Défi 138 : empruntons donc le bon sentier

Accueil / Défis / Défi 138 : empruntons donc le bon sentier

Publié le

Défi 138 : empruntons donc le bon sentier

Défi 138 : empruntons donc le bon sentier

défi 138 : écrire sur le thème : le sentier, un défi proposé toutes les semaines par Evy.

Vous avez raté le début, alors cliquez ici.

Défi 138 : empruntons donc le bon sentier

Il est très aisé de se tourner vers le passé, il suffit d'emprunter le bon sentier, celui qui nous mène au passé qu'on veut retrouver. Pour ma part, je vous invite à suivre le sentier à la terre rouge, oui, oui, une terre rouge et si fine qu'elle pénètre partout jusque dans les lecteurs de cassette (s'il y en a encore, mais souveniez-vous, on va vers le passé !), surement dans les téléphones aujourd'hui, mais cela est une autre histoire, le présent, on l'oublie pour un temps.

Mon sentier est très ensoleillé, sentez-vous sa chaleur vous envahir ? Elle vous chauffe le corps, grâce aux rayons du soleil qui font rarement défaut, mais elle vous réchauffe aussi l'âme et l'esprit, car vous savez, qu'en route, vous allez revivre de beaux souvenirs.

Mon sentier n'est pas très carrossable, et pourtant, on s'y fait aux trous et aux bosses qui nous tannent le derrière au fur et à mesure que nous avançons. En cas de pluie, ce qui reste assez peu souvent le cas, il faut alors traverser des trous remplis d'eau. Mais ne vous inquiétez pas, je me souviens d'une voix qui nous indiquait : " Mais si, tu peux y aller, j'y pédale tous les jours à pied ". Si, si, je vous promets.

Mais revenons(en à ce jour gorgé de soleil, à cette chaleur qui me manque, surtout en ces mois d'hiver, et poursuivons ce sentier. Mais doucement, tout doucement, non pas à cause des dangers qui pourraient s'y trouver, d'ailleurs, n'ayez pas peur, je ne vous emmène que vers les beaux souvenirs, mais...

A suivre


wallpaper-1019588
Cœur de Pierre, de Gauthier et Almanza
wallpaper-1019588
Top 5 : Mes lectures scolaires catastrophiques !
wallpaper-1019588
« L’amour des Loving », quand la couleur n’existe plus
wallpaper-1019588
Superman american alien : un portrait fort juste de max landis
wallpaper-1019588
"Les grues innombrables sont des seringues ; le béton une drogue. Plus la ville se pique, mieux elle se sent. Et pourtant, c'est par là qu'elle meurt".
wallpaper-1019588
Dans ma boite il y a... # 102
wallpaper-1019588
Le puits, Marie Sexton
wallpaper-1019588
La vérité même - James Rayburn