Stigmatis, le sceau des insurgés (Bonacina Isaura)

Stigmatis, le sceau des insurgés (Bonacina Isaura)

Disponible sur Amazon et Evidence éditions

Stimatis, le sceau des insurgés (Bonacina Isaura)


Auteur : Bonacina Isaura

Éditions Evidence

Paru le : 09 Septembre 2017

487 pages numérique (epub)

Thème : Thriller militaire

  *******

Résumé :

« Ivy Naicetone a vu sa vie basculer du jour au lendemain.

Agent pour un organisme privé de haute sécurité, elle n’est désormais plus que l’ombre d’elle-même depuis son accident sur le terrain et l’annihilation de son équipe. Les responsables ? Un groupe d’individus se faisant appelé le « Sceau des Insurgés », les nouveaux ennemis d’un gouvernement trop laxiste.

Malgré sa souffrance et ses angoisses, elle devra faire face à ce lot de nouveauté qui s’imposera de lui-même. Partagée entre sa rééducation et son désir d’action, Ivy Naicetone parviendra-t-elle à retrouver les responsables de son état et mettre fin à ce groupe de rebelles qui sévit désormais, brisant la sérénité de tout un peuple ?»

La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

Vestiges : la reine oubliée (Rose Royl)

17/20

Je remercie les éditions Evidence ainsi que Jennifer pour la lecture de ce livre numérique. C'est la couverture qui m'a attiré et sans avoir lu le résumé, j'ai fait la demande pour cette lecture. Et je ne regrette pas le moins du monde !

Ivy Naicetone est militaire dans une unité très particulière. Une de ceux dont on ne connait pas l'existence, une de ceux qui sont là dans l'ombre pour sauver des otages par exemple sans que le gouvernement ne soit au courant (enfin, tant qu'il ferme les yeux...) Ivy va tomber dans un piège avec d'autres hommes de son unité. Elle seule va s'en ressortir, mais pas indemne. Après de longs mois de coma, elle se réveille, le corps meurtri, la douleur permanente. Réapprendre à marcher devient un véritable parcours du combattant. Et si derrière tout cela il n'y avait pas qu'un seul piège mais toute une machination ?

« Sur ces mots, il se rapprocha de moi et m’embrassa le front avant de déposer un pistolet sur la table, à côté des autres objets d’entraînement, et quitta la pièce.
Son geste d’affection me paralysa et je sentis mes joues se remplir de chaleur.
Comment pouvais-je lui en vouloir ? Il essayait de faire du mieux qu’il pouvait, il ne faisait pas partie de cet univers…
Nous étions deux âmes égarées dans un monde dont nous ne connaissions que la théorie…»

Une histoire qui démarre au quart de tour. Nous suivons cette jeune femme de 24 ans qui fait partie d'une unité spéciale. Lors d'un "transfert" leur véhicule est miné. Elle s'en ressort après de longs mois de coma. Seule sa volonté, qui est parfois défaillante, lui permet de tenir. Plus nous avançons dans l'histoire et plus le récit devient complexe. D'ailleurs ce dernier est coupé en deux parties. La première est centralisée sur Ivy qui doit devenir une autre pour que tous la croit morte. Il ne s'agissait pas d'un simple piège, il fallait la tuer. Ce qui n'est pas le cas. Cette première partie montre ce qu'elle va traverser afin de réussir à marcher, à retrouver un semblant de liberté. Car lorsque l'on est dans un tel système, personne n'est réellement libre de faire ce qu'il désire. Tout est programmé, étudié à la loupe afin d'éradiquer au besoin ceux qui pourraient trop en savoir ou en voir.

« Je travaillais pour un groupe privé, l’ASSLI, l’Agence de sécurité et de service de liaison internationale. Officiellement, nous étions une immense société d’agents de sécurité, de gardes du corps. Nous réalisions des prestations de défense personnalisée… Nous avions évidemment de véritables employés pour ces fonctions, mais, quand la mission était un peu plus compliquée ou dangereuse, alors l’ASSLI envoyait des agents tels que moi sur le terrain. C’était comme cela que nous commencions dans cette entreprise. Plus nos missions étaient réussies, et plus nos formations s’accéléraient, faisant de certains d’entre nous des agents hauts gradés, utilisés pour d’autres types d’actions telles que la libération d’otages. Nous agissions, officieusement, pour certains gouvernements. »

Et puis la seconde partie fait état de tout ce qu'elle va devoir faire pour trouver celui qui est derrière tout cela. Qui tire les ficelles ? Qui lui en veut au point de vouloir toucher toute sa famille et la mettre six pieds sous terre. D'intrigues en mission, de confiance en trahison, il est très difficile de démêler le vrai du faux. Certains jouent double jeu, d'autre sont de parfaits criminels et les derniers au contraire sont juste bien dans leurs baskets.

Ivy est un personnage qui est très complet autant physique que psychologique. Nous suivons son évolution au sein du complexe médical. Ses souffrances, ses doutes, son espoir de s'en sortir un jour et puis il y a cette petite étincelle pour ce James. Elle est forte physiquement et après un tel accident, il est normal de la voir dans tous ses états. Son passé a beau l'avoir rendu dur émotionnellement, la perte de sa vitalité la met plus bas que terre. Pourtant, avec du temps et des personnes qui l'entourent, elle va réussir à donner le meilleur d'elle-même. Malgré les cicatrices, malgré le fait qu'elle ait du mal à se regarder, elle va tenter le tout pour le tout pour pouvoir marcher sur ses deux pieds. Plus de fauteuil, plus de cannes, juste elle. Entrée si tôt dans l'armée, un père et un frère perdu dans différentes guerres, sa vie était toute tracée. C'est une battante et rien ne l'empêchera d'arriver à ses fins.

« Durant plusieurs semaines, nous bataillâmes contre le Sceau des Insurgés, démantelant ainsi une dizaine de forteresses identiques à la première.
Malgré les centaines de morts que nous faisions à chaque intervention, aucun terroriste ne se rendait sans échange de coups de feu, de bombes, de fusillades.
Nous n’aurions plus aucun répit, plus aucun repos, jusqu’à ce que leur chef, le responsable de ces carnages, ne soit mis hors d’état de nuire. »

Autour d'elle gravite quelques personnages : James, Rick, Baudry, Leprince, Axel... Il n'y a pas que des hommes, mais dans ce monde, c'est souvent le cas. Des amis, des compagnons d'armes, des responsables, des manipulateurs... Comme dit plus haut, difficile de savoir qui est vraiment honnête, qui ne l'est pas. Qu'attendent-ils de cette jeune femme qui a déjà donné tout ce qu'elle pouvait à l'Agence ? J'ai été prise dans le récit en les suivant tous avec avidité. Savoir qui était qui, qui cache quoi comme secret. Et puis le fameux sceau des insurgés qui prend de plus en plus d'ampleur. Est-ce le bien ou le mal ? Comment faire la différence ?


« Après avoir informé Rick de l’heure et de la position de notre départ de ce soir, nous devions attendre en restant discrets. Assis à la terrasse d’un café, surveillant la voiture de police qui effectuait sa ronde, nous dûmes changer de position après un second passage de celle-ci. D’un pas tranquille, pénétrant dans le centre commercial, nous ressortîmes rapidement par une des premières issues de secours, avant d’accélérer et de trouver un autre endroit où nous dissimuler. Quoi de meilleur qu’un cinéma ? Agissant comme un couple tout à fait normal, nous prîmes le temps de choisir notre film, même si, au final, le premier de la liste fut celui sélectionné. Nous nous rendîmes posément dans la petite salle vide, tandis que la diffusion commençait. Nous étions sereins pour au moins deux heures. Collés l’un à l’autre, comme deux adolescents, essayant de suivre ce que nous avions devant les yeux, en espagnol non sous-titré, nous finîmes par nous tordre de rire.  »

Le fait qu'Ivy se retrouve dans un petit village me fait penser que c'est voulu (par l'état) de la maintenir dans un recoin de la société pour qu'elle ne fasse pas de vagues. Ce qui se passe en elle est prenant. Proche de la dépression elle tombe au plus bas pour remonter pas à pas. C'est le cas de le dire. La plume de l'auteur est fluide, sans compter qu'elle nous envoi des flashs de son passé pour que nous puissions mieux comprendre sa psychologie et son état émotionnel.

En conclusion, un livre que j'ai beaucoup aimé. Une histoire qui pourrait même amener une suite au vu du final. Complicité, traitrise, vengeance, règlement de compte et autre du même genre, de quoi satisfaire le plus grand nombre de lecteurs.

 

Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
Superman american alien : un portrait fort juste de max landis
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
L’homme de Grand Soleil
wallpaper-1019588
"Je suis l'ombre de fils".
wallpaper-1019588
#2 Coffee & RomanceBilan - Lectures communes du mois d'Avril
wallpaper-1019588
J’ai perdu Albert – Didier Van Cauwelaert
wallpaper-1019588
Bissextile - Eric Russon ♥♥♥♥♥