Les citrons, Claire Deville

« Oublier – voilà une obsession plus imbécile encore que celle de t’aimer. »

citrons, Claire Deville Titre : Les citrons
Auteur : Claire Deville
Édition : Murmure des Soirs
Date de parution : avril 2017
Nombre de pages : 101 pages
Genre : Drame, littérature générale
Où le trouver ? Murmure des Soirs

Les citrons, Claire Deville

« Est-ce que le chagrin peut changer notre composition chimique ? En tout cas je ne sens plus l’amande douce, la tubéreuse et le cumin. Je ne sens plus ce que tu aimes. Ce ne sont déjà plus les jardins les épices, ni le rêve des citronniers en fleurs. »

Quel parfum sécrète la folie ?
Engluée dans un chagrin d’amour, une femme s’expose à toutes les odeurs.
Elle nous livre à l’état brut cette dérive sensorielle.

Les citrons, Claire Deville

Les citrons, Claire Deville Ancienne danseuse, Claire Deville a publié aux éditions Délirium un premier roman, les Poupées sauvages, primé par le journal Libération.

Les citrons, Claire Deville

Un dimanche après-midi, alors que je venais de terminer un bouquin de 500 pages, je me suis attardée sur cet ouvrage cinq fois plus petit. Et je n’ai vraiment pas été déçue !

Dès le début, une jeune femme écrit à quelqu’un qui l’a apparemment quittée. Elle espère le retrouver. Elle sait qu’il est sûrement avec une autre, à exécuter les mêmes gestes que ceux qu’il faisait à ses côtés. Elle regrette le passé, se souvient et se dit qu’un jour, son amour va revenir. En quelque sorte, elle lui écrit des lettres imaginaires, et je trouve non seulement la structure originale mais en plus le procédé astucieux. Coucher ses sentiments sur papier en les adressant à quelqu’un qui ne pourrait les entendre, je trouve ça astucieux comme manière de se soigner. Sauf qu’avec elle, ça dérape…

Les citrons, Claire Deville

Ainsi, avec cette jeune femme qui pourrait être chacune d’entre nous, le lecteur, sans qu’il s’en rende réellement compte, glisse de plus en plus vers la folie qu’un chagrin d’amour pourrait apporter . Elle parle de « ils », de médicaments à prendre qu’on lui prescrit, d’insalubrité dans sa maison, de pièce blanche. De silence effrayant. Toute en finesse, l’auteure prépare sa chute sans vraiment que, de l’autre côté de la page, on ne le découvre vraiment avant la dernière page. Procédés rédactionnels formidables qui fait que ce livre mérite sincèrement d’être plus connu que ça.

Les citrons, Claire Deville

Écrire quelque chose à quelqu’un sans le lui donner par après peut être un bon moyen de libérer ses émotions. Mais le lire également. Sans trop entrer dans les détails, c’est comme si, finalement, cette lecture m’avait soignée. « Oui, c’est exactement ce que je ressens » fut la phrase qui traversa le plus ma tête lors de cette découverte. J’étais fascinée de voir que quelqu’un d’autre que moi pouvait mettre des mots sur les exacts sentiments que j’avais au fond de ma poitrine et qui refusaient de sortir. Ce livre a clairement été un médicament pour moi.

Les citrons, Claire Deville

Bref : une lecture à catharsis qui soigne et expulse toutes ces mauvaises ondes que nous superposons sur notre coeur au fil des jours. Une lecture originale, agréable et, bien que folle, sereine. Tout ce qu’il me fallait et ce qu’il vous faudra probablement aussi !

Carolane. 💖



wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi