me suis dis pourquoi ne pas participer, même si mon débit de lecture n’est pas aussi volumineux que le sien ;-).

Bonjour à toutes et tous.

Une nouvelle semaine de lecture commence, la semaine dernière j’ai continué à parcourir la liste de la sélection pour le Prix Orange. J’ai également mis en ligne l’interview de David Khara que je vous invite à découvrir. Côté lecture je lis actuellement Un jeune homme en colère – et cela se lit, c’est sans filets – et Faire mouche. J’ai lu Le petit terroriste, Dans l’eau je suis chez moi, Fugitive parce que reine et Trio pour un monde égaré. Nous sommes presque à J-15 avant la prochaine rencontre pour choisir les 5 romans qui seront soumis à votre vote.

Bonne semaine de lecture.

Mes lectures en cours :

Un jeune homme en colère de Salim BachiUn jeune homme en colère de Salim Bachi
La colère qui gronde en Tristan est l’écho de son chagrin suite au décès de sa soeur. Sans filtres Salim Bachi nous entraîne dans la déambulation de ce jeune homme brisé.

Tristan, le narrateur, a dix-huit ans. Rien ou presque ne trouve grâce à ses yeux dans le monde d’aujourd’hui. Sa mère est une snob ; son père, écrivain à succès, ne produit selon lui que des nullités. Il est en colère contre tout : les livres, les peintures, les filles… D’où vient cette révolte qui s’exprime dans un langage très savoureux, à la fois cru et raffiné? On le devine peu à peu : Eurydice, la sœur bien-aimée de Tristan, est morte à Paris dans des circonstances tragiques. Sous le soliloque radical et rageur contre l’époque, ses hypocrisies et ses faux-semblants, affleure le chant d’amour à ce qui est perdu.

.

Faire mouche de Vincent AlmendrosFaire mouche de Vincent Almendros
Un roman qui pencherait plus vers le style polar, une famille, un secret, des mensonges. Je commence seulement la lecture donc plus de détails la semaine prochaine 😉

À défaut de pouvoir se détériorer, mes rapports s’étaient considérablement distendus avec ma famille. Or, cet été-là, ma cousine se mariait. J’allais donc revenir à Saint-Fourneau. Et les revoir. Tous. Enfin, ceux qui restaient. Mais soyons honnête, le problème n’était pas là.

.

Mes dernières lectures :

Fugitive parce que reine de Violaine HuismanFugitive parce que reine de Violaine Huisman
Le parcours d’une femme qui se rêve libre et sans carcan et de l’amour inconditionnel qu’elle porte à ses filles malgré les aléas de la vie.

« Maman était une force de la nature et elle avait une patience très limitée pour les jérémiades de gamines douillettes. Nos plaies, elle les désinfectait à l’alcool à 90 °, le Mercurochrome apparemment était pour les enfants gâtés. Et puis il y avait l’éther, dans ce flacon d’un bleu céruléen comme la sphère vespérale. Cette couleur était la sienne, cette profondeur du bleu sombre où se perd le coup de poing lancé contre Dieu.»

.

Dans l’eau je suis chez moi d'Aliona GloukhovaDans l’eau je suis chez moi d’Aliona Gloukhova
La quête de la vérité de la jeune Lenka sur la disparition de son père en Turquie lors d’un périple en bateau. je n’ai malheureusement pas accroché au style même si le sujet me touchait.

«Je ne sais pas si Istanbul garde toujours les traces de ce qui s’est passé, je ne sais pas si je peux apprendre d’autres choses sur mon père. Ou peut-être le sais-je, mais je fais comme si je pouvais encore faire durer son histoire, je me mets à sa place et je suis toutes les pistes, même les fausses.» Le 7 novembre 1995, alors qu’elle a onze ans, Aliona apprend que son père a disparu lors du naufrage d’un voilier au large de la Turquie. Contre-enquête initiatique menée à partir des lambeaux de souvenirs de la petite fille devenue adulte, ce roman ausculte l’impalpable attente, tout en inventant un destin à cet homme absent.

.

Trio pour un monde égaré de Marie RedonnetTrio pour un monde égaré de Marie Redonnet
Le destin de 3 vies dans un monde aux portes de la guerre, 1 femme, 2 hommes des histoires singulières de survie. Étrange et captivant.

Willy Chow est un ancien rebelle qui vit dans une bergerie entre la mer et les collines. Il tente d’oublier un passé trouble, mais la guerre fait à nouveau rage à la frontière et menace la paix de son domaine… Le scientifique Douglas Marenko n’est pas Douglas Marenko. Emprisonné dans une cellule d’un nouveau genre après avoir tenté de fuir son pays, on voudrait pour des raisons qu’il ignore lui faire endosser une nouvelle identité. Il résiste jusqu’à ce que ses geoliers lui présentent une femme censée être son épouse, et qu’il sait avoir connue… Tate Combo a elle aussi quitté son pays, après une prophétie de son père qui prédisait la destruction de son village. Elle vit désormais dans la mégapole Low Fow, où un photographe en vogue a décidé d’en faire, à force d’opérations chirurgicales, l’incarnation d’une déesse qu’il vénère. Le jour où elle décide de rompre cette métamorphose imposée, des avions s’écrasent sur les tours de la ville… Trois voix embarquées dans les tourments de pays en guerre qui s’entrelacent. Trois personnages qui tentent d’échapper à l’effacement programmé de leur être. Trois destins qui se font écho et font écho à la violence récurrente de leur monde. Marie Redonnet offre ici un récit haletant et magistralement orchestré sur les menaces, intérieures et extérieures, qui visent nos libertés.

.

Le petit terroriste d'Omar Youssef SouleimaneLe petit terroriste d’Omar Youssef Souleimane
Le parcours d’un réfugié syrien, son arrivée en France, son amour pour la liberté et son rejet de l’obscurantisme. Un très joli texte.

Omar Youssef Souleimane dit ici adieu à son enfance, celle d’un petit Syrien élevé dans une famille salafiste « normale », c’est-à-dire, comme la plupart des garçons autour de lui, en petit terroriste. Adieu à la Syrie gangrenée par l’état tyran. Adieu à la langue arabe par la mise au monde d’une écriture littéraire française. Adieu à l’Orient par la description minutieuse – comme pour ne rien oublier– des événements qui l’ont conduit à adopter puis à rejeter son éducation, à devenir dissident, sur le long chemin des réfugiés vers la France. Ce monde-là qu’il dépeint n’est pas occidentalisé, il est pétri d’Islam, de sensibilité et d’humour. C’est le livre d’un voyage : entre deux pays, deux civilisations, deux langues. Le livre d’un Français.

.

Ma dernière chronique :

interview de David Khara L’interview de David Khara 
Une rencontre organisée lors des Quais du polar avec lecteurs.com m’a offert de rencontrer David Khara, un auteur polar/imaginaire des plus agréables et des romans que j’ai hâte de découvrir plus en détails.

.

Ma prochaine lecture :

Il ne me reste plus que 6 romans à lire d’ici le 3 mai parmi les 30 de la sélection, ma prochaine lecture sera forcément l’une de ceux là 🙂

.

Mes dernières acquisitions :

Aucune cette semaine

Bonne semaine à tous

.

L’article C’est lundi…Que lisez-vous? est apparu en premier sur Murmures de Kernach.


wallpaper-1019588
Oblivion song tome 1 : nouveau titre de robert kirkman chez delcourt
wallpaper-1019588
L'homme qui voulait aimer sa femme
wallpaper-1019588
Les méchants de l'Histoire, tome 1 : Dracula - Bernard Swysen & Julien Solé
wallpaper-1019588
Tsé-Tsé
wallpaper-1019588
Hello
wallpaper-1019588
Throwback thursday ► les joyaux cachés #.18
wallpaper-1019588
#9 Coffee & RomanceWeek-end de la Romance du mois de Septembre
wallpaper-1019588
Les Pantins Marionnettistes, volume 1 : Le château des brasseurs d'air