J'aime le sexe mais je préfère la pizza - Thomas Raphaël *** (RL 2017 #6)

Si avec ce titre, les stats de fréquentation de mon blog ne flambaient pas alors je n'y comprendrais plus rien aux moteurs de recherche !
Bref, c'est bien parce que j'affectionne autant l’œuvre de l'auteur que sa personnalité subodorée, que j'ai accepté de lire cet ouvrage. Parce que très sincèrement, je n'aurais jamais acheté ce recueil de chroniques... à cause de son titre. Certes, il est enjoué et se prête aux questions, mais honnêtement je ne voyais pas le lire en public et surprendre des regards inquisiteurs voire concupiscents à mon endroit (supposant un certain libertinage dont je ne fais preuve, je suis d'un naturel sinistre). Surtout quand, à la maison, mes deux belettes pré-ados visent ma table de nuit et gloussent en chuchotant "T'as vu, c'est le livre que Maman lit !"

J'aime le sexe mais je préfère la pizza par Raphaël

Image captée sur le site Babélio


Bref, nous - Thomas Raphaël et moi- avions déjà discuté du titre  de sa précédente œuvre - Pour un soir seulement - et notamment sur son sous-titre (qui a depuis disparu des nouvelles parutions) qui ne me plaisait pas du tout et que je considérais comme rédhibitoire et peu vendeur : Journal (sexuel) d'une ex-petite moche. Je n'ai pas chroniqué ce roman alors que je lui dois beaucoup (et notamment mon changement de carrière) parce qu'en tant que première lectrice de ce récit dont j'ai reçu l'ébauche non reliée, je voulais laisser à cette très chouette histoire (lue trois fois, tout de même !) vivre sa petite vie  sans mon avis ! Bon, un jour, je parlerais peut-être de Pour un soir seulement (que je surnomme PUSS) parce que je l'aime quand même beaucoup. Tout cela pour vous dire, que Thomas Raphaël et moi, ne partageons pas toujours le même goût pour les titres. Et je dirais qu'il n'y a que cela qui nous oppose. Tout simplement, parce que je vois mal comment on ne peut pas apprécier cet auteur adorable, attentionné et vraiment sensible (mes filles se souviennent encore avec délice de la boîte de chocolats qui a suivi l'envoi de PUSS ou de la pizza en gélatine pour celui de J'aime le sexe mais je préfère la pizza). 
Certes, J'aime le sexe mais je préfère la pizza est un recueil de chroniques inégal sur son enfance et sa vie amoureuse. Si découvrir ses premiers larcins, ses premiers émois, son stage religieux aux États-Unis, le triangle amoureux - Pierre, Cécile et Thomas avec une fin toute jolie - et les horribles loirs reste agréable, ce sont définitivement les souvenirs d'Isabelle qui ont accroché mon petit cœur. J'adhère plus à la prose de Thomas Raphaël lorsqu'il parle moins de son intimité. Non pas que les relations homosexuelles m'effraient mais j'ai moins le sentiment d'être curieuse de quelque chose qui ne me regarde pas (Si vous ne me comprenez pas, moi je me comprends et comme dirait Alain Souchon : C'est déjà ça !). 
En bref, J'aime le sexe mais je préfère la pizza est une lecture sympa, pas prise de tête avec la prose de Thomas Raphaël toujours agréable à lire parce que son style est fluide et dépouillé de toute mièvrerie et de toute prétention. Il arrive à parler de lui sans se regarder le nombril et je peux vous assurer que c'est une vraie gageure !  
Editions Flammarion
SP envoyé par l'auteur avec une super dédicace. Message perso : Thomas, vous êtes vraiment trop chou ! Mille mercis pour votre fidélité et votre confiance.
Du même auteur :
      La vie commence à 20h10
   Le bonheur commence maintenant.

wallpaper-1019588
Calendrier de l’avent
wallpaper-1019588
Cold Winter Challenge 2021 !
wallpaper-1019588
PALM #61 - Décembre 2021
wallpaper-1019588
Album jeunesse : 🐻 Les goûts extraordinaires de Monsieur Bear 🐻