Zykë l'aventure (Thierry Poncet)

Zykë l'aventure (Thierry Poncet)

En vente sur Amazon

World of Warcraft, tome 1 : Traveler (Greg Weisman)

Auteur : Thierry Poncet

Éditeur : Taurnada éditions

Paru le : 12 Octobre 2017

360 pages papier

Thème : Aventure

  *******

Résumé :

« Au fond d'un PMU de la rue du Faubourg-Saint-Martin, je tends le texte d'une de mes nouvelles à l'aventurier de la mine d'or. Il lit les premières lignes et déclare : « C'est toi » comme il cracherait deux écorces de graines de tournesol. Il aurait pu dire : « Je viens de décider de t'emmener avec moi, aussi ton destin va-t-il basculer dans les minutes qui suivent, tu vas connaître le monde entier, les grandes ivresses, le sexe, l'amour et le danger, et tu vas devenir écrivain d'une manière que tu n'aurais jamais imaginé. » Mais non. Juste : « C'est toi. » L'incroyable odyssée autour du monde, au sommet du succès littéraire et au cœur de l'amitié de deux hommes que tout oppose. Un récit trépidant et truculent, dur et drôle, invraisemblable et vrai : inlâchable. »

La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

World of Warcraft, tome 1 : Traveler (Greg Weisman)

17/20

Cela faisait un sacré moment que j'ai ce livre et ce n'est pas l'envie de vouloir le lire, juste le manque de temps au moment où je l'ai eu. Et puis il est parti sous la pile à lire des services presses (honte à moi) mais il est ressorti bien vite. Seul hic, le moyen de parvenir à mon pc, ce qui est dorénavant fait ! Je remercie vraiment beaucoup la maison d'édition Taurnada pour leur patience et pour l'envoi de ce livre.

Niveau couverture, elle est sobre, noire comme la plupart de ce qui se passe dans le livre et pourtant l'écriture apporte la lumière et l'espoir qu'il y a du bon parfois. Quant au texte... J'espère rendre justice à l'auteur, parce que je me suis éclatée à la lecture.

Dans les années 1980, m'sieur Poncet fait une rencontre qui va bouleverser son quotidien en la personne de Zykë. Aventurier dans tous les sens du terme, ils vont parcourir le monde afin d'écrire, de découvrir le sexe, la drogue, l'alcool, mais ce n'est qu'une façade. L'aventure avec Zykë ne sera pas simple, ne sera pas sans embûches, mais c'est une aventure qu'il faut vivre, peut-être pour se sentir vivant ?

« Zykë lui explique patiemment qu'il est en train de perdre son temps :

- Nos papiers sont en règle et nous ne transportons rien d'illégal.

L'autre ne peut pas s'empêcher de rigoler.

- Ecoute, hombre, je suis un officier de police. Dans la police, on nous enseigne à reconnaître les bandits. Et toi, tu es un bandit !

Zykë ne lui dénie pas son sens de l'observation poulardière.

- Tu as raison, avant j'étais un bandit, mais maintenant je suis un écrivain.  »

Il y a des livres comme cela qui vous donne envie de parcourir le monde, pas forcément à leurs manières, mais de voir autre chose que la rue d'à côté. Une machine à écrire, des feuilles de papier et de l'aventure à foison. Pas de questions, juste un "on part quand" et c'est parti. De découvertes en découvertes, nous suivons les pieds dans l'eau, ou le sable, la boue également, les héros dans les profondeurs de la terre. La noirceur du monde, les bars sombres, les prostituées dans les rues, la drogue à profusion, l'alcool évidemment, mais il y a plus que cela. En grattant la couche de crasse, on y retrouve l'amitié, l'amour, la luxure certes, mais ce n'est qu'un exutoire de bourses pleines pour pouvoir mieux écrire.

La France, l'Afrique, l'Asie, l'Australie, l'Europe, le voyage est un long chemin vers la gloire. Celle de Zykë qui n'a aucune confiance dans les banques, ni les chèques et se fait payer en cash les droits de ses livres. Sortir d'un éditeur avec un sac poubelle de billets, j'adorerais voir cela ! Sans compter leurs manières de faire. Mais les années 80 sont, pour les vieux comme moi :p, des années où beaucoup de choses pouvaient se faire. Et puis revoir la machine à écrire et leur découverte du fameux traitement de texte, waouh ! C'est une évolution autant des personnages que de la société. Une amitié qui ne lâche pas malgré les obstacles.

L'écriture est crue sans l'être. La réalité est mise à nue. Elle peut paraître dérangeante, glauque et pourtant il y a toujours cette petite étincelle qui brille dans le noir. Probablement une lune trop basse. Littérature et confiture... Moins on en a plus on l'étale ? C'est une question que je me pose en écrivant mon avis et je n'ai pas encore de réponse. Et sincèrement cela ne me dérange pas. Pour ma part, ce livre pourrait être comparé à du pain croustillant par moment, de la brioche à d'autres et pleins de petits pains avec des saveurs différentes (mes parents étaient boulangers, la comparaison me vient très facilement) où Zykë et m'sieur Poncet nous agrémentent de leurs savoirs, connaissances et visions avec une facilité déconcertante.

« Elle s'appelle Indra.

Est née au-dessus d'un étang d'ordures dans les faubourgs de Bandung, une des mégalopoles de l'île voisine de Java, il y a, pense-t-elle, vingt-cinq ans, peut-être vingt-huit.

Était une gaminette aux nichons naissants à l'heure de son premier micheton.

A fait la pute, depuis, aux quatre coins de l'archipel.

Sa peau, c'est du miel, chaud comme une flaque de soleil, doux comme un cuir fin.

Ses yeux, deux lacs d'huile noire.

Son odeur, un souffle de vanille et de poivre.

Sa voix, un chant rauque. »

Les personnages, parlons-en de ceux-là ! Les hommes des cavernes sont de sortie ! Tout est bon pour faire la fête. Putes à volonté, shit en barre, en boule, en cigarette, alcool à gogo ! Le mélange donne souvent des scènes particulières. Le désert et la soif, les vols et grenouilles de bénitiers. Pas de détails dans le sexe, pas besoin de toutes manière, on sait qu'ils y vont, avec des femmes bien en chairs, de belles plantes ou un peu moins, voire beaucoup moins. Mais qu'importe, l'ivresse est bien présente. Le plaisir par tous les pores de la peau. M'sieur Poncet vit une vie de folie. Il a besoin de se découvrir, de devenir un homme (et il le deviendra très rapidement). Petit auteur, il veut apprendre auprès d'un grand. Son aventure se fera autant avec Zykë et ses compagnons (qui changent régulièrement) que seul. Le travail autour de tous ces personnages (réels) est vraiment gratté jusqu'au bout des ongles. Entre les deux c'est un échange, une symbiose au niveau de l'écriture. L'un parle, l'autre écrit. Une fidélité exemplaire.

« Eh bien si... Il a quand même réussi à me surprendre. Je demande : 

- Comment ça mon tour?

Il aspire une longue bouffée de joint, la rejette.

- On va écrire un roman signé de ton nom.

- ...

- ça fait des années  que tu me sers avec fidélité. Il est temps que tu aies ton bouquin à toi... »

Divers voyages qui nous montrent énormément d'aspect de la société. La jouissance est là, présente, sous toutes ses formes : Sexuelle, Intellectuelle, il n'y a que cela qui fait tourner le monde. Du piment, des répliques qui tapent là où cela fait mal, des mots qui se suivent, se coupent, usent de points finaux pour reprendre plus loin. Le souffle est court. Un besoin irrépressible d'être libres dans un monde où les contraintes ne cessent de créer des murs entre les gens.

Une très belle découverte de ces hommes qui ont cramé leurs vies par les deux bouts, sans oublier de rester eux-mêmes. Et sinon, on part quand ?

Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
La mélancolie du kangourou de Laure Manel
wallpaper-1019588
La Saison des feux - Celeste Ng
wallpaper-1019588
Toi aussi, élis ton prix Nobel de littérature
wallpaper-1019588
Sans héritage tome 1 : Lucien Louis Marie
wallpaper-1019588
Joyeux Noël avec la marque Comme Avant
wallpaper-1019588
Lettres du Père Noël par J.R.R. Tolkien
wallpaper-1019588
Un Noël à Covent Garden - Jules Wake
wallpaper-1019588
Top Ten Tuesday (n°38)