Jim shooter et marvel comics : love to hate you

JIM SHOOTER ET MARVEL COMICS : LOVE TO HATE YOU Dans les années 70 et 80, Jim Shooter, alors enfant prodige du monde des comics américains, s'était retrouvé propulsé au poste enviable d'éditeur en chef, le neuvième du nom, chez Marvel, pour un règne controversé à distance. Shooter (qui a commencé à rédiger ses scénarios à 14 ans) a aussi eu la même responsabilité chez Valiant. C'est donc en connaissance de cause qu'il peut s'exprimer sur ce qui se produit en ce moment chez la Maison des Idées, ce qu'il ne s'est pas privé de faire au site AIPT. Je pense qu'ils ont oublié le business dans lequel ils sont impliqués. Il y a des talents exceptionnels en circulation, quand on feuillette les fascicules les images sont incroyables. Parfois ils ne racontent pas l'histoire comme il le faudrait, parfois ils le font uniquement en projetant de vendre des pages dans des conventions comics et ne pensent pas à la meilleure manière de narrer l'histoire. Je ne peux pas justifier une grande partie de ce qui est écrit. Vous avez des auteurs brillants comme Mark Waid, qui font des choses grandioses, mais la grande partie de ce qu'ils écrivent est sous le signe du storytelling décompressé. Pour raconter une histoire que Stan Lee aurait produite en six pages, il leur faut six mois. Regardez les comics, ils coûtent 4 dollars pièce et ils sont bien heureux quand ils en vendent 30 000 unités. Quand j'étais chez Marvel, nous avions 75 titres et aucun ne vendait en dessous de 100 000 copies, c'était un autre monde. Les X-Men avoisinaient les 750 000, et je ne parle pas de numéros spéciaux, c'était la règle chaque mois, les gens n'allaient pas faire la chasse juste pour quelques couvertures spéciales. Nous avons fait une variant cover une seule fois, pour le mariage de Spider-Man, car on ne parvenait pas à se décider sur qui placer dans le fond de l'image, les civils ou les vilains et les héros de la série? Alors on a fait les deux, et on ne connaissait même pas le terme de variant cover, on ne faisait pas ça pour le marketing. Aujourd'hui vous avez énormément de variant, des tas d'artifices, et les gens demandent : Quel conseils pourriez vous donner? Et bien raconte une histoire, une bonne, raconte la bien!
JIM SHOOTER ET MARVEL COMICS : LOVE TO HATE YOU
Au sujet de Secret Empire, Shooter sort la mitrailleuse: Captain America un nazi? Alors là Jack Kirby doit se retourner dans sa tombe. Joe Simon sortira de la sienne pour tuer ces personnes. C'est une erreur car contraire à l'intention même des origines du personnage. Quand j'étais petit, j'étais impatient de savoir ce qui allait arriver à Spider-Man le mois suivant. Je me fichais de savoir si la couverture était en relief, ce qui ne se produisait pas d'ailleurs. Tout reposait sur mon amour pour le personnage, et si tu sautes un album, sans que ça les dérange, c'est perdu pour eux. Il faut comprendre que tu construis une relation. Stan Lee a poussé la chose plus loin en créant une relation entre les auteurs, tout le monde sentait que Stan était un ami, il y avait des gamins qui lui envoyaient des lettres naïves avec des confessions comme "J'ai fait ceci, cela, je suis méchant..." Quand tu te sens investi, c'est gagné. Autrement, peu importe les couvertures en relief ou spéciales. Les supérieurs hiérarchiques me disaient : pourquoi ne pas abaisser le prix des titres qui vendent le moins, et augmenter un peu celui des X-Men, par exemple? Mais un prix assez bas pour intéresser les gens qui ne le sont pas, ça n'existe pas! Et si vous augmentez le prix pour les X-Men, les lecteurs vont se sentir trahis, ce sera terrible. Au moins c'est une bataille que j'ai gagnée. Vous êtes de l'opinion de Jim Shooter? Vous pensez que Marvel se perd dans une production accessoire au détriment de l'essentiel?  N'hésitez pas à nous donner votre opinion ici, ou bien sûr sur notre page Facebook. Et rappelez vous demain mercredi 29 novembre à 17 heures, à l'auditorium de la bibliothèque Louis Nucéra de Nice, la conférence Marvel Comics, pour faire le point sur ce qui se passe chez Spidey et compagnie, dans les comics et au cinéma. On vous y attend nombreux. JIM SHOOTER ET MARVEL COMICS : LOVE TO HATE YOU
Suivez nous sur Facebook 7j/7 Avec toute l'actualité Marvel
A lire aussi : 
Secret Empire #0 la review
&version;


wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Code Triche Team Order : Directeur de course APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Tous tes enfants dispersés de Beata Umubyeyi Mairesse
wallpaper-1019588
L’Archipel du chien
wallpaper-1019588
Les mots de passage (#047)