Marquis ou Lord, de Marie Laurent

Chassés-croisés…

Chéri (tournant les pages d’un album photo): Tu te souviens de ma grande-tante Maguy, qu’on a vu cet été. Et bien là, elle avait 20 ans. Et l’homme qui est à côté d’elle, c’était un ex-fiancé.
Moi (curieuse): Ah oui ?
Chéri (tapotant la photo): Il s’appelait Martin… Il aimait passer du temps avec Maguy et sous un coup de tête, il l’a demandé en mariage. Elle a dit oui sous la pression de ses parents, car c’était un bon parti. Mais au jour j, le fameux Martin s’est enfui avec une cousine de Maguy.
Moi (stupéfaite): Non! La pauvre ! En fait, pas vraiment…  En y réfléchissant, elle échappe à un mariage malheureux.
Chéri (en riant): Oui, d’autant plus qu’elle est tombée amoureuse d’un des cousins de ce cher Martin, Louis. Comme quoi ! Un  drôle de chassé-croisé qui a tout de même fait deux mariages heureux.

Marquis ou Lord, de Marie Laurent

AUTEUR: Marie Laurent
TITRE: Marquis ou Lord
ÉDITEUR, ANNÉE: Gloriana Editions, 2018
NOMBRE DE PAGES: 123 pages

Ah, l’amour ! Comme cela peut être compliqué… Mais pourtant si beau quand il est partagé… Alors que la Saint-Valentin va venir nous faire un petit coucou (comme chaque année) et que je m’amuse à crever les ballons en forme de coeur (comme chaque année), je vais vous parler d’un couple… Plus particulièrement de deux couples: l’un qui m’attendrit et l’autre qui a tendance à m’horripiler.  Voici « Marquis ou Lord » de Marie Laurent.

Résumé:
Londres, 1816,
À la suite de hasards malencontreux, Grace et Rebecca Stanton, deux sœurs sans fortune, se retrouvent fiancées aux frères Belmont qu’elles n’aiment pas : la première au marquis en titre, personnage peu attractif, féru de malacologie, et la seconde au cadet, Dale, un être séduisant et léger. Mais le séjour à Dorchester Manor où doit se dérouler le double mariage va réserver bien des surprises aux membres des deux familles, du marquis aux deux plus jeunes sœurs Stanton.

La famille Stanton a connu, ces dernières années, un revers de fortune suite aux parties de cartes peu chanceuses du père. Avec des finances moins florissantes, ils ont dû vendre leur belle demeure familiale pour vivre dans celle de leur tante Elizabeth, sœur de leur défunte mère.  Au vu de leurs conditions, ils semblent être bien difficiles de penser trouver un riche parti pour les deux aînés, Grace et Rebecca.  Mais le destin aime être farceur. Après avoir participé à un bal organisé, Grace se retrouve fiancée au marquis de Belmont qui n’est guère son genre. Puis c’est au tour de Rebecca, au frère de celui-ci qui est bien trop bellâtre à son goût. Et alors que la date du mariage s’approche, un croisé-amoureux se met en place… Quel couple va se présenter face à l’autel ?

Lors que j’ai commencé ma lecture, je n’ai pu m’empêcher d’avoir un petit sourire en découvrant les 4 sœurs de Stanton. Il est clair que l’autrice s’est un peu inspirée de nos chères soeurs Bennet. On peut déceler chez Rebecca quelques traits d’Elizabeth et chez Grace, un physique proche de Jane. D’ailleurs, peut-être est-ce un petit clin d’œil de la part de l’autrice, une autre oeuvre de Jane Austen est citée dans le récit, « Emma » dont l’un des thèmes est…  Les chassés-croisés amoureux !

Bref ! A travers les personnages des deux soeurs aînées Stanton, l’autrice nous présente une romance douce, mais très prévisible. On se doute très vite quel chemin va prendre le récit et la conclusion qu’elle va lui être apportée. Personnellement, ce point-là ne pas vraiment gêner. Je voulais une jolie histoire d’amour se déroulant au XIXème et l’on a le droit à deux !

J’ai pu voir se former deux couples au style bien différent: 
– Il y’a celui qui m’a beaucoup touché au vu de leurs caractères, de l’évolution de leurs sentiments après avoir dépassé les souvenirs de leurs chamailleries d’enfance. Ils ne sont pas des gravures de modes (et cela fait du bien, merci ! Bien que je trouve l’autrice bien trop dure pour le jeune homme)  et il y’a une telle alchimie… Vous avez compris, je les ai adoré.
– Mais, concernant le second couple, je n’ai vraiment pas aimé. Pour moi, leur histoire d’amour arrive bien trop vite et, s’ils sont attirés l’un vers l’autre, c’est à cause de leurs beautés physiques. Je ne vois que cela. Leur amour est creux, sans étincelles… Bref! Oubliable.

En dehors des deux couples, les autres personnages sont plus ou moins intéressants. Le père des 4 sœurs est assez effacé et ne fait vraiment pas le poids contre la tante des jeunes filles. Certes, elle est horripilante, mais d’un autre côté, c’est une femme vraiment libérée avec sa sexualité, surtout lorsque l’on connaît les mœurs de l’époque et cela m’a bien plu. Puis nous avons les deux petites sœurs, Céleste et Frances, qui s’affirment plus dans les dernières pages et dans l’épilogue. D’ailleurs, celui-ci m’a laissé perplexe. Est-ce que cela signifie qu’une suite est à prévoir ? Je l’espère bien, car sinon ce serait une drôle de fin.

Conclusion:

Si vous désirez une petite romance historique pour passer la journée de la Saint-Valentin, je vous invite à découvrir ce roman.
Le style de l’autrice est agréable et teinté d’humour lorsqu’elle nous raconte les mésaventures des filles Stanton.
J’ai vraiment passé un bon moment, malgré un des couples bien fades à mon goût et que la condition de la femme de la société ne soit traitée qu’à la surface.

Je souhaite une bonne Saint-Valentin à tout ceux qui la fêtent. Pour ma part, je vais continuer à crever des ballons en forme de cœur avec Chéri. Pour le moment, il mène à  3 points 😁.

( Image à la une de Niroot Puttapipat )


wallpaper-1019588
L'exception de l'illustration en littérature jeunesse exposée en primeur à Strasbourg avant de rejoindre sa nouvelle fondation suisse
wallpaper-1019588
Tombent les cheveux
wallpaper-1019588
News : Tout autre nom - Craig Johnson (Gallmeister)
wallpaper-1019588
Déracinée de Naomi Novik – La réécriture d’un conte polonais !
wallpaper-1019588
Calendar Girl Juillet - Audrey Carlan
wallpaper-1019588
In My Mailbox #249
wallpaper-1019588
Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance de Penelope Douglas
wallpaper-1019588
Agatha Raisin enquête, tome 8 : Coiffeur pour dames • M. C. Beaton