Clash, tome 3 : passion dévorante (Jay Crownover)

Clash, tome 3 : passion dévorante (Jay Crownover)

Disponible sur Harlequin

Le masque du silence - Livre 1 (Charlène Gros-Piron)


Auteur : Jay Crownover

Éditions Harlequin &H

À paraitre le : 04 Avril 2018

317 pages numériques (epub)

Thème : New Adult

  *******

Fait partie de la série

Clash

Résumé :

« Le seul homme qu’elle désire. Le seul qu’elle devrait fuir.

La façon dont elle le regarde, le rouge sur ses joues quand ils se croisent… Church n’a aucun doute sur l’attirance que Dixie éprouve pour lui. Avec n’importe quelle autre femme, il en aurait profité depuis longtemps. Mais Dixie Carmichael est la jeune femme la plus lumineuse et bienveillante qu’il ait jamais rencontrée, aussi s’est-il juré de ne pas lui faire de mal. Voilà pourquoi il l’a toujours maintenue à distance. Seulement aujourd’hui Dixie est la seule à pouvoir les aider, lui et sa famille. Alors si pour cela il doit la manipuler, tant pis… »

La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

Clash, tome 3 : passion dévorante (Jay Crownover)

14/20

Je remercie NetGalley ainsi que la maison d'édition Harlequin pour m'avoir permis de lire la suite de cette série. J'avais beaucoup aimé les deux premiers donc autant continuer afin de découvrir d'autres personnages.

Dixie travaille dans un bar avec entrain, toujours le sourire aux lèvres, toujours à vouloir aider les autres. Church la surveille de très près. Ancien de l'armée il ne s'ouvre pas facilement aux autres. Autant elle est la lumière, lui il est l'ombre. Elle aurait adoré être dans ses bras, mais cela semble impossible. Chruch est de ces hommes qui ne garde pas les femmes. Il sait parfaitement ce qu'elle ressent pour lui, enfin il sait qu'elle a envie de l'avoir dans son lit, mais pour le reste, tout est succinct. Alors que l'amitié semble précaire entre les deux, il va avoir besoin de son aide : retourner auprès de sa grand-mère qui vient d'avoir un accident, après dix années sans voir sa famille. Pour cela, il a besoin qu'elle se montre, pour faire croire que c'est à cause d'elle qu'il n'est pas revenu. Simple et pourtant lorsque les accidents semble arriver plus vite que des abeilles sur un pot de miel, il y a bien plus qu'une petite histoire de famille.

« — Origines ethniques : toutes. C’est bon à savoir, dit-il en haussant les sourcils.
Sentant mes joues s’enflammer, je me cachai les yeux en signe de défaite. Il n’allait pas arrêter, tant qu’il ne serait pas arrivé au bout de la liste.
— Sportif, ayant fait des études, occupant un emploi rémunéré, n’ayant pas de problème avec les enfants. Waouh, tu es un peu difficile, là, Dixie !
Je fermai les yeux pour ne plus le voir se moquer de moi... »

L'histoire de famille concernant Church est intéressante, à pleurer dans les chaumières, ou presque. Sa maman est décédée alors qu'il était très jeune, son père adoptif a fait ce qu'il a pu entre lui et son petit frère. Le mal-être de Church est profond, il est parti dans l'armée pour oublier tout ce qu'il a vécu. Oublier le mal émotionnel qui le ronge, quitte à bannir tout sentiment. Dixie est tout le contraire. Malgré l'accident de moto de son père qui l'a mis dans un fauteuil roulant, elle reste positive à toute épreuve. Seul hic, elle écume les sites de rencontres afin de trouver la perle rare. Sauf que c'est lui sa perle rare.

J'ai beaucoup aimé Dixie, franche, belle, intelligente, prête à tout pour les autres, quitte à s'oublier. Une scène particulière prouve qu'elle pense toujours aux autres avant de voir si elle peut rester en vie. Elle a beaucoup de pêche et ne se laisse pas marcher sur les pieds, même pas lorsque Elma tente de la déstabiliser. Elle tente de refouler ses sentiments pour Church qui, au final, elle ne le connait pas si bien que cela. Plus elle en apprend sur lui et plus son coeur s'ouvre de plus en plus.

« — Qu’est-ce qui vous empêche d’être heureuse les jours où vous ne souriez pas, Miss Dixie ?
Elle semblait véritablement curieuse et, maintenant que j’étais lancée, je n’arrivais pas à contenir la vérité dans ce petit coin douloureux de ma tête où je l’avais laissée.
— J’adore mon boulot et j’aime ma vie. Mais j’attends pourtant quelque chose de différent. Quelqu’un qui m’aimerait tant que je serais sûre de ne jamais connaître la fin de cet amour. Je voulais une grande famille et une belle maison avec des fleurs dans le jardin. Je voulais le genre de bonheur qui n’existe que quand les rêves se réalisent. »

Church est un homme qui a vécu bon nombre de "problèmes". La famille, la guerre, il n'arrive pas à se sortir de ce passé qui le ronge. Il refuse le bonheur, son dicton pourrait être : Le bonheur ne dure jamais, seul le malheur est à la portée de chacun". Dès qu'il touche ce fameux bonheur, un malheur arrive. C'est pour cela qu'il s'interdit tout sauf la luxure. Pourtant avec Dixie, c'est différent. Il ne veut pas la toucher de peur de lui faire du mal. Il pense si souvent à sa mère et à tout ce qui s'est produit par la suite qu'il ne peux se laisser aller. Son esprit est bloqué sans possibilité de pouvoir avancer.

C'est un peu ce que je reproche à cette histoire. Le fait que Church tourne en rond dans ses pensées. Il joue au jeu du chat et de la souris avec Dixie, elle est très heureuse de ce qu'il lui donne, même si ce n'est pas tout ce qu'elle désire. Mais il est long à se décider ! Ce qui fait que j'ai eu du mal avec cette partie de l'histoire.

Pour le reste, j'ai bien aimé la "traque" dont ils font l'objet. Rapidement on se doute de qui est derrière tout cela. L'esprit dérangé est vraiment n'importe où ! Des situations qui restent dans le domaine de l'improbable pour certaines et d'autres complètement dans la réalité. Le danger rôde et ne s'embarrasse pas de fioritures.

« J’étais très contente d’explorer ces deux terrains avec lui, bien sûr, mais plus on se rapprochait, sur le plan physique et émotionnel, plus je voulais l’entourer de mes rêves et de mes promesses. Il m’avait dit que je méritais de faire passer mes désirs en premier, d’avoir tout ce que je voulais, mais c’était lui qui maintenait hors de ma portée la chose que je désirais le plus.
Les clés à la main et la tête dans les nuages, j’évitai de justesse un énorme 4x4 noir, qui avait surgi beaucoup trop près de moi. Assez près pour sentir la chaleur du moteur. Pour apercevoir mon reflet apeuré dans la carrosserie brillante, et pour qu’une seconde plus tard je me retrouve nez à nez avec le conducteur. »

Les personnages secondaires sont attachants. Je pense à Jules, Elma, mais aussi Wheeler. Chacun tourne autour de l'un ou l'autre, voire même les deux personnages principaux et les font soit avancer, soit reculer. entre ceux qui veulent le bien des autres et ceux qui ne voient que leur nombril, il n'y a pas beaucoup de choix. Et puis le fait d'être noir et d'avoir aimé une femme blanche dans le Mississippi fait forcément rager certains. Jules est un beau-père aimant qui travaille dans la police. La loi et le respect font partie intégrante de ce personnage. Il n'aime pas qu'on lui mente et qu'on lui cache des choses. Mais il est rempli de pardon. Entre lui et Church il y a beaucoup de non-dits, de mensonges et d'omission. Pour ne pas blesser, pour ne pas faire souffrir inutilement.

« — Tout va bien, fiston ?
Je m’apprêtais à hocher la tête, quand un ado entra dans mon champ de vision. Grand, dégingandé, Dalen était mon portrait craché au même âge. Il avait la peau d’un doré sombre et les mêmes cheveux que moi, ni bruns ni blonds. Ses traits tenaient plus de son père, mais ses yeux étaient les miens, noisette avec des touches du bleu océan de ceux de notre mère. Il n’était plus un bébé, ni un enfant. Il était devenu un jeune homme plein d’une colère que trahissaient ses yeux plissés et sa tête penchée d’un air défiant. Je ne l’avais pas vu grandir, je ne l’avais pas vu devenir une personne dont je serais fier, et si dans le désert il avait été facile de l’oublier, dans la maison de mon enfance, c’était impossible. »

En conclusion, je l'ai apprécié un peu moins que les deux premiers tomes de cette série. Le tourne-en-rond de Church m'a fait soupirer à plusieurs reprises. Par contre son passé est bien décrit et Dixie est une pépite. Deux personnalités qui sont totalement opposés et qui vont devoir avancer afin de retrouver un semblant de vie normale. Et puis il y a de l'humour !

 

Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

#ClashT3:passionDévorante #NetGalleyFrance


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
Superman american alien : un portrait fort juste de max landis
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
L’homme de Grand Soleil
wallpaper-1019588
"Je suis l'ombre de fils".
wallpaper-1019588
#2 Coffee & RomanceBilan - Lectures communes du mois d'Avril
wallpaper-1019588
J’ai perdu Albert – Didier Van Cauwelaert
wallpaper-1019588
Bissextile - Eric Russon ♥♥♥♥♥