Tout pour toi (Sara Agnès L.)

Tout pour toi (Sara Agnès L.)

Disponible sur Amazon

Tout pour toi (Sara Agnès L.)


Auteur :  Sara Agnès L.

Éditions Auto-édité

Paru le : 08 Décembre 2017

460 pages numériques (epub)

Thème : Romance érotique

  *******

Résumé :

« Une rencontre explosive entre une princesse et un dragon…

Quand Jay rencontre Kate, au bar, il lui fait un numéro de charme auquel la jolie rousse n’est pas insensible, bien au contraire! Mais quand il tente de l’attirer dans un coin discret, et que la jeune femme le repousse, il comprend qu’il s’est bien fait avoir : cette fille est vierge! C’est à peine si elle a l’âge légal pour être dans ce bar!

Si Kate apprécie avoir eu l’attention d’un type baraqué et tatoué, c’est surtout parce qu’il n’a rien à voir avec les garçons de bonnes familles qu’elle connaît. Jay est un homme, pas un gamin. Et même si elle a refusé ses avances avant que l’irréparable ne soit commis, elle est consternée quand des photos de sa danse lascive avec son cavalier font le tour des réseaux sociaux… et de son école!

Pour éviter d’avoir une mauvaise réputation, elle retourne au bar et demande à Jay qu’il fasse office de petit ami jusqu’à la fin de l'année scolaire. Amusé par sa proposition, il refuse l’argent, et exige plutôt des faveurs sexuelles. Choquée, Kate refuse et, de négociations en négociations, accepte de de faire un essai, mais à une condition : il ne doit surtout pas toucher à sa virginité! Jay accepte, déterminé à la faire changer d'avis. Mais à quel prix? »

La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

Tout pour toi (Sara Agnès L.)

16/20

Par le biais du site simplement, j'ai eu la chance de découvrir l'un des derniers romans de Sara Agnès L., que je remercie par ailleurs. Je ne suis pas sure d'avoir déjà lu un de ces livres et comme j'ai une amie qui ne jure que par elle (ou presque) je me suis dit qu'il fallait tenter le coup.

La couverture va avec le fait que c'est un érotique, mais aussi dans la douceur. J'adore les cheveux de la femme en plus. Le récit est à deux voix, pas forcément d'un chapitre à l'autre, et j'aime bien la façon de voir de l'un et de l'autre.

Kate McGregor et Jay Preston. Deux personnages différents totalement et que rien ne semble pouvoir rapprocher. Pourtant il a suffit d'une soirée pour que tout bascule. Kate va avoir 18 ans dans quelques heures et elle décide d'aller au "Banditos" avec ses deux meilleures amies, Annie et Gisèle. Le bar le plus branché et le plus "adulte" de sa ville. Jay prend la place du videur quelques minutes et tombe nez-à-nez avec les trois filles qui ne sont pas majeures. Impossible pour elles d'entrer. Sauf qu'en usant de son charme, Kate arrive à les faire entrer pour une heure. Jay est légèrement bourré et tente sa chance auprès de la belle rousse qu'il imagine plus mature, surtout au vu de ses fringues. Malheureusement c'est la déconfiture, il s'avère qu'elle est vierge et ne compte pas aller plus loin qu'un simple flirt. Tout aurait pu se terminer là (et nous n'aurions pas eu de livre sinon :p) mais deux photos d'eux deux se retrouvent sur les réseaux sociaux. Même si sur le coup elle les a trouvé bien, sa réputation commence à devenir celle d'une salope. Afin d'arrêter tous ces ragots avant que cela ne dégénère, elle va retrouver Jay et lui proposer un marché. Sauf que le marché va devenir un vrai parcours du combattant.

« Elle hocha la tête en me jetant ce regard rempli de tendresse. Je détestais ce regard. À croire que j’avais encore quinze ans dans la tête de ma sœur ! Quand elle quitta le Banditos, je m’accoudai devant un client et entrepris de lui faire la conversation. Discuter, c’était le seul moyen pour que la soirée passe vite, et pour que les types reviennent se bourrer chez nous. »

L'histoire est simple et réaliste malgré tout. Deux mondes qui s'opposent, une fille de la haute qui ne prend pas les gens de haut, enfin pas toujours. Et un homme qui se débrouille comme il peut pour survivre, auprès d'un père qui boit entre autre, aidant sa soeur à garder le bar de la famille en "vie". Aux premiers abords tout les séparent, mais au final, être née avec une cuillère en argent ne signifie pas avoir tout et tout réussir. Bien au contraire, les sacrifices sont bien plus grand qu'une personne qui ne vient pas du même milieu ne pourrait pas comprendre. Ce n'est pas original car c'est du déjà-vu le fait de confronter deux mondes différents, par contre c'est original la façon dont l'auteur met en place les éléments. Chacun des deux à une vie qui ne lui appartient pas, enfin pas vraiment. Ils vivent avec leur passé, leur envie, leur besoin.

Kate, ou Katerina est née dans le bon côté de la ville : High Valley. Son père est un avocat réputé qui ne vit que pour son travail. Sa mère est peu présente également. Cette jeune femme est vierge et compte le rester. Elle n'attend pas le prince charmant et n'a jamais vu le loup. Sérieuse, elle adore tout ce qui touche à l'art, aimant elle-même peindre et prendre des photos. Son père veut (et non pas aimerait) la voir entrer dans son cabinet d'avocat. Elle a donc une voie toute tracée qu'elle sera obligée de suivre sous peine de voir son compte en banque sans le moindre sous. Ce n'est pas ce qui lui fait peur. Non, ce qu'elle veut, c'est vivre de sa passion, avoir sa propre vie, ne pas être quelqu'un d'autre. Elle est passionnée, fougueuse et avide d'apprendre.

« Ma mère afficha un air contrit. Peut-être que mon père refusait que je choisisse l’enseignement et qu’elle était sa messagère. Je ne savais jamais quand j’avais mon mot à dire dans les choix qu’avait faits mon père pour notre famille.
— Tu pourrais au moins essayer pendant un semestre ? suggéra ma mère. Si ça ne te plaît pas ou… si tu as de mauvaises notes, peut-être qu’il acceptera plus facilement que tu ailles en enseignement…
— Je n’ai pas envie de perdre un semestre !
— Mais ton père, lui, a besoin de temps pour se faire à la situation. Il espère tellement que tu deviennes avocate, Katerina ! Il m’en parle depuis que tu es toute petite ! »

Jay est le bad boy par excellence. Il aime boire, coucher (pour ne pas dire un autre mot qui pourrait être censuré), bosse comme un malade avec sa soeur, Claudie que j'adore soit-dit en passant, afin de garder le bar de leur père. Il a une réputation de coureur invétéré entre autre, ne mâche pas ses mots. C'est également un homme qui va droit au but, la patience n'est pas une qualité chez lui et les mains sont baladeuses. Il n'a pas de filtre lorsqu'il parle ou agit. Il est doué pour la cuisine, vraiment très doué. Malheureusement son père ne cesse de lui dire que la cuisine c'est pour les femmes. Sans compter qu'un malheur est arrivé il y a quelques années dans le bar, les amputant d'un membre de la famille.


« S’accoudant face à moi, de l’autre côté du comptoir, Claudie m’engueula à voix basse :
— Jay, arrête ces bêtises ! Depuis quand tu t’intéresses aux gamines ? Il n’y a pas assez de filles dans cette ville ? Tu n’es quand même pas en manque !
Au lieu de lui répondre, je grimaçai et reportai ma bière à mes lèvres. Non, je n’étais pas en manque. J’avais même une bonne liste de régulières à qui je pouvais téléphoner si cela m’arrivait, mais Kate était mignonne. Peut-être pas suffisamment pour jouer à touche-pipi pendant un mois, mais son petit côté inaccessible avait quelque chose d’intriguant. Et le fait qu’elle vienne de High Valley n’était pas inintéressant. Même sa virginité commençait sérieusement à me plaire. C’était un défi fort stimulant. Et si je pouvais la rafler avant cette stupide fête de fin d’année, ce serait encore mieux. J’aurais eu le meilleur de tous les mondes.
— Jay, s’énerva ma sœur. Arrête avant que cette histoire t’explose à la figure ! N’oublie pas que cette fille ne vient pas d’ici, et qu’elle a certainement les moyens de te faire chier.
— C’est elle qui a besoin de moi, me défendis-je mollement. »

Entre les deux ce n'est qu'une histoire de contrat, de marché. Un marché de dupe, oui, car tout le monde, même Kate, se doute bien qu'il accepte d'être son petit ami pour la galerie afin de l'attirer dans son lit. Cela serait sa première vierge. Kate n'a jamais touché un homme et lorsqu'elle va devoir le toucher lui, cet homme en puissance, les ennuis commencent pour les deux. C'est un défi permanent pour l'un comme pour l'autre d'aller plus loin sans pour autant la brusquer. Il est doué pour l'attirer dans ses filets, mais elle aussi est capable de grande chose. Les deux se dévoilent au fur et à mesure et on comprend très vite pourquoi Jay déteste ceux de la haute. Même si ce dernier le fait inconsciemment, cela tape sur les nerfs de Kate.

J'ai beaucoup aimé ces deux personnages, mais également ceux qui gravitent autour d'eux. Annie et Gisèle sont drôles et de véritables amies. Il faut savoir faire mal à ses amies pour les faire avancer. Claudie est une vraie mère pour son frère Jay. Les parents de Kate sont tout à fait ce qu'il se doit dans ce monde : bourrés de principes, ne pensant qu'à eux au départ. Par chance, avec le temps et les ennuis qu'ils vont avoir, ils vont se découvrir parents, réellement.


« Ma bouche s’ouvrit de surprise.
— Le charme de ma personnalité ? répétai-je, estomaquée. Au cas où tu ne le saurais pas, Jay a un bar, une moto, des tatouages… À côté de lui, je n’ai rien d’intéressant !
— Mais il vient te chercher demain, me rappela Annie. Montre-lui qui tu es, ce que tu aimes… ce genre de choses.
Elle fit un geste entre Gisèle et elle avant d’ajouter :
— Nous, on t’aime bien, non ?
Je levai les yeux au ciel avant de me mettre à rire comme une idiote.
— Et puis, ces filles ne sont que des pimbêches stupides, tu ne peux pas faire pire qu’elles ! rigola Gisèle. »

Les années passent et les gens changent. Alors que le père de Kate est venu mettre son nez où il ne fallait pas, chacun voit sa vie changer. Ils vont évoluer, prendre des chemins différents. 4 ans ont passé et les sentiments peuvent changer. La vie n'est jamais simple, les personnages tous autant qu'ils sont vont devenir plus matures. Même si la fin est prévisible, le chemin a parcourir pour arriver jusqu'à ce final est rempli de rebondissements. Les rancœurs sont tenaces. Le côté érotisme est prononcé, mais pas vulgaire. En même temps avec un personnage comme Jay difficile de ne pas être aussi sexuel. L'initiation est douce et sauvage à la fois.

En conclusion, une belle histoire qui ne manque pas de sensualité et de surprises. Des personnages qui évoluent de la plus belle des manières. Des protagonistes secondaires qui apportent un plus à l'histoire. Et je me dis que cela serait sympa d'avoir une histoire sur Claudie, parce qu'elle le mérite bien.

Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

 #challengelecture2018jailu


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
Sans héritage tome 1 : Lucien Louis Marie
wallpaper-1019588
Diên Biên Phù
wallpaper-1019588
J’ai perdu Albert – Didier Van Cauwelaert
wallpaper-1019588
Ces jours qui disparaissent - Timothé Le Boucher
wallpaper-1019588
Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance de Penelope Douglas
wallpaper-1019588
Agatha Raisin enquête, tome 8 : Coiffeur pour dames • M. C. Beaton
wallpaper-1019588
Biaka, sauvée! adrienne yabouza
wallpaper-1019588
Jean-Gabriel Causse / Les crayons de couleur