Chamanes, tome 2 : Traque - Rachel Dubois


Chamanes, tome 2 : Traque - Rachel DuboisChamanes2, Rachel DuboisTraque
Editeur : AutoéditionNombre de pages : 299Résumé : À peine remise de sa convalescence, Sandra devra se méfier des traîtres. En effet, les Ombres ne sont plus les seules désormais à envier son territoire et sa puissance. Entre la protection de leur Terre et la traque des Ombres, les membres du Clan Neve trouvent encore un peu de temps à consacrer à leurs cours. Mais la panthère des neiges n'a pas le cœur à s'amuser. Car si l'âme à l'agonie de son Léopard l'appelle à ses côtés dans l'Arène des Ombres une fois par mois, elle n'a aucun moyen de le localiser. Seule son âme peut le rejoindre un bref instant afin de le maintenir en vie. Sa volonté n'a aucune limite ! Prête à tout pour protéger les siens, Sandra mettra sa vie sur l'échiquier. Cela suffira-t-il ?
Un grand merci à Rachel Dubois pour l’envoi de ce volume (et la petite dédicace) et à la plateforme SimPlement pour avoir rendu ce partenariat possible.
- Un petit extrait -
« Elle le cherchait. Il le savait. Elle le lui avait dit. Son âme-sœur était sur ses traces. Il la connaissait assez pour savoir que rien ne l’arrêterait jamais. Elle déplacerait des montagnes. Il le savait. Elle était l’espoir. […] Il était prêt à tuer non plus pour vivre, mais pour la revoir. Pour qu’elle vienne et que son âme réchauffe son corps meurtri. Etait-il un monstre ? Pas encore … Il avait encore l’espoir. »

- Mon avis sur le livre -
Pendant bien des années, j’avais cette fâcheuse tendance à enchainer les lectures sans jamais m’accorder de pause pour digérer le livre que je venais de dévorer. J’étais à la limite de la boulimie livresque ! Fort heureusement, les choses ont bien changées depuis l’ouverture du blog. En effet, je me suis rapidement rendue compte que j’étais tout simplement incapable de rédiger une chronique à peine la dernière page tournée (il me faut une bonne nuit de sommeil pour laisser retomber l’émotion et réussir à mettre des mots sur mon ressenti), mais également que je devais attendre d’avoir écrit l’article pour me plonger dans une nouvelle lecture, sinon je me mélange les pinceaux et n’arrive plus à parler du livre précédent. Si je m’accommode désormais parfaitement de cette attente, puisque je me rends compte qu’elle me permet de mieux savourer et assimiler mes lectures, je dois bien avouer avoir eu toutes les peines du monde à me retenir de me jeter sur ce second tome aussitôt le premier achevé ! Le cliffhanger final était tellement affreux qu’attendre a été un vrai supplice, je grognais littéralement de frustration !
Depuis que Greg a été enlevé par les Ombres, Sandra n’est plus la même. Incapable de localiser son âme-sœur, elle met tout en œuvre pour le retrouver et le sauver, quitte à se mettre en danger. Mais la disparition de son Léopard n’est pas son seul souci : entre les manigances des Chefs de meute qui cherchent à récupérer sa Terre, l’équilibre fragile de son Clan atypique et hétéroclite qui ne cesse de s’agrandir et la menace que fait régner la Confrérie européenne des Mages, Sandra n’a pas de répit. Parviendra-t-elle à retrouver celui sans qui son âme n’est plus entière ? Parviendra-t-elle à protéger les siens des attaques extérieures, mais aussi des conflits internes ? Prendra-t-elle les bonnes décisions ? A-t-elle le choix ?
Si le premier tome était finalement plutôt léger et rafraichissant, ce second volume est bien plus sombre et saisissant. Dès les premières pages, on le sent : il est fini, le temps où le lecteur découvrait avec émerveillement et attendrissement l’univers magique et les personnages attachants que nous proposait le premier tome ! Place à la noirceur des Arènes des Ombres, place à l’excitation de la Traque, place à la menace permanente. L’atmosphère est ici bien plus tendue, bien plus sinistre qu’elle ne l’était auparavant, et je dois bien avouer avoir eu des sueurs froides et des frissons à bien des reprises : on s’est tellement attaché à Sandra et aux autres durant le premier volume qu’on craint à chaque page tournée de se les faire arracher. Tout comme Greg attend avec une impatience malsaine le début des combats sanglants au sein de l’Arène afin de pouvoir sentir l’espace de quelques minutes la présence de Sandra, le lecteur attend avec fébrilité ces quelques pages nous montrant qu’il est encore en vie, tandis que grandit l’urgence d’un sauvetage. Que d’angoisse, que d’inquiétude, que d’appréhension !
Il faut dire que le lecteur n’a jamais le temps de souffler, il se passe toujours quelque chose qui vient bouleverser cet équilibre déjà précaire. Le Clan Neve ne cesse de s’agrandir et d’affirmer sa différence en accueillant en son sein des Chamanes de tout horizon, des solitaires attirés par le charisme de Sandra et l’harmonie qui règne au sein du groupe en dépit des disparités. Mais des tensions apparaissent parfois, nées d’un manque de confiance ou de tolérance, nées aussi de cette angoisse permanente qui pèse sur eux. Je suis tombée amoureuse de ce Clan : pris individuellement, les personnages sont déjà complexes et intéressants, mais collectivement, ils sont encore bien plus attachants. On a envie de faire partie de cette étrange famille, qui vit isolée au cœur de la forêt, soudée en dépit de tout. J’aime tout particulièrement Faune, son caractère imprévisible et sa maladresse, ainsi que Lya et son innocence, ce petit rayon de soleil que tous cherchent à préserver. L’union fait la force, voilà ce que montre ce livre !
Plus encore que dans le premier tome, la plume de l’auteur fait des merveilles : la narration est vivante, captivante, envoutante. Sa simplicité-même est la clé qui emprisonne le lecteur au cœur de l’histoire : pas besoin de réfléchir, il suffit de se laisser porter. Et voilà que l’on frémit d’inquiétude aux côtés des personnages, on soupire de soulagement lorsque les choses ne se passent pas trop mal … Oui, vraiment, je n’ai eu aucune difficulté à me plonger dans l’histoire, bien au contraire, c’est en sortir qui était difficile ! Il faut dire que chaque fin de chapitre annonce un nouveau rebondissement, que la tension dramatique monte au fur et à mesure pour exploser à la fin du livre, que le rythme est tout simplement parfaitement bien maitrisé … tous les ingrédients sont là pour tenir le lecteur en haleine ! J’ai vraiment eu le sentiment que l’auteur a pris confiance en elle entre le premier et le second tome, il y a un petit quelque chose en plus dans la narration de ce deuxième volume qui le rend encore meilleur que le premier ! Même les quelques petites coquilles qui se sont glissées ci et là (des lettres inversées, une ponctuation parfois maladroite …) n’ont pas réussies à me gâcher le plaisir de la lecture, et c’est bien la preuve que ce livre est top !
En bref, un second tome riche en rebondissements et en émotions qui a su me captiver ! Une intrigue de plus en plus complexe, des enjeux de plus en plus grands, des conflits de plus en plus palpitants, des coups de théâtre de plus en plus étonnants … Cette saga devient de plus en plus exceptionnelle au fur et à mesure que les pages s’accumulent ! Je suis vraiment ravie d’avoir le troisième tome sous la main pour pouvoir le commencer dès à présent, le suspense est tout simplement insoutenable, l’auteur nous laisse avec une fin atrocement cruelle ! Un petit conseil aux intéressés : attendez d’avoir l’intégralité de la saga à disposition pour vous lancer dans Chamanes, cela vous évitera bien des frustrations …
Chamanes, tome 2 : Traque - Rachel DuboisCe livre a été lu dans le cadre de la Coupe des 4 maisons(plus d’explications sur cet article)

wallpaper-1019588
Un bel Atlas du monde illustré
wallpaper-1019588
Une vision onirique : Un pont sur la brume de Kij Johnson
wallpaper-1019588
Top 5 : Mes lectures scolaires catastrophiques !
wallpaper-1019588
Les enquêtes d’Enola Holmes, la BD, Tome 4
wallpaper-1019588
« Underground Railroad » de Colson Whitehead
wallpaper-1019588
Les sorties de la semaine du 18 au 31 Décembre #133
wallpaper-1019588
Croc-Blanc – Jack London
wallpaper-1019588
Top Ten Tuesday : Les 10 livres que vous iriez acheter sur le champ si vous aviez un budget illimité